in

Royaume-Uni : une enseignante non musulmane jeûne pendant le Ramadan pour soutenir ses élèves musulmans

De l’autre côté de la Manche, alors que la célébration du Ramadan coïncide cette année avec l’épreuve nationale du General Certificate of Secondary Education (GCSE), sanctionnant la fin des études secondaires, une enseignante non musulmane crée l’événement à Blackburn, dans le comté du Lancashire.

Fortement impressionnée par la capacité de ses élèves musulmans à concilier l’observation du jeûne et le passage d’un examen crucial, leur ouvrant l’accès à l’enseignement supérieur, Catherine Coulthard, n’écoutant que ce que lui dictait son cœur, a franchi un grand pas en signe de soutien : elle a décidé de se conformer au 4ème pilier de l’islam et, pour la première fois de sa vie, de se priver de boire et de manger de l’aube au coucher du soleil.

« Beaucoup d’élèves jeûnent alors qu’ils doivent se concentrer sur leurs examens, qui durent plus de 90 minutes, parfois même deux heures et demie. Ils sont tellement méritants. Je les trouve tous fabuleux ! La force de leur foi, leur résistance et leur rigueur ne peuvent qu’inspirer notre plus grand respect », a-t-elle déclaré dans un entretien accordé à la presse locale.

Déjà très appréciée des lycéens qui suivent avec assiduité ses cours d’économie, la professeure de la Pleckgate High School force aujourd’hui l’admiration de tous, y compris de la direction de l’établissement scolaire et de ses collègues qui, eux-mêmes, font montre de compréhension, voire même d’empathie, envers celles et ceux qui jeûnent à l’école.

Publicité

C’est dans cette atmosphère empreinte de tolérance et particulièrement studieuse que Catherine Coulthard, désireuse de briser les préjugés tenaces qui entourent l’islam et les vertus du jeûne ramadanien, a souhaité montrer que son école forme une grande famille, dont aucun membre n’est exclu.

« J’ai eu l’agréable surprise que des parents d’élèves viennent me voir à la fin de mes cours, à la fois pour me remercier et m’encourager. Ils m’avaient préparé des plats faits maison, de délicieuses spécialités culinaires. J’ai été très touchée par leur générosité et la gratitude qu’ils m’ont exprimée », a-t-elle confié encore très émue.

Inspirant, purificateur et ressourçant, le long jeûne expérimental auquel s’astreint Catherine Coutlhard durant le mois béni, en témoignage de sa solidarité, regorge des prodigieux bienfaits dont on lui avait tant parlé, et se révèle, au fil des jours, infiniment riche d’enseignements.

 

Publicité

Publicité

26 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Effectivement, partager un goût de l’effort : c’est connus comme facteur de bien-être… le marathon est fort apprécier des participants car l’effort en vaux la peine ; mais vous conservez votre droit de ne pas être d’accord!…

    Soit, on l’a compris… vous ne croyez pas… et franchement on ne vous en veux pas plus que ça.. mais cette hargne, cette ténacité rageuse à voir toujours du mal dans le fait religieux…

    Pour vous les religions sont des instruments propagande et vous avez votre contre-propagande qui est également une propagande…

    Ps: si faire des couscous vous donne le sentiment d’exceller et de vous dépasser… il serait stupide de vous le nier!! C’est mieux qu’être une larve dans le confort d’un sofa qu’auxcons!… C’est de rien faire que devrait surgir un sentiment d’insatisfaction?

  2. C’est une bonne initiative de sa part je trouve et c’est très honorable. Je pense qu’elle avait envie d’essayer plus qu’autre chose. C’est un mois béni, rempli de miséricorde, de bienfaisance et d’amour de la part de Notre Seigneur. Il attire les coeurs nobles.

  3. Et les élèves musulmans qui ont choisi de ne pas faire le ramadan pendant leurs examens elle en fait quoi?tous les gens ne sont pas egaux physiquemennt et certains seraient assures de ne pas avoir le bac ou medecine s’ils le faisaient ,des amis musulmans m’ont dit qu’il etait possible de reporter à une date ulterieure les jours non jeunés ; certains moins pratiquants ont choisi tout simplement de ne pas le faire ;j’ai des élèves qui ne le font pas qui l’assument et ça m’ennuie de voir d’autres eleves( pas de confession musulmane) leur dire qu’ils sont de mauvais musulmans…Ces memes élèves d’ailleurs qui critiquent les traditions chretiennes ;d’autre part je croyais que la pratique religieuse ne devait pas etre ostentatoire….cette dame en fait valide le communautarisme et le ramadan forcé; c’est tres noble de le faire quand on le peut et de soi meme; mais le faire sous la contrainte pour faire plaisir aux voisins ce n’est pas la meme chose; ; en revanche rompre le jeune avec les nos musulmans est une bonne chose ;

    • @sylvie anne. Sans compter que son attitude provoque une incitation voire exerce une pression à faire le ramadan sur l’ensemble des élèves, y compris les non musulmans. Les enseignants peuvent en effet également être vus comme des modèles à suivre, notamment chez les plus petits. Je ne sais pas quel âge ont ces gamins. Mais faire un jeûne sur une longue durée n’est pas neutre. Comme vous le suggérez quid des performances scolaires quand on modifie non seulement le rythme des repas mais aussi celui du sommeil pour pouvoir manger tard et tôt ? Je trouve cette attitude assez inconséquente et comme vous le dites elle privilégie une communauté à une autre. Ça me rappelle le principe de la discrimination « positive ». Encore une fois la neutralité me paraît préférable de la part du corps enseignant, en tout cas dans une perspective laïque et non communautariste.

    • Jack Très spirituel, en période de ramadan, avec de tel propos, en cette période, si vous vous considérez comme un bon musulman, c(est une insulte a l’ Islam !

        • Tu y es déjà mon pauvre ami si seulement tu savais. En ce qui me concerne pour autant, force est de laisser à chacun les choix qu’il en a fait et d’en respecter les convictions.

          “Sans aller jusqu’à admettre que «le chemin de l’enfer est pavé de bonnes intentions», il est inévitable de reconnaître que la bonne intention seule ne aurait me préserver du remords, encore moins de la faute. ” Mahamadé Savadogo

      • Je ne sais pas , si , les mécréants , ont le droit de parole , ici , ou , sont-ils , tout bonnement exclus , à toute discussion ? Bon , je vais essayer , de m’expliquer : si , les musulmans pratiquaient leur religion , + discrètement , comme , toutes les religions logiques ! Ils ne seraient pas la cible des athées , des apostats , et , des mécréants ! A suivre !

        • A senez.Les mécréants ont le droit de parole,comme tout ètre humain.Mais ils devraient s’occuper de leur mécréance ,comme le font les musulmans en s’occupant et en pratiquuant leur religion.Par ailleurs les musulmans ne se cachent pas en pratiquant leur religion car elle fait partie de leur vie et si cela vous gène ,et bien vous n’avez qu’à détourer la tète ou fermer les yeux.Et pourquoi voulez-vous que les musulmans se cachent ,alors que vous ,vous afficher tout haut et avec ostentation et arrogance votre mécréance? Mais soyez rassuré,votre mécréance ne gène aucunement les musulmans:”Vous avez votre religion et j’ai la mienne”(coran).Alors faites de mème:Soyez indifférent,le monde s’en potrait mieux!

    • Les «couch-potatoes» (les mollassons dans le sofa)… disent toujours cela lorsqu’ils pensent à des sportifs… et au goût de l’effort… Pour eux se faire du bien c’est de la torture!! Tous le monde connaît les bien faits du jeune et les bénéfices d’exercer son endurance…

      Allez chiche… demain vous avez la possibilité de sortir de votre ignorance en essayant une seule fois le plaisir de se restreindre…

      Car se restreindre est un plaisir… ça n’est pas refuser les plaisirs mais les reporter… Dans une société de l’hyper-consommation qui tend à valoriser le plaisir immédiat et facile… il n’y a rien de plus sain pour former la jeunesse.. Mais vous êtes dans le déni…

      Ps: il est tout à fait possible de reporter son jeûne du ramadan. si il y a des périodes de ramadan… mais il y a aussi un intérêt à pousser ses performances sous un stress plus important. Il est impossible de faire le ramadan dans son enfance ou adolescence sans se concentrer sur ses performances mentales et physiques….

      • Demain, je ne me restreins pas. toutes les deux semaines semaines, je me fais un coucous, et je le réussis bien.
        Je vous laisse jeûner dans votre bêtise. En ne mangeant pas, vous aurez l’impression de participer à un grand mouvement.

        • Effectivement, partager un goût de l’effort : c’est connus comme facteur de bien-être… le marathon est fort apprécier des participants car l’effort en vaux la peine ; mais vous conservez votre droit de ne pas être d’accord!…

          Soit, on l’a compris… vous ne croyez pas… et franchement on ne vous en veux pas plus que ça.. mais cette hargne, cette ténacité rageuse à voir toujours du mal dans le fait religieux…

          Pour vous les religions sont des instruments propagande et vous avez votre contre-propagande qui est également une propagande…

          Ps: si faire des couscous vous donne le sentiment d’exceller et de vous dépasser… il serait stupide de vous le nier!! C’est mieux qu’être une larve dans le confort d’un sofa qu’auxcons!… C’est de rien faire que devrait surgir un sentiment d’insatisfaction?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Hollande: un groupe anti-islam organise “une sortie” dans une mosquée afin “d’ y rôtir de la viande de porc”

Algérie: le décès du militant Kamel Eddine Fekhar indigne les internautes