in

Ces présidents, maires et ministres chrétiens élus ou promus dans des pays musulmans

Un maire d’obédience chrétienne en terre musulmane ? Mais vous n’y pensez pas ! C’est une utopie, un scénario de science-fiction, une véritable hérésie aux yeux de ces musulmans si intolérants envers les mécréants…, et on en passe et des meilleures parmi le florilège de remarques assassines, aux forts relents islamophobes, qui ont inondé les réseaux sociaux à l’annonce du triomphe de Sadiq Khan, le nouveau maire travailliste et musulman de Londres, la cité phare de la très anglicane Grande-Bretagne.

Si l’inverse est irréalisable, inconcevable ou chimérique pour les grands pourfendeurs de l’islam, d’une rive à l’autre de l’Atlantique, la réalité des contrées musulmanes est bien moins obscurantiste que ce qu’ils prétendent, à grand renfort de mensonges et de calomnies.

Outré par l’avalanche des propos racistes proférés contre Sadiq Khan, un blogueur anglais, Emlyn Pearce, a eu l’excellente idée de répertorier les personnalités chrétiennes qui exercent de hautes responsabilités au cœur de pays musulmans, afin de circonscrire les polémiques incendiaires.

Avis aux islamophobes de tous poils : écarquillez grand les yeux et lisez ce qui suit, voici de quoi ébranler les certitudes dégoulinantes de haine !

* En 2005, Alees Salman est devenue la première femme, de surcroît chrétienne, à prendre les rênes du Parlement du Bahreïn ;

* Le Pakistan a confié le maroquin ministériel des Ports et Transports maritimes au chrétien Kamran Michael ;

* La ville turque de Mardin a récemment porté au pouvoir sa première femme maire, en la personne de la chrétienne Februniye Akyol ;

* Boutros Boutros Ghali, un chef chrétien copte et ancien secrétaire général de l'ONU, fut ministre des Affaires étrangères de l'Egypte pendant 14 ans. ;

* L'Indonésie, le plus grand pays musulman au monde, a promu un gouverneur chrétien, Basuki Tjahaya Purnama;

* Le Sénégal fut dirigé pendant 20 ans par le catholique Léopold Sédar Senghor;

* Le Libanais chrétien Michel Suleiman présida aux destinées du pays du cèdre de 2008-2014 ;

* Le précédent maire de Ramallah était une mairesse catholique, en la personne de Janet Mikhail.

Enfin, en guise de bonus, comme se plaît à le souligner Emlyn Pearce, en Iran, la bête noire d’Israël et, désormais, dans de moindres proportions de la communauté internationale, cinq sièges du Parlement sont réservés aux minorités religieuses. Deux le sont pour les chrétiens, deux autres pour les zoroastriens et un dernier pour les juifs.

Par ailleurs, il est à noter que Sadiq Khan n’aura pas tardé à renvoyer Donald Trump, le nabab de l'immobilier entré avec ses gros sabots dans l'arène politique américaine, à sa démagogie de bas étage, en le fustigeant hier, mercredi 11 mai, sur CNN. "Sa vision de l’islam est celle d’un ignorant", a-t-il lancé, avant de renchérir : « Il est possible d’être musulman et de vivre en Occident. Il est possible d’être musulman et d’aimer les États-Unis ». De quoi, là aussi, démonter la pernicieuse propagande islamophobe, bousculer les idées reçues et faire sacrément bouger les lignes !

Un commentaire

Laissez un commentaire
  1. L’article 73 de la constitution algérienne dispose que “pour être éligible à la Présidence de la République, le candidat doit être de confession musulmane”. Donc, en Algérie, un Chrétien n’a pas le droit d’être Président de la République.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les excuses publiques de la police britannique pour un “Allah Akbar” hurlé lors de la simulation d’un attentat

Netanyahou rendu furieux par les propos d’un général israélien qui a comparé “Israël à l’Allemagne des années 30”