in

Découverte en Algérie d’un oiseau rare, l’Ababil, mentionné dans le Coran

Un citoyen de Chlef a trouvé, jeudi, un martinet noir (Apus apus), une espèce d’oiseau de la famille des apodidés, également appelé oiseau Ababil, qu’il a remis aux services de la Conservation des forêts de la wilaya. Selon le chargé de l’information auprès de ces services, Mohamed Boughalia rapporte le site Dia Algérie. « Un citoyen a remis à la Conservation des forêts un martinet noir, qui a été examiné et placé sous protection, car il s’agit d’une espèce rare digne d’intérêt », a-t-il indiqué à l’APS. « Un expert en protection des oiseaux a examiné l’oiseau qui se trouve en très bon état », a-t-il ajouté. « Nous ignorons, néanmoins, les raisons de sa chute sur terre, car il s’agit d’un excellent voilier vivant généralement dans les airs, et sur les hauteurs », a précisé le même responsable.Les Ababil sont une espèce d’oiseaux, mentionnés dans le Coran. Ils ont protégé La Mecque de l’armée d’Abraha, roi himyarite, en jetant des pierres sur les éléphants des ennemis qui s’approchaient de la ville. Cet événement, prenant place dans le contexte de la Campagne de l’Eléphant, a eu lieu en 552. « Ababil » est le pluriel d’« ibbil ». Ce mot proviendrait de l’akkadien « ibbiltu », désignant le martinet ou l’hirondelle. Plusieurs médias arabes dont la chaîne Saoudienne Al Arabiya a repris l’information diffusée par l’APS. La vidéo de l’agence algérienne a été également reprise par la chaîne russe RT.

Publicité
Publicité
Publicité

Commentaires

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Sur les traces des Prophètes

Covid-19 : pourquoi le scénario catastrophe n’a pas eu lieu en Afrique