in

Au Maroc, le service militaire attire les jeunes

Victimes de décrochage scolaire ou touchés par le chômage, des centaines de jeunes marocains se ruent sur la base militaire de Kenitra pour la sélection finale au service militaire.

Publicité

3 commentaires

Laissez un commentaire
  1. pour faire baisser un chomage endemique c est une solution ,pour manger un plat de lentilles par jour c est une solution ,pour avoir des chaussures a ses pieds c est une solution ,pour ne pas devoir baisser les yeux devant les touristes c est une solution ,ne dites pas que ce n est pas vrai ,mon copain marocain revenant du maroc a ete le seul a etre arrete a la police des frontieres en revenant en france dans un avion compose uniquement de touristes “blancs”,il a montre sa carte francaise comme les autres mais lui les flics ont retournes son sac et humilie en lui rappelant qu il n etait qu un marocain il en avait les larmes aux yeux ,un autre s est vu interdire l acces a une superette uniquement reservee aux europeens ,il a montre son passeport francais et il est rentre
    mais a failli demonter le garde,en algerie de tels faits et c est le dounier qui est demonte et la superette en feu dans les dix minutes qui suivent l incident la bas au maroc rien !!!!

    • le problème du maroc est NOUS LES MAROCAINS
      Si on démontait la gueule à ce système de mer… son palais de traitres et sa mafia de makhzène, on verra peut être une lueur de dignité.
      Des gens sinistrés des fois, la flicaille qui vient les malmener, ils s’en plaignent en terminant par VIVE LE ROI. Qu’a-t-il fait pour eux? rien il est occupé à ses milliards.
      L’individualisme déchire ce pays, tout le monde bouffe y compris l’étranger qui se gave et on dit que le maroc est stable!? oui la bête marocaine est bien immobilisée tout le monde y va.
      Bien fait pour notre sale gueule

  2. Il ferait mieux d’apprendre des métiers nobles boulanger, mécanicien, serrurier, plombier, électricien, poissonnier etc. plutôt que d’apprendre à tirer sur leurs frères, des bons à rien et des feignasses.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Rohingyas : commémoration de l’exil massif

Le pacte germano-soviétique, fruit amer des accords de Munich