in

Algérie : des imams pour éradiquer la violence dans les stades ?

Faut-il y voir le signe de l’incapacité du gouvernement algérien à juguler la violence dans les stades, après un nouveau week-end émaillé d’échauffourées entre supporters particulièrement alarmantes ?

Alors que le ministre de l’Intérieur, déterminé à faire toute la lumière sur ces énièmes « dérapages dangereux » qui ont encore une fois gâché la fête du sport et, en l’occurrence, celle du ballon rond, a annoncé lundi vouloir en « finir » avec cette spirale de la violence, son collègue Mohammed Aïssa, ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, semble l’avoir quelque peu devancé. Ce dernier a en effet décidé de faire appel à des arbitres inattendus pour siffler la fin des hostilités : des imams !

En plus du prêche du vendredi qu’ils devront consacrer à la sensibilisation aux effets désastreux de la violence dans les stades, ainsi qu’au danger de sa banalisation, en soupesant chacun de leurs mots pour qu’ils aient une forte résonance auprès des plus jeunes, ces guides spirituels seront également amenés à porter la bonne parole en dehors de leur mosquée, en prise directe avec le terrain.

Selon le plan de prévention élaboré par le ministre des Affaires religieuses, il ne sera bientôt plus rare de voir des imams officier autour des vertes pelouses, afin de prodiguer des conseils d’avant-match aux fans de football présents et, le cas échéant, de lancer de vibrants appels à la raison.

L’avenir dira si la proposition de Mohammed Aïssa se traduira en actes et, dans le cas où elle le serait, si l’apport des imams, au demeurant précieux, suffira à enrayer la violence qui mine les stades en Algérie, sans la mise en oeuvre d’un plan gouvernemental plus vaste pour la prévenir et l’éradiquer.

9 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Tout le monde l’a compris et l’a dit. Les peuples ont besoin de religion. L’Algérie aussi. Un peuple sans religion disait Gandhi est un peuple sans boussole. Machiavel l’a écrit aussi. Mais à ajouté que c’est l’Eglise qui a ruiné l’Europe en monopolisant Dieu. C’est ce que le régime algérien fait depuis 60 ans en érigeant l’Etat en clergé par la combinaison de l’art. 2 de la constitution et la dictature. Les Algériens n’aiment pas la violence et étaient profondément et correctement religieux. Le régime les a transformés en monstres par endroits.

    La violence que nous enregistrons dans les stades n’est pas autre chose que l’expression d’un ras-le-bol de l’oppression, du chômage, de la misère, de toutes les formes de frustration, sexuelle notamment faute de logement… Pour ne pas prendre le maquis de sinistre mémoire, ou reverser dans un autre octobre 88. Sans le savoir, la violence aux stades est à chaque fois un message au pouvoir qui accable le peuple et a fait que l’Algériel’un des pays les plus corrompus de la planète (112ème place sur 180 en 2017. En recul par rapport à 2016, 108ème).

    Les imams ne peuvent rien faire. Ils sont aux ordres, et aux ordres d’un régime maudit. M. Bouteflika perd son temps s’il pense sérieusement arrêter ce regrettable phénomène en en appelant aux imams quand en fait il s’agit plutôt d’en appeler aux enseignements du Coran en rendant le pays à son seul propriétaire : le peuple.

  2. c’est ce qui devait se faire depuis longtemps,malheureusement l’éducation religieuse est dans la plupart des temps absente dans nos sociétés ,que ce soit dans les milieux scolaires ,qui se contentent de simples leçons basiques,ou dans les foyers familiaux qui ne s’occupent que par la renommée de l’école où inscrire leurs enfants,de nos jours les mosquées et les leader religieux doivent étendre leurs champs d’action ,la prêche du vendredi est une occasion précieuse pour véhiculer des messages,étant donnée que les fidèles sont tenus de garder le silence totale durant la prêche,ce qui veut dire une plus grande concentration et appréhension!

  3. Hou hou , hou hou ! mais où est-il le roy du sale ami ? Où est donc passé leroy du bublle gum, lui si prompt pourtant à réagir dès qu’il s’agit de l’Algérie.

    Mes z’aieux, qu’il souffrirait notre Leroy du pan cake , oumma devrait modérer les billets algériens et pour son plus grand bien svp.

    • Rachidou, occupez-vous de l’Algérie et du FLN dont elle n’arrive pas à se débarrasser depuis seulement 56 ans…

      Je ne fais que défendre mon pays contre des gens comme vous, cher compatriote.

  4. On a juste à faire à deux fléaux concurrents: La religion, et le foot.
    Je ne parle pas de du foot que l’on pratique. Je parle des supporters. Le supporter est la lie de l’humanité.
    Mais c’est tout sauf une critique envers les imbéciles. Les imbéciles sont des gens comme vous et moi, enfin, surtout comme… Des supporters.
    Bref, qu’ils s’entre-tuent. On s’en fout. Personne n’est irremplaçable. Et surtout pas les imbéciles.

  5. Les imams algériens sont surtout spécialisés dans la collecte de la zakat !
    Sous-payés par l’État,ils ne pensent qu’a arrondir leur mois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Black Panther: Le film idéal pour relancer le cinéma en Arabie saoudite?

91% des Marocains rêvent de faire carrière à l’étranger, selon une étude