in

Algérie: le décès du militant Kamel Eddine Fekhar indigne les internautes

Kamel Eddine Fekhar, 55 ans, était médecin et défenseur des droits de l’homme, militant pour la communauté mozabite. Arrêté le 31 mars et poursuivi pour « atteinte à la sûreté de l’Etat » et « incitation à la haine raciale », il a avait entamé une grève de la faim. Sa santé s’est rapidement dégradée, et après deux mois de détention, il est mort hier matin, mardi 28 mai. De nombreux Algériens indignés pointent la responsabilité des autorités.

Publicité
Publicité
Publicité

3 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Les criminels doivent être poursuivis et sanctionnés, quel que soit leur place!
    Mort d’une injustice, discrimination.. liberté d expression!
    allah yerhamou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Royaume-Uni : une enseignante non musulmane jeûne pendant le Ramadan pour soutenir ses élèves musulmans

Gaëtan Dehondt, le hockeyeur professionnel devenu aumônier musulman des prisons (reportage)