in

Affaire raciste autour du fiasco des Bleus en Afrique du Sud

Tout commence le 18 Janvier dernier. Jacques Stouvenel, président de la Commission Football Loisirs (association affiliée à la Fédération Française du Sport d’Entreprise regroupant plus de 150 clubs de la région Ile-de France), transfère à l’ensemble de ses adhérents un mail pour le moins xénophobe, censé expliquer les raisons du fiasco des Bleus au Mondial en Afrique du Sud. Pire encore, J. Stouvenel y va même de son commentaire (dans le même mail) des plus indigestes, dont le contenu en dit long sur ses convictions politiques : « C’est plus une invasion (comme dirait dame MLP), plutôt un envahissement à combattre fermement ». A en croire ce mail, ces propos seraient ceux de Gervais Martel, président de Lens et surtout vice-président de la Fédération Française de Football.

Interrogé à ce sujet par France Soir, G. Martel en reste abasourdi : « Lorsque j’ai appris ça, je suis tombé par terre. D’abord, je ne suis resté que deux jours en Afrique du Sud, donc j’aurais été bien en peine de connaître les dessous de ce fiasco. Ensuite, je n’aurais évidemment jamais dit cela ».

Joint par Oumma.com, son avocat, maître Califano, évoque au conditionnel un possible règlement de compte pour expliquer cette attaque ad hominem. Quoi qu’il en soit, cette affaire prend une ampleur dont se seraient bien passés les membres de la CFL, au point d’être reprise par la classe politique francilienne dont les aides matérielles permettent au CFL d’exister depuis plusieurs années. En effet, bénéficiant de l’octroi d’équipements sportifs par la Mairie de Paris, la CFL est prise entre deux étaux : d’un côté des responsables politiques de la mairie qui réclament la démission de J. Stouvenel, et de l’autre, un président qui refuse obstinément de quitter son poste et met en péril, de ce fait, la survie de l’association.

Parmi ces responsables à être montés au créneau, figure Ian Brossat, conseiller PCF à la Mairie de Paris. Se confiant à Oumma.com, I. Brossat se dit « choqué » par de tels propos. Il ajoute : « J’émettrai un vœu lors du prochain Conseil de Paris les 16 et 17 Mai pour demander de stopper notre partenariat avec la CFL si Jacques Stouvenel refuse de démissionner ». Conscient du caractère injuste d’une telle décision pour les clubs, il espère ne pas avoir à en arriver là.

Jacques Stouvenel, quant à lui, semble dépassé par la tournure des événements. Contacté par téléphone, puis par mail par notre site, J. Stouvenel se ” désolidarise ” de ce message (dont les auteurs seraient en fait des groupes d’extrême-droite). Il se défend d’avoir écrit un tel message, mais reconnaît l’avoir transmis aux adhérents.

Plus curieux en revanche, J. Stouvenel nous confie ne même pas connaître Gervais Martel et n’avoir rien dit à son sujet, tout en affirmant être victime, à son tour, de diffamation de la part du Paris Foot Gay (membre de la CFL), diffamation relayée par Charles-Henri Odin, commentateur chez Eurosport et spécialiste des sports de glisse. A n’y plus rien comprendre…

D’autant plus que le PFG nous rapporte d’autres propos de J. Stouvenel, selon lesquels ce dernier n’aurait pas lu le message jusqu’au bout… Le PFG, en tant que membre du CFL, a également émis le souhait de voir le président actuel démissionner. Une demande à laquelle se sont jointes plusieurs associations de lutte contre le racisme comme la LICRA, le MRAP, ou encore SOS Racisme. Demande irrecevable pour M. Stouvenel, qui ne veut pas quitter son poste et aspire même à un nouveau mandat à la tête de la CFL en septembre prochain !

Décontenancé par une polémique qui lui vaudra de s’expliquer devant le procureur de la république de Paris, lequel a ouvert une enquête, “J.S. ” nous assure s’être excusé à plusieurs reprises et admet une “maladresse” de sa part.

Dans les prochains jours, la justice devrait rendre son verdict et nous réserver son lot de rebondissements. La planète football ne tourne décidément pas rond…

Voici quelques extraits du mail en question :

“Tout a commencé alors que Ribery, Anelka, Evra, Abidal insultent ouvertement son homosexualité (car oui, visiblement c’est officiel, Yohan est Gay) : hey la fiotte va chercher les ballons ; hey Yo, n’oublie pas de prendre un chasuble rose pour t’échauffer (true story) certains prennent sa défense mais sans rentrer dans le conflit. Par ailleurs 2 clans s’opposent : ceux qui pensent que Domenech et la et qu’il faut faire avec (Gourcuff, Toul, LLoris en tête, en gros tout les blancs de l’équipe), alors que les noirs disent qu’il faut le dézinguer. (…) J’ai également appris que les noirs de l’Equipe (Gallas, Evra, Abidal) avaient demandé expressément qu’aucun maghrébin ne soit retenu dans la sélection. out Benz, Benarfa et Nasri ! (…) Enfin bref, une putain d’ambiance chelou depuis des mois et des mois avec un vincent lagaffe au rabais en la personne de Ribery qui pensait pouvoir prendre les choses en main ajouté à ça Evra qui se trompe de combat, les anti-gay, les anti-arabes et en somme une bande de black racistes et voila le résultat !! “

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Où réside le devoir : dans la division ou le rassemblement ? (2/2)

Stéphane Hessel violemment pris à partie par des inconditionnels d’Israël