in ,

Triste spectacle au Mondial : Samuel Eto’o, furieux, s’en prend violemment à un youtubeur algérien

La scène est choquante, car la violence qu’elle donne à voir, et qui semble être la seule réponse d’un Samuel Eto’o visiblement hors de lui, contrevient gravement aux valeurs cardinales du sport. 

Lundi soir, en dehors du stade où les Brésiliens victorieux exultaient dans une danse endiablée (celle du pigeon selon les initiés…), le président de la Fédération camerounaise de football succombait, lui, à ses pires pulsions : furieux contre un jeune youtubeur algérien – il s’agit de Sadouni SM – Samuel Eto’o lui a asséné un violent coup de pied qui l’a fait lourdement chuter. Il aura fallu l’intervention de plusieurs hommes pour le mettre hors d’état de nuire.

Publicité
Publicité
Publicité

Selon la vidéo (voir ci-dessous) diffusée par le site La Opinion de Los Angeles, il y aurait d’abord eu une altercation verbale entre Samuel Eto’o et le jeune vidéaste algérien, dont personne ne connaît exactement la teneur. La suite est accablante pour l’ex-attaquant du Barça, qui aurait été mieux inspiré de passer son chemin. 

Le jeune youtubeur algérien Sadouni SM

Dans sa dernière vidéo publiée sur Youtube, le malheureux Sadouni SM montre ses ecchymoses au bras et sa caméra brisée, tout en annonçant son intention de porter plainte. « J’ai fait tout ça pour l’Algérie », assure-t-il, avant de préciser : « Je suis au poste de police pour l’enquête. Il faut partager cette vidéo, comme Eto’o est une personnalité, j’ai peur qu’ils camouflent le dossier, mais j’ai confiance en la police qatarie ». Eto’o « m’a détruit ma caméra et mon microphone, il m’a frappé là, au menton », a-t-il déploré.

Alors, pour quelles raisons le président de la Fédération camerounaise de football est-il à ce point sorti de ses gonds ? La question taraude les esprits, même si d’aucuns subodorent ou affirment qu’il faut y voir les tristes conséquences de la défaite très litigieuse de l’Algérie face au Cameroun, lors des barrages de la qualification au Mondial. Une défaite que le jeune youtubeur, à l’instar entre autres de Djamel Belmadi, le sélectionneur des Fennecs, a toujours vivement contestée.

En tout cas, une chose est certaine : tout aurait mieux valu que cette explosion de colère et son déchaînement de violence, dont le sport roi ne ressort pas grandi…

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Tariq Ramadan bientôt jugé pour viol et contrainte sexuelle à Genève

Historique, le Maroc élimine l’Espagne et file en quarts de finale