in

Attali ou Confucius

Il va tout de même falloir se demander pourquoi les pays d’Asie, dans l’ensemble, font face à la pandémie avec davantage d’efficacité que les pays occidentaux. Les raisons en sont politiques, bien sûr, les États socialistes comme la Chine et le Vietnam étant de loin ceux qui s’en sortent le mieux. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’ils ont pris la mesure du phénomène avant les autres, et que l’État a refusé d’arbitrer entre sauver des vies et sauver des points de croissance.  Pendant ce temps, les pays capitalistes prônent l’immunité collective, c’est-à-dire l’euthanasie des faibles et des vieux, comme l’a avoué le vice-gouverneur du Texas, véritable génie politique qui s’est fait le porte-parole du malthusianisme néolibéral et le digne héritier spirituel de Jacques Attali, chantre de l’euthanasie des anciens et de la société sans retraite. Au moins c’est clair.

Mais la politique n’explique pas tout, du moins en Asie, et c’est ce que montre le débat sur le port du masque. Ce qui est fascinant, en effet, c’est sa dimension anthropologique. Car cet ustensile, comme on le sait, n’a aucun intérêt immédiat pour l’individu qui le porte. Il ne sert pas à se protéger, mais à protéger les autres. C’est pourquoi on l’utilise depuis longtemps dans les pays de tradition confucéenne. En Chine, au Vietnam, et dans les pays d’Asie marqués par cette conception éthique vieille de 2500 ans, la collectivité prime sur l’individu. Ou plutôt, l’individu n’existe que comme produit social. Comme dit le philosophe chinois Zhao Tingyang, “la coexistence précède l’existence”. Autrement dit, l’être n’est pas substance mais relation.

J’entends déjà les cris d’horreur des individualistes forcenés et des libertaires de tous poils, mais ce n’est pas parce qu’ils croient à des chimères que le réel va se plier à leurs désirs. Car si l’individu se croit libre, il n’existe en réalité que comme tissu de relations sociales, la qualité de son existence individuelle dépendant de la qualité de ses relations sociales et de rien d’autre. Marx l’avait d’ailleurs remarquablement mis en lumière, mais on ne va quand même pas demander de lire l’auteur du Capital aux bobos parisiens qui croient accomplir un acte révolutionnaire en bravant l’interdiction de sortir de chez soi pour danser sur Dalida. C’est peine perdue.

Le dernier aspect de la question, et peut-être le plus important, c’est la dimension rituelle du port du masque, comme illustration de ce dont les sociétés asiatiques sont capables, et dont nous sommes, nous, incapables. Un rite, dans l’éthique confucéenne, n’est pas un geste purement formel que l’on accomplit par une sorte de soumission aveugle à des règles surannées. “Les rites, dit Confucius, c’est ce qui met de l’ordre dans ce qu’on fait”. La ritualisation de la vie sociale a pour vertu de discipliner les comportements en regard du bien commun, elle éduque, oriente et civilise. Ce n’est pas un hasard, non plus, si les rites s’ordonnent à cette conception fondamentale de la société chinoise comme élargissement de la famille, noyau et paradigme de toutes les relations inter-humaines, et si de cette conception le culte des ancêtres est la source vive, celle qui relie entre elles, d’un fil invisible, les générations successives.

Publicité
Publicité

Qu’il s’agisse du culte des ancêtres, des liturgies funéraires, des fêtes familiales, sociales ou patriotiques, la forme des rites est inculquée aux individus pour les mettre en capacité de remplir leurs obligations. Le ritualisme repose sur cette idée, très profonde, que la bonne conduite ne peut venir que de pratiques répétées. Comme le respect dû aux anciens, dont il est la conséquence logique puisqu’il s’agit de protéger nos aînés, le port du masque fait partie de ces rituels sociaux qui signalent une collectivité responsable. Les sociétés asiatiques ont fait ce choix depuis longtemps. A nous de faire les nôtres, en nous demandant si nous voulons une société qui euthanasie les anciens ou une société qui les honore. C’est Attali ou Confucius.

 

 

 

Publicité
Publicité

Commentaires

Laissez un commentaire
  1. Z est haineux et obscur et italico un démagogue ! Le dialogue interreligieux est un principe universel pour le bien de l’humanité !
    En outre, la civilisation occidentale ne concile rien, au contraire elle sépare tout ! De plus, la chrétienté est responsable de deux mille ans d’inquisition, de guerre des religions et d’horreurs de toutes sortes, et a au finish elle a produit le colonialisme, l’athéisme dogmatique, le libéralisme sauvage , le sionisme, ect !
    J’ai dit chrétienté, c’est à dire le systeme clérical qui s’est allié à la Rome impériale, ce qui n’est pas la meme chose que le christianisme qui est une spiritualité , où il y a des moines et des prêtres sincères !
    Que chacun fasse son autocritique …

    • C’est très bien que Oumma ait publié les 2 versions de votre message. Dans celle plus bas, vous vouliez faire alliance avec Italico contre moi. Là vous le mettez dans le même panier que moi. On voit ainsi votre duplicité étalée au grand jour. Dialogue inter religieux veut dire en fait alliance opportuniste et hypocrite en poursuivant bien sûr son propre agenda. Mais rassurez vous plus je lis Italico moins je crois également à sa volonté de dialogue inter religieux. Il est dans l’ambivalence la plus totale. Et quand je vois le vocabulaire qu’il emprunte et l’éloge régulier qu’il fait de l’islam, je comprends qu’il est fasciné par une vision biaisée de la force (la fameuse rigueur morale) et non par l’approche spirituelle. Je ne doute pas qu’il ne prononce la shahada tôt ou tard, histoire de s’absorber avec zèle dans la « religion unique », la « communauté la meilleure », ce que personne ne lui reprochera vu que tout le monde s’en fout. Car le message de Jésus ne lui convient déjà plus. Je ne sais même pas sûr qu’il en ait été pénétré un jour.

    • Pour info, italico et z sont la même personne. Il faut savoir que bzzzzz z la mouche zéro est une schyzophrène sioniste qui fait de la propagande afin de valider la thèse de la grande mouche gargamel zemar. Cette personne fille ou garçon, on ne sait toujours pas depuis son histoire de goutte dans la culotte (selon son propre commentaire) écrit sous plusieurs pseudos : italico, dubitatif, Leroy, z, zarathoustra etc.
      Mais sachons lui reconnaître une utilité, un peu comme les mouches qui tournent autour des majestueux étalons et des juments arabomusulmans. Elle a le don d’être un diable humain comme elle le dit puisque son rôle selon cette personne est d’apporter coûte que coûte la contradiction pour titiller, agacer, embêter, contredire, mettre la zizanie. Mais cette personne oublie qu’un étalon ou jument fera toujours un bruit bien plus agréable à entendre que ses bzzzzzzzzzzzzzzz zzzzzzzz zzzzzzz. Burk, perdre sont temps comme elle le fait est digne de la psychiatrie.

  2. Excellent,
    Effectivement comme le souligne l’auteur d’entrée ” Il va tout de même falloir se demander pourquoi les pays d’Asie, dans l’ensemble, font face à la pandémie avec davantage d’efficacité …”
    Tant depuis un petit moment la réponse parait aller de soi …
    Car oui la main du leadership change et passe … Demeure le glissement monétaire inéluctable … Wait and see …
    Enfant on jouait à “Jacques a dit” a dit, c’était drôle … Plus grand on veut nous convertir à l’indécrottable “Jacques Attali a dit” et là on joue pas c’est plus du drôle du tout … Avec ces nouveaux nullissimes”prophètes” de media mainstream la seule chose qui saute au yeux c’est la volonté de décadence, le marasme ….
    C’est bien dommage …

  3. Pour ma part ce n’est ni l’un ni l’autre.
    Cette crise a rappelé une évidence : du jour au lendemain, nous pouvons être ramenés à l’état le plus faible sans aucune capacité de réaction autre que de se réfugier et prier. Chine ou occident ou le monde sont ramenés à leur état de faiblesse le plus ridicule.
    Joli rappel à l’humilité en tout cas.

    Des pays nordiques, eurasiatiques, africains, sud américains des pays dont les véritables élites décisionnaires sont également scientifiques (et pas que des avocats, ou juristes, ou littéraires péteux comme trop souvent en France), des pays qui savent encore ce que la miséricorde signifie (et où la classe aisée et riches ont pour une fois contribué) ont réussi à bien gérer la crise.
    Cela rappelle les capacités du monde entier à réagir avec raison et coeur.

    Cela n’a donc rien à voir avec le communisme athéegriste et autoritaire de Chine ou de Russie. C’est simplement une question de qui gouverne et quelle parole est entendue ou étouffée.
    Par exemple, en France, Raoult et ses équipes ont désormais le droit à une inquisition bfmtv-merdias. Alors qu’en Afrique, on étudie toutes les pistes et on pratique tous les traitements qui fonctionnent. Cela démontre que le nombre de scientifiques véreux est devenu suffisamment conséquent pour nuire au pays.
    Cette crise est donc également un appel à l’intégrité et à l’honnêteté.

    C’est comme l’islam, on calomnie les musulmans et désormais c’est ablutions recommandées et masque obligatoire. En plus, en ce mois de ramadan, la société vit en retrait et au ralenti, tout comme les sociétés islamiques si ce n’est que plus qu’au ralenti, la société est quasiment à l’arrêt. Cela a du rappeler bien des choses aux gens, surtout ceux qui ont l’habitude de courir sans prendre du temps pour eux afin d’avoir du recul.
    C’est un joli rappel à la vie véritable et au ressourcement.

    Voilà ce qu’Allah swt pourrait vouloir signifier : la puissance Lui appartient et Il peut à tout instant la retirer, les sciences sont une nécessité et les raisonner sans intégrité devient contre-productif et dangereux voire elles se retournent contre les personnes malhonnêtes qui les pratiquent dans un objectif malsain, l’islam est l’unique religion qui protège.

    Que l’origine de la crise soit intentionnée ou pas, la réponse, les conséquences sont édifiantes.
    Humilité – Raison et Coeur – Honnêteté (pas de mensonge) – Vivre véritablement en sachant se ressourcer. En un mot : islam.
    On ne vous demande pas de vous asperger avec de l’eau bénite mais de faire vos ablutions. Souvenez-vous en.

    Le dernier le rappel est celui de la mort. Paix aux morts, courage et patience aux défunts. La mort est une vérité que nul ne peut nier.

    Puissiez-vous entendre raison et vous prosterner devant votre Unique Seigneur, Le Seul Digne de Louange : Allah, Al Shafi.

  4. L’islam commande aussi d’honorer ses parents et les personnes âgées. ce n’est pas un principe uniquement conficien. En général toutes les traditions accorde un statut aux personnes âgées. C’est la modernité avec sa promotion de l’individualisme, de l’hedonisme, du rationalisme froid, de l’inversion des valeurs qui a dégradé le satut de nons anciens.
    jacques attali est le promoteur de mondialisme inhumain qui ignorent la dignité humaine. Humain réduit à une force de travail et à un servile consommateur.

    Attali n’est qu’un piètre représentant de ce modèle,. les plus dangereux sont Georges Soros, les Rotshields, les Bill Gates. Tous cette cliques etats uniennes.

  5. les rites c’est bien donc d’après monsieur Guigue… sauf pour ceux qui les refusent : en Chine ceux qui avaient annoncé la pandémie trop tôt ont été neutralisés. Avant la révolution en France ceux qui refusaient d’aller à la messe finissaient souvent au cachot. En Iran les femmes qui refusent le voile sont emprisonnées. En URSS ceux qui critiquaient le parti finissaient au goulag. Alors les rites d’accord, mais sans obligation.

  6. Opposition fausse. Que restera-t-il d’Attali dans même un siècle ?

    Attali n’est en rien le symbole de la civilisation occidentale comme Confucius l’est de la civilisation chinoise ancestrale…

    La civilisation occidentale est fondée sur le christianisme qui repose lui-même sur le concept de personne. Le Dieu des chrétiens est à la fois un et interpersonnel (Père, Fils, Esprit) car il est Amour et l’amour est interpersonnel. Vraiment rien à voir avec ce pauvre Attali qui n’est pas plus fidèle, d’ailleurs, au judaïsme…

    La civilisation occidentale concilie la personne et relation interpersonnelle, en ce qui concerne la société politique, dans le concept de citoyenneté et, finalement, dans le régime de la démocratie fondée sur l’élection par les citoyens. Le christianisme, ce n’est pas l’individu ou la communauté, c’est la personne ET la communauté. La communauté pour la personne, et la personne pour la communauté. Il y a une dialectique subtile entre ces deux termes qui échappe à l’auteur de l’article…

    C’est d’ailleurs pourquoi il est si difficile d’acclimater la démocratie dans des sociétés qui ne sont pas de civilisation chrétienne en Asie ou dans le monde arabe donc en Islam…

    Enfin, on peut se demander si le régime chinois ne subvertit pas le confucianisme aux fins de son idéologie communiste comme d’ailleurs le communisme a subverti le christianisme dont il est une inversion utopique et matérialiste.

    Bref, ne pas se laisser fasciner par la Chine, mon ami…Ca fait penser à ces idiots qui étaient fascinés par l’Italie fasciste et l’Allemagne nazie parce que les trains circulaient à l’heure et qu’il n’y avait plus de chômage…

    • C’est bien Italico. Vous allez peut être aussi comprendre que le dialogue inter religieux est un miroir aux alouettes qui ne fera que soutenir la disparition du catholicisme, si vous vous mettez sur le même plan que d’autres religions, sous les coups de boutoir conjoints des athées islamo-gauchistes et des catholiques empathiques qui se tirent une balle dans le pied. Car effectivement toute civilisation est associée à une religion originelle et si vous creusez bien vous verrez que les musulmans empathiques se font de plus en plus rares malheureusement.

      Seule la laïcité permet donc d’unir tout le monde aujourd’hui dans un monde où différentes religions rentrent en compétition car vous ne rétablirez pas Louis XX, symbole politique du catholicisme, sur le trône de France. Même si je ne serais pas contre une monarchie parlementaire comme chez les anglais pour conjuguer une vision du temps long pour la France (qui n’existe plus) et assurer une continuité avec une histoire millénaire et les urgences dominées par les considérations économiques, voire sociales du temps court associé au libéralisme anglo-saxon. C’est dire que je suis conscient de la menace quand on connaît ma sensibilité politique à la base, de gauche.

      • Tâchons de clarifier :

        1° je ne sais pas ce que vous entendez par dialogue inter-religieux :

        – si vous l’entendez comme un dialogue de religions, alors il est le plus souvent décevant car la plupart des religions n’ont pas de théologie appropriée pour aborder l’existence d’autres religions. Dans le catholicisme, la question est en plein développement, d’ailleurs ;

        – si vous l’entendez comme un dialogue entre hommes religieux, alors là il y a de l’avenir car il y a beaucoup à progresser dans le respect mutuel et la coopération entre les personnes de bonne volonté. De plus, les hommes religieux ont en commun d’être ouverts à une transcendance qui donne sens à leur vie. Il y a là une expérience partagée qui malheureusement manque à beaucoup de nos contemporains. Dieu est grand, pourtant !

        2° Disparition du catholicisme ? ll faut voir… Il y un milliard et quelque de chrétiens dans le monde…C’est une vue humaine de parler de disparition des religions. J’ai regardé hier une émission sur un pays islamique superbe: l’Ouzbekhistan. Et bien ces gens-là ont survécu à 70 ans de communisme athée virulent sous l’URSS et ils sont toujours musulmans…L’homme est naturellement religieux car il ne peut pas ne pas s’interroger sur les fins dernières et seule la foi peut apporter une réponse à ces questions. C’est d’ailleurs assez frappant de constater que même les agnostiques sont habités par une sorte de transcendance : la foi dans l’homme, dans la justice…

        3° Enfin, je crois que vous faites une erreur répandue : la laïcité est un principe d’organisation, seulement cela. Certains en font à tort une “religion civile” mais c’est un abus et assez souvent ça tourne au laïcisme idéologique qui prétend exclure les religions de la sphère publique où elles ont leur rôle puisque les religions donnent du sens à la vie, au bien, au juste.

        Ce dont nous devons avoir peur dans notre société, ce n’est pas des religions ou des hommes religieux, c’est du fanatisme qui se loge aussi dans la haine du religieux comme on l’a vu en URSS et du “faux religieux”, je veux dire de toutes ces nouvelles idoles que les gens se construisent…Les religions qui apprennent aux gens à mieux vivre, on n’en a jamais assez.

        SI je prends le clavier sur ce forum, c’est parce que je trouve qu’oumma fait un effort très intéressant pour contribuer à éduquer les musulmans dans une sagesse dont nous n’avons que trop besoin. Bon, je ne suis pas d’accord avec tout mais ce n’est pas l’essentiel. L’essentiel, c’est que ça “converge” pour que nous puissions tous vivre en hommes pacifiques, religieux pour ceux qui le sont, et soucieux de contribuer au bien de la communauté. Il y a dans l’islam une très forte aspiration (voire une nostalgie) de cela qui est profondément respectable.

        Dans ce film sur l’Ouzbekhistan, on voit un homme qui dit son amour pour son pays et qui ajoute : oui, bien sûr, nous ne sommes pas riches comme en Occident mais nous avons une richesse spirituelle qui nous vient de notre civilisation. Je trouve qu’il exprime là une vraie sagesse. Un bon exemple : savons-nous aussi trouver la richesse spirituelle de notre propre civilisation ou vivons-nous comme des mécréants qui ont la religion du caddy et du supermarché ?

        • @Italico, bonjour…
          C’est vrai que oumma.com offre cette plateforme d’échanges assez unique du fait que toutes les opinions y sont permises… y incluse celle des communistes (!).

          J’adhère à votre vision qui convoque la sagesse, l’esprit religieux (et non la religion institutionnalisée) des êtres humains ; cet esprit permet aux humains de se rapprocher et vivre ensemble en paix car ils gravitent autour d’un centre qui n’a ni nom ni couleur excluant l’autre.

          Les rites -non les rituels- des diverses traditions maintiennent vivant cet esprit (quelle que soit son origine ; Confucius, Jésus, Muhammad, Bouddha…) ; la vie des humains dans les villes ou villages gravitait autour du temple (église, mosquée, synagogue, temple…) pas autour du marché ou de la banque.
          L’esprit se forgeant autour du sacré doit forcément être différent de celui autour du marché…. malheureusement, Noël ou Pâques, Ramadan ou Aïd sont plus des occasions de consommation que de rappel à cet essentiel ; le combat est ardu.

          Et Confucius ? Le communisme de Mao a effacé complètement son esprit ? Et celui de Lao Tseu ? Je ne le crois pas… (ni le commerce forcé de l’opium que les Anglais et les Américains ont imposé à la Chine) ; peut-être bien que cet esprit, plus que tout autre force, a plus formé les Chinois à la solidarité, la discipline (via les rites), la patience, le travail soigné… etc. D’où leur succès.

          • Oui, mais il manque dans les cultures asiatiques cet acquis fondamental de la culture occidentale héritée de la Grèce et des fondements judéo-chrétiens : la personne.

            Dieu est unique, mais la personne aussi est unique. Il faut tenir les deux.

            Dieu est incommensurable mais qui peut dire qu’il connait vraiment une seule personne de son entourage ? Le mystère est en fait tout aussi grand.

            Toutes les civilisations qui nient cette spécificité et cette valeur incommensurable de la personne finissent toujours par une forme d’oppression.

            Cela peut s’expliquer : par exemple, en Chine, il fallait une très forte organisation collective pour maîtriser l’eau, l’irrigation, l’agriculture. Au Japon, la pauvreté des conditions naturelles de la vie nécessitait aussi une très forte solidarité entre les gens. Dans l’Islam, l’empire s’est naturellement imposé comme une forme politique conforme à toutes celles qui existaient alors. L’islam réclamait la soumission de tous au pouvoir justifié par le Coran.

            Le fait le plus extraordinaire de l’histoire humaine, c’est en réalité la rencontre de la philosophie grecque et du christianisme qui a permis de conceptualiser ce qu’est la personne, et, ensuite, le citoyen dans la cité.

            Toutes les sociétés humaines tentent de résoudre cette équation si difficile entre personne et communauté. Il est exact que la personne ne naît pas ni n’existe pas sans le contexte social mais il est aussi incontestable qu’une communauté dépend en fait de chacun de ses membres. La personne c’est le contraire de l’esclavage.

            En ce qui concerne l’Islam, c’est la raison pour laquelle la réflexion sur le rôle et le statut de la femme est si importante pour l’avenir. Historiquement, dans les conditions de sa genèse, on pourrait dire que l’Islam a fait l’impasse sur cette question (ceci s’explique par le fait qu’il a aussi, comme je l’ai dit, exclu la divino-humanité de Jésus qui est en réalité la matrice de la personne humaine). Tant que les musulmans n’auront pas clairement affronté cette difficulté, l’Islam sera toujours incongru, du moins chez nous. Cela ne veut pas dire que nous nous l’avons résolu mais nous avons beaucoup plus conscience de cette dialectique entre personne et communauté.

            Bref, il incombe à chacun d’explorer cette question en suivant le chemin qui est le sien, là où il se trouve, quel qu’il soit : chemin d’Islam, chemin du christianisme, chemin de la raison naturelle…

        • Plus de 80% de croyants dans le monde et vous pensez que ce sont les « mécréants » qui ont pour religion le caddy et le supermarché. Mort de rire ! Vous devriez en parlez à vos cousins américains évangéliques ou encore à vos cousins musulmans en pleine période de ramadan … enfin ceux qui font bombance tous les soirs ainsi que ceux dont vous empruntez le langage (abus de dialogue inter religieux ?).

          On n’a pas besoin de plus de religion mais de plus de spiritualité à la rigueur. Ce qui n’est pas la même chose à l’évidence. Le monde n’a jamais été aussi chaotique et ce n’est pas à moins de 20% d’agnostiques ou d’athées que vous l’imputerez. Sachez que même tonton Xi promeut une religion typiquement chinoise en faisant alliance avec les neo confucianistes comme Poutine promeut la religion orthodoxe. Bref je crois que les religions en font assez.

          Sinon vous avez tout dit Italico. Pour ceux qui y croient, le dialogue inter religieux est en fait le symptôme d’une guerre qui ne dit pas son nom, entre les religions ou entre les religions, quand elles entendent faire bloc, et la laïcité. Ainsi, ce qui vous apparaît être un bien est le signe d’un mal. Savez vous ce que disait Lao Tseu à ce sujet :
          « Ainsi quand on perd la Voie apparaît la Vertu,
          Quand on perd la Vertu apparaît la Bienveillance,
          Quand on perd la Bienveillance apparaît la Justice,
          Quand on perd la Justice apparaissent les rites.
          Ces rites ne sont que l’apparence du dévouement et de la sincérité,
          Ils mènent en fait au désordre ».
          Voilà également résumée là toute la tragédie du catholicisme et plus généralement des religions, notamment monothéistes.

          Quand vous aurez échappé à l’influence de Mani qui a imprégné tous les monothéismes abrahamiques, vous arriverez peut être à comprendre que la vérité ici bas nous est inaccessible. C’est bien pourquoi chacun revendique la sienne toute relative, ne vous en déplaise. Et c’est bien parce qu’on accepte cette pluralité de « vérités » dans les démocraties qu’on échappe au totalitarisme.

    • Italico, ne te laisse pas embobiner par ce Z qui est haineux et obscur ! Le dialogue interreligieux est un principe universel pour le bien de l’humanité !
      En outre, la civilisation occidentale ne concile rien, au contraire elle sépare tout ! De plus, la chrétienté est responsable de deux mille ans d’inquisition, de guerre des religions et d’horreurs de toutes sortes, et a au finish elle a produit le colonialisme, l’athéisme dogmatique, le libéralisme sauvage , le sionisme, ect !
      J’ai dit chrétienté, c’est à dire le systeme clérical qui s’est allié à la Rome impériale, ce qui n’est pas la meme chose que le christianisme qui est une spiritualité , où il y a des moines et des prêtres sincères !
      Que chacun fasse son autocritique …
      Pour vivre en paix arrêtons de tout mélanger et d’accuser les autres de tous les maux !
      Paix, salam, schalom !

      • Le dialogue interreligieux est un principe universel pour le bien de l’humanité ? Mort de rire ! Dans sa version belliqueuse sans doute. Dois je vous rappeler les multiples conflits religieux qui ont émaillé les deux derniers millénaires jusqu’à aujourd’hui ?

        Je ne fais que débusquer les marchands du temple qui dévoient la spiritualité pour assurer l’emprise de leur religion. Car la spiritualité est d’abord individuelle quand bien même elle serait tournée vers l’autre, alors que les religions sont des entreprises collectives et hégémoniques, à l’exception peut-être de celles du sud et de l’est asiatique qui n’ont pas cherché à se déverser au-delà des frontières de leur bassin naturel.

        En revanche, je n’irais pas comme vous faire porter les maux de 2 000 ans d’histoire à la seule chrétienté sans qui la France et même l’Europe n’existeraient pas, sans qui vous ne pourriez même pas vous exprimer aujourd’hui. Car justement je sais que le bien et le mal sont des notions relatives et qu’ils sont indissociables, quand vous, vous voyez tout en blanc et noir et alimentez ainsi la haine véritable au nom de LA Vérité, qu’elle soit religieuse ou idéologique.

  7. BHOUTAN PREMIER PAYS ECOLOGIQUE AU MONDE BOUDDHISME TIBETAIN UN ROI DEMOCRATIE UN PEUPLE UNI PAS D ETRANGERS UNE SEULE RELIGION BUT LE BONHEUR DU PEUPLE VOIR VIDEO SOINS EDUCATION GRATUITS PAS D IMPOTS JUSTE TVA 7CONTAMINES ZERO MORTS GROENLAND ZERO CONTAMINE ZERO MORT

  8. Cet article indique que les pays occidentaux, en particulier l’Europe, ne s’organisent pas correctement pour leur peuples. Et les pays arabes, que font-ils ? Je préfère être confiné en Europe avec la sécurité sociale, les hôpitaux, la sécurité etc que dans un pays arabe.

  9. Une autre façon de lutter efficacement contre les maladies incombe à chacun de nous personnellement, et devrait à mon sens faire l’objet d’information et d’incitation publiques à grande échelle. Il s’agit de pratiquer les techniques d’exercice physique et d’alimentation équilibrée. C’est en partie aussi ces pratiques qui permettent aux femmes d’être moins gravement atteintes par les virus. Toutes ces cheffes d’État modernes qui ont particulièrement bien géré la crise à travers le monde (Angela Merkel en Allemagne, Jacinda Ardern en Nouvelle-Zélande, Katrín Jakobsdóttir en Islande, Erna Solberg en Norvège, Tsai Ing-wen à Taiwan, Sanna Marin en Finlande, Mette Frederiksen au Danemark), et le goût des femmes modernes “ordinaires” pour l’hygiène physique par le sport et l’alimentation, prouvent que le choix ne se situe pas entre les vieux mecs Attali, Marx ou Confucius. Mais dans la vie réelle d’aujourd’hui, où chaque jour des femmes et des hommes modernes réinventent la vie.

    • Les femmes « modernes » opposées aux « vieux mecs ». Voilà une pensée profonde. Vous avez bien eu raison de nous en faire part. Et les hommes « modernes » opposés aux « veilles nanas » vous en pensez quoi ?

      • J’aime les hommes modernes comme j’aime les femmes modernes (et je n’apprécie pas du tout les vieilles nanas, comme vous dites, genre Deneuve, qui ont toujours un mot pour défendre le vieil ordre machiste).

        • Deneuve a signé le manifeste des 343 et la tribune en faveur du droit d’importuner (et pas de harceler). Grande actrice et vraie féministe comme on voudrait en voir davantage plutôt que les « neo féministes » qui confondent égalité et des sexes tout en se taisant sur le patriarcat oriental qu’elles vénèrent sans doute, se rêvant en Scheherazade.

        • L’ordre machiste est une invention des femenistes sexistes. Les sociétés traditionnelles ont pour vocation à proteger la famille, la cellule de base qui permet à l’individu de se construire et de s”integrer à la société. Ce sont des modeles de societes qui tiennent comptes des specificités de l’homme et de la femme. Homme et femme étant complémentaires donc chacun aura des fonctions propres tenant comptes de ses caracteristiques bioliogiques et psychologiques. La modernite nie les principes féménins et masculins et font croire aux individus qu’on peut échapper à ses determinismes. Nous sommes des sociétes qui generont le plus de maladies psychologiques et ou l’homme n’a jamais autant asservie

  10. Je ne vois pas le rapport avec jacques attali, a qui ont on veut décidément faire porter les fautes de tous nos problèmes, c est un peu le nouveau dajjal.
    Ces explications de rituels ancestrales ne me convainc pas totalement, on sait peut de chose encore sur sa propagation et je pense que l’on en saura plus avec le temps.

  11. Vous confondez religion et régime politique même s’il est vrai que le confucianisme sert les enjeux du prince en régulant dans ses moindres détails la vie sociale. En revanche, la spiritualité la plus intéressante qu’est produit la Chine est le taoïsme qui est plus individualiste, ce qui ne veut pas dire égoïste.
    En tout cas, tout le monde ici adore vous voir tomber les chausse-trappes de votre religion, à savoir le marxisme. On a ainsi bien compris que vous n’hésitez pas à promouvoir des régimes autoritaires, si ce n’est des dictatures pour le bien du peuple.

  12. En fait, les sociétés d’Asie orientale ont une tradition de comportement collectiviste qui ressemble à la fois aux principes et habitudes prônées traditionnellement par l’islam et qui facilitent le passage à une culture de type social, voire socialiste. C’est sans doute aussi pour cela que, parmi les anciens pays colonisés, ce sont ceux là qui ont la plupart du temps réussi à sortir du sous-développement et à gagner en indépendance. C’est pour cela que, comme il est écrit dans un hadith, certes non confirmé mais qui témoigne de la sagesse collective de la communauté musulmane des temps anciens, « il faut aller chercher le savoir jusqu’en Chine ».

  13. Les pays asiatiques qui ont le moins de morts en proportion de leur population sont Taïwan et Hong Kong.

    Le masque grand public sert bien à protéger autrui, mais il protège aussi soi-même, pas complètement mais mieux que rien.

    D’autres pays dans le monde ont remarquablement géré la crise, avec très très peu de morts, notamment la Nouvelle Zélande et l’Islande, dirigées par des femmes modernes.

    Soyons modernes !

    • Et il est reconnu que si l’Allemagne a beaucoup mieux géré la crise que nous, c’est aussi parce que Angela Merkel a une formation de scientifique, qui lui a permis de prendre des décisions éclairées et non pas à l’aveuglette comme chez nous. Oui, décidément, soyons modernes !

      • Alina Reyes si vous voulez être « moderne » vous devriez prendre exemple sur Razika Adnani au lieu de lui mettre des bâtons dans les roues en adhérant sans réserve à des rites traditionnels qui, plus est, étrangers à la France. Est-ce qu’on vous a vu la défendre quand elle se faisait insulter ici ? Car elle, elle est dans la réalité et pas dans le fantasme quand vous, vous promouvez moins ce que l’Occident vous a apporté que l’islam en dépit de ce qu’il produit réellement. Vous lirez donc avec profit un de ses articles où elle parle des femmes en pays d’islam, en l’occurrence en Algérie en faisant référence aux tsarines russes : https://oumma.com/le-gouvernement-tebboune-la-presence-derisoire-des-femmes/

        On pourrait aussi citer d’autres femmes puissantes en France : Jeanne d’arc, Alienor d’Aquitaine, Blanche de Castille, Anne de France, Anne d’Autriche, … Citons aussi Elizabeth I, la « reine vierge » en Angleterre ou Isabelle la catholique en Espagne. Mais vous pensez peut être que le moyen âge était une période de pur obscurantisme dont les musulmans nous auraient sauvé via la Renaissance.

        En fait vous êtes en quête d’exotisme et vous cherchez ailleurs ce qui a existé hier. Mais vous ne trouverez pas dans l’islam des femmes puissantes si ce n’est connues pour être des femmes de ou des filles de. Vous ne trouverez pas des reines, des prêtresses ou des femmes de science. Vous ne trouverez que des hommes au premier plan.

        Au final, je ne pense pas que vous soyez féministe, ce qui est respectable. Ce qui est plus critiquable, c’est de prétendre l’être en finissant ainsi par faire passer le féminisme pour ce qu’il n’est pas. Ou alors vous êtes seulement dans le sens du vent comme dirait Patrice Quarteron.

    • Vous avez oublié le Vietnam, la Corée du Nord, le Laos, Singapour, Macau dans votre liste de pays ayant le moins de contaminés. En particulier le Vietnam est une réussite. Quant à Hong Kong, c’est le gouvernement chinois qui gère ce territoire comme Macau. Et si tous ces pays ont réussi, en même temps que Taïwan, a éviter la pandémie, c’est parce que, culturellement ils ont les mêmes habitudes sociales et que, par-dessus la différence entre communisme et capitalisme, ils ont à peu près le même type de fonctionnement administratif et que la Chine, qui après son expérience au Hubei, a partagé son savoir avec tous ses voisins. Donc comme l’avait déjà formulé le président malaisien Mahatir, il existe des « valeurs asiatiques » communes sur lesquelles peuvent ensuite prospérer différents types de régimes politiques. Ce qui est triste c’est de constater combien de personnes croient tout ce qu’on trouve dans les médias occidentaux ou pétromonarchistes alors que ces pays sont en échec total, en particulier sur la pandémie. Pourquoi si peu d’esprit critique chez des lecteurs en principe musulman donc en principe capables de prendre du recul et de penser rationnellement tel que c’est exigé dans le Coran.

  14. Il faut arrêter de faire de la propagande communiste, le secret dans les pays asiatiques c’est la violence de l’état contre les citoyens, la peur, celui qui bouge est mort, celui qui dit la vérité disparaît. On donne l’exemple de la chine, c’est le pire exemple capitaliste, croire qu’ils font tout pour la condition humaine, c’est complètement faux, tout est conditionné par la reprise de l’activité dans le pays. Ceux qui vantent ces systèmes souvent ne les vivent pas. Les masques et etc… n’y sont pour rien, c’est la discipline forcée dans ces pays qui y sont pour quelque chose, les applications smartphones, les bracelets électroniques, isolement forcé dans les hôtels etc… N’oubliez pas qu’en Chine qu’un million d’uygurs musulmans sont dans les camps de redressement parce qu’ils sont musulmans. Que nous en occident on n’accepterait au nom de la liberté individuelle. Et encore concernant le CODIV-19, faudrait-il que les chiffres avancés surtout de la part de la Chine soient réalistes.
    D’autre part pourquoi accabler les pays occidentaux, les pays germaniques qui ne sont pas moins occidentaux parviennent à s’en sortir dignement, et pourtant sans les masques tant vantés, d’ailleurs en Allemagne et en Suisse sont confrontés aux pénuries comparables à celle de la France. Pas de confinement stricte ou forcé comme dans pays communistes. Le secret des pays germaniques et même nordiques, réside dans la discipline, le civisme et le bon sens qui souvent manquent dans les pays latins et surtout aux Etats Unis.
    Juste pour dire qu’il ne faut pas idéaliser les pays communistes dans lesquels personne n’aimerait être citoyen. Ce sont des pays dotés d’un pouvoir marxiste et une économie ultra libérale ou l’individu est broyé par le système productif à outrance qui détruit tout humanisme et la planète… cherchez l’erreur.

  15. ou sinon il nous reste les articles de la guigne qui ont autant d’intérêt qu’un pet de chameau… L’islamogauchisme dans toute sa splendeur ! Va fabriquer des masques, au moins tu serviras à quelque chose…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

0

A Gaza, les ateliers textiles reprennent leur activité avec le coronavirus

Les vertus scientifiques du jeûne