in

Permettre aux personnes handicapées de se rendre à la Mecque

Permettre aux personnes handicapées de se rendre à la Mecque

Permettre aux personnes handicapées de se rendre à la Mecque L'émission "La fraternité en action" reçoit Areski, membre de l'association "Aide-moi" dont un des objectifs est de promouvoir "le voyage accompagné en France et dans le monde pour les personnes dites dépendantes, handicapées, âgées, malades, à motricité réduite". Vous pouvez faire un don en cliquant sur ce lien: http://assoaidemoi.fr/je-donne/

Publicité
Publicité
Publicité

Publié par Oumma.com sur vendredi 2 mars 2018

L’émission « La fraternité en action » reçoit Areski, membre de l’association « Aide-moi » dont un des objectifs est de promouvoir « le voyage accompagné en France et dans le monde pour les personnes dites dépendantes, handicapées, âgées, malades, à motricité réduite ». Vous pouvez faire un don en cliquant sur ce lien

Publicité
Publicité
Publicité

5 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Est-ce qu’il est encore licite d’aller à La Mecque pour faire le pèlerinage quand on y a construit des hôtels réservés aux riches et dont le plus visible est copié sur le big ben du colon anglais avec à son sommet le dessin d’une « corne du diable » surplombant la Kaaba et lui faisant de l’ombre, quand les pèlerins pauvres sont refoulés à la périphérie de la ville, quand le pèlerinage est devenu un moyen d’enrichir un régime des ténèbres, quand la sécurité du haj a été déléguée à une société organisant aussi il’occupation de la Palestine et donc d’Al Quds, quand on a détruit quasiment tout le patrimoine culturel et historique datant du prophète (PBSL) et préservé pendant les 14 siècles jusqu’à récemment, quand le pèlerinage est systématiquement accompagné d’accidents mortels qui soulèvent le soupçon d’assassinats ciblés visant les opposants aux Saoud de différentes tendances politiques, quand la pollution de l’air sous l’effet de la « modernisation » de la ville fait que les pèlerins passent plus de temps à tousser qu’à prier, quand les habitants de La Mecque eux-mêmes disent que leur ville est devenue une « Las Vegas saoudite » bâtie sur les ruines de la ville du prophète (PBSL) ? Bref, si le prophète (PBSL) avait accepté en son temps que les musulmans venus de Médine repoussent leur pèlerinage lorsque la ville était au mains des mécréants, le moment n’est-il pas venu de refaire de même en attendant la libération de La Mecque et la destruction des constructions qui en violent l’esprit ? Comment prier honnêtement dans une ville devenue la capitale du Ribah, de la convoitise, de la consommation, de l’arbitraire, de l’injustice et de l’inégalité ? S’il est permis de boycotter le régime qui viole Al Quds n’est-il pas temps de boycotter le régime qui n’en est que les agents ?

    • Je vous félicite de cette clairvoyance… et y ajoute les crimes commis en toute impunité au Yémen… contre femmes et enfants, sans que cela ne suscite vrmt beaucoup de protestations de la part de ceux qui pensent que leur pèlerinage serait plus important que cette odieuse boucherie…
      il y a un moment où, se mettre la tête dans le sable comme l’autruche, n’est plus acceptable et se trouve en contradiction flagrante avec les valeurs que l’on pense affirmer à travers le voyage à La Mecque…
      il faut arrêter l’hypocrisie et ne plus aller alimenter les caisses d’un Etat manifestement voyou, allié aux pires Etats voyous de la planète: USA et Israël

  2. Je dois dire que l’Islam n’est pas une religion qu’on matérialise.
    Le pèlerinage est un devoir une fois par vie, à condition qu’on soit capable physiquement et financièrement.
    Une personne à mobilité réduite, a besoin de vivre, de travailler , de ne pas voir en face de son chemin une marche , un escalier. Quant à la Mecque, on se dirige vers la kabaa au minimum cinq fois par jour, pour faire la prière.

    Je ne suis pas contre joindre l’utile à l’agréable.

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Le rôle d’une sage-femme ne se limite pas à l’accouchement

La belle lettre de Malcolm X sur le grand voyage qui changea sa vie : le pèlerinage à La Mecque.