in

Des bergers allemands dressés pour niaquer les Arabes

C’est inimaginable, mais terriblement vrai. On connaissait les chiens de chasse, détecteurs de drogue, d’avalanches, sans oublier les bons chiens de garde, fidèles sentinelles du quotidien, mais voilà qu’une nouvelle catégorie canine montre les dents dans le sud de la France, dressée pour avoir la rage à la vue d’individus au faciès un peu trop typé.

Grognant au doigt et à l’œil de leur maître, un habitant de la ville de Lunel, dans le département de l’Hérault, deux bergers allemands imposants, qui répondent aux noms menaçants d’ « Adolf et Blondi » (en référence au chien d’Hitler), n’attendent que le signal pour niaquer… les Arabes !

« Chope les Arabes ! Chope les Arabes ! », c’est à ce mot d’ordre qui glace le sang que les deux molosses s’exécutent aussitôt, comme ils l’ont fait récemment en mordant au mollet un jeune homme, militaire de carrière, aux origines maghrébines qui décuplent leur hargne. Ce dernier était en train d’aider son père à déménager, quand les deux chiens ont surgi pour l’attaquer sous les cris stridents de leur maître. Des hurlements qui résonnent encore aux oreilles de l'infortuné jeune homme, un voisin d'immeuble.

Sous le choc d’une agression terrifiante, la victime a porté plainte contre le dangereux propriétaire des chiens, un forcené d'une quarantaine d’années, qui a nié les faits et ses propos racistes, alors que tout l’accable.

"Mon client est très athlétique et sportif, il a été atteint dans sa dignité, on lui a lâché les chiens comme sur un vulgaire gibier parce qu’il est d’origine maghrébine, dénonce Me Dauguet. Il est né à Sète, il est militaire et il représente la Nation qui est si chère au prévenu", a déclaré l’avocat de la victime dans les colonnes du Midi Libre.

La justice a estimé que l'agresseur lunellois avait un peu trop tiré sur la laisse de sa haine anti-arabes et l’a condamné à croupir en prison pour un mois ferme pour avoir inoculé la fureur raciste à ses deux molosses. Par ailleurs, les bien mal nommés Adolf et Blondi lui ont été confisqués, et la compagnie des chiens lui sera interdite pendant 10 ans. Ne doutant de rien, le dresseur de chiens anti-arabes, nostalgique du IIIème Reich, a fait appel, certainement écumant de rage…  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le CFCM demande de dissocier la religion musulmane de la violence commise en son nom

Trois Femen arrêtées en Tunisie