in

Adele embrasse la main d’une fan voilée lors de son concert en Australie

Geste symboliquement fort qui a fait bourdonner et gazouiller les réseaux sociaux à l’autre bout du monde, le baiser déposé par la superstar britannique Adele sur la main d’une groupie voilée restera dans les annales du show-business, mais aussi et surtout un souvenir impérissable pour Samira Dandachl.

Venue vibrer au son de la voix puissante de sa chanteuse préférée, cette jeune Australienne de confession musulmane se faisait une joie, vendredi soir, de voir son idole en chair et en os se produire sur scène à Sydney.

Adele venait de chanter avec maestria «  When we were young », quand l’une de ses fans inconditionnelles s’est subitement démarquée de la foule, hissée sur les épaules de son fiancé Adi.

A sa vue, la diva de la pop qui a récolté une moisson de récompenses lors des derniers Grammy Awards s’est avancée vers elle, souriante, en lui tendant la main, avant de se pencher, de serrer la sienne et de l’embrasser affectueusement.

« Je pleurais et elle m’a dit ‘ne pleure pas chérie’, puis elle m’a embrassé la main », a relaté Samira Dandachl, émue aux larmes, devant des médias qui l’ont fait passer de l’ombre à la lumière en l’espace d’un week-end, tandis qu’une effervescence, saine et malsaine, gagnait la cybersphère.

Mais rien, ni aucun commentaire désobligeant ou ordurier, n’aurait pu gâcher la joie indescriptible ressentie par Samira Dandachl. « Je ne pouvais pas y croire ! C’est le plus beau jour de ma vie, je ne l’oublierai jamais », a-t-elle confié avec des étoiles plein les yeux, en se pinçant sans doute pour s’assurer qu’elle n’avait pas rêvé…

16 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Allâh soubhana wa t^ala dit: « « Le jugement n’appartient qu’à Allah : Il tranche en toute vérité. Il est le meilleur des juges. » » Sourate 6, Al-An`âm, verset 57

    Ne jugez pas !

  2. Je ressens un léger malaise en regardant cette photo.

    Ca ressemble aux images d’idolâtrie avec l’idole qui s’abaisse vers son adoratrice qui est en extase…

      • Elle fait ce qu’elle veut oui, par contre certes Allah ne nous a créé que pour qu’on l’adore, mais on a le droit de donner notre avis sur ce que fait quelqu’un tant qu’on est pas dans la médisance et la calomnie.

        • « Ô vous qui avez cru ! Evitez de trop conjecturer [sur autrui] car la plus grande partie des conjectures est péché. Et n’espionnez pas ; et ne médisez pas les uns des autres. » (6)
          sourate : ” Les Appartements, v. 12″.

          Allah le Très-Haut dit aussi (traduction rapprochée)  :
          « Dis : ‘Mon Seigneur n’a interdit que les turpitudes (les grands péchés), tant apparentes que secrètes, de même que le péché, l’agression sans droit et d’associer à Allah ce dont Il n’a fait descendre aucune preuve, et de dire sur Allah ce que vous ne savez pas’. » sourate : “Al A’râf, v. 33”
           
          En outre, celui qui n’a pas de science ne doit pas prononcer de jugements en se basant uniquement sur son opinion ou son avis, ou sur ce que lui dicte son ego (Nafs).

          Il lui incombe plutôt de s’abstenir, car la situation présente un grand danger : quiconque accuse son frère d’une chose dont il est innocent, ou le décrit par une caractéristique qui ne correspond pas à la réalité, verra, en retour, ces choses s’appliquer à lui, comme cela a été rapporté dans le hadith :

          « Si l’on maudit une personne qui ne mérite pas la malédiction, elle s’appliquera sur celui qui l’a prononcée. » Rapporté par Abû Dâwûd chapitre des bonnes manières (4908) ; At-Tirmidhî, chapitre du bon comportement (1978) d’après Ibn ‘Abbâs ; Abû Dâwûd (4905) d’après Abû ad-Dardâ.

          • Comment est ce que vous recommandez de faire le bien et interdisez le blâmable si à chaque fois que quelqu’un ouvre la bouche sur ce que fait quelqu’un d’autre on lui répond :

            “T’es qui pour me juger ?”
            “Il n’y a qu’Allah qui peut me juger !”

            Déjà Allah a donné la capacité de juger à des humains, ici le Prophète David (que paix soit sur lui).
            « Et Nous lui donnâmes la sagesse et la faculté de bien Juger. » (Coran 38.20)

            J’ai trouvé le message d’un frère quant au fait de parler d’autrui, que je colle ici. source : https://www.yabiladi.com/forum/seul-dieu-peut-juger-coran-4-5334652.html

            Coran 9.71 :” Les croyants et les croyantes sont alliés les uns des autres. Ils recommandent le convenable, proscrivent le blâmable.”

            Coran 3.110 : “Vous êtes la meilleure communauté qu’on ait fait surgir pour les hommes : vous ordonnez le convenable et vous interdisez le blâmable.”

            Coran 5.79 : “Ceux des Enfants d’Israel qui n’avaient pas cru ont été maudits par la bouche de David et de Jésus fils de Marie, parce qu’ils désobéissaient et transgressaient. Ils ne s’interdisaient pas les uns aux autres ce qu’ils faisaient de blâmable. Comme est mauvais, certes, ce qu’ils faisaient !”

            Abou Sa’id Al Khoudri rapporte qu’il a entendu le Messager de Dieu dire : « Que celui d’entre vous qui voit une chose répréhensible la corrige de sa main! S’il ne le peut pas de sa main, qu’il la corrige avec sa langue! S’il ne le peut avec sa langue que ce soit avec son cœur et c’est là le degré le plus faible de la foi ». [Muslim]

  3. Le musulman qui voit un acte répréhensible doit obligatoirement le réprimander, en fonction de ses capacités, et en conformité avec les étapes mentionnées dans la parole du Prophète () : « Celui parmi vous qui constate un acte répréhensible qu’il le change par l’action. S’il ne le peut pas, qu’il le fasse avec la parole. À défaut, qu’il le désapprouve en son cœur, et cette attitude constitue le plus faible degré de la foi. » (Mouslim).
    Réprimander le mal avec le cœur est une obligation et la personne religieusement responsable n’en est jamais déchargée, car il est impossible qu’elle en soit incapable à la différence de la réprimande par les actes ou la parole, car il se peut qu’il en soit incapable. Si vous voyez quelque chose de condamnable, vous devez obligatoirement le réprimander en fonction de vos capacités.
    L’Islam recommande de cacher les fautes des musulmans comme le Prophète () l’a dit : « Celui qui cache les défauts d’un musulman, Allah cachera les siens le Jour de la Résurrection» (Boukhari et Mouslim).
    Cependant, réprimander celui qui a commis une désobéissance ne contredit pas le fait de cacher ses fautes, car ce qui est demandé dans le fait de cacher les fautes, c’est que l’on n’informe pas les gens des désobéissances qu’a commises untel sans besoin de le faire.

  4. Allah a dit dans la sourate Louqman n°31 verset 6: « Et parmi les gens il y en a qui, dénués de science, achètent de plaisants discours pour égarer hors du chemin d’Allah et pour le prendre en raillerie. Ceux-là subiront un châtiment avilissant »

    قال الله تعالى : ومن الناس من يشتري لهو الحديث ليضل عن سبيل الله بغير علم ويتخذها هزوا أولئك لهم عذاب مهين
    (سورة لقمان ٦)

    D’après Abou Sahba, le compagnon Abdallah Ibn Mass’oud (qu’Allah l’agrée) a dit concernant ce verset: « Je jure par Allah qu’il s’agit de la musique ».
    (Rapporté par Al Hakim dans son Moustadrak n°3599 qui l’a jugé authentique et il a été approuvé par l’imam Dhahabi et il a été authentifié par Cheikh Albani dans la Silsila Sahiha vol 6 p 1017)

    عن أبي الصهباء قال عبد الله بن مسعود رضي الله عنه قال في هذه الأية : هو و الله العناء
    (رواه الحاكم في المستدرك ٣٥٩٩ و صححه و وافقه الذهبي و صححه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة ج ٦ ص ١٠١٧)

    Le compagnon Abdallah Ibn Abbas (qu’Allah les agrée) a dit concernant ce verset: « La musique et ce qui lui ressemble ».
    (Rapporté par Boukhari dans Al Adab Al Moufrad n°1265 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Al Adab Al Moufrad n°955)

    عن عبد الله بن عباس رضي الله عنهما قال في هذه الأية : الغناء و أشباهه
    (رواه الإمام البخاري في الأدب المفرد رقم ١٢٦٥ و صححه الشيخ الألباني في صحيح الأدب المفرد رقم ٩٥٥)

    D’après Habib, Moujahid (mort en 104) a dit concernant ce verset: « La musique ».
    (Rapporté par Ibn Abi Dounia dans Dham Al Malahi n°32 et authentifié par le correcteur de cet ouvrage)

    عن حبيب قال مجاهد في هذه الأية : الغناء
    (رواه ابن أبي دنيا في ذم الملاهي رقم ٣٢ و صححه محقق هذا الكتاب)

    – Allah a également mentionné que l’écoute de la musique fait partie des caractéristiques des mécréants. Il a dit dans la sourate Najm n°53 versets 59 à 61: « Est-ce que c’est de ce discours que vous vous étonnez? Vous riez et ne pleurez pas alors que vous êtes ‘samidoun’ ».

    قال الله تعالى : أفمن هذا الحديث تعجبون / و تضحكون و لا تبكون / و أنتم سامدون
    (سورة النجم ٥٩ إلى ٦١)

    D’après Ikrima, le compagnon Abdallah Ibn Abbas (qu’Allah les agrée) a dit concernant le mot ‘samidoun’ :
    « Ceci signifie la musique dans la langue himyariya (*) ».
    (Rapporté par Ibn Abi Dounia dans Dham Al Malahi n°33 et authentifié par le correcteur de cet ouvrage)

    (*) Ceci est un dialecte arabe.

    عن عكرمة قال ابن عباس رضي الله عنهما في الأية ‘ و أتم سامدون ‘ ، قال : هو الغناء في الحميرية
    (رواه ابن أبي دنيا في ذم الملاهي رقم ٣٣ و صححه محقق هذا الكتاب)

    Dans la Sounna

    D’après Abou Malik Al Ach’ari (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Il y aura des gens dans ma communauté qui vont rendre licite l’adultère, la soie, le vin et les instruments de musique ».
    (Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°5590)

    عن أبي مالك الأشعري رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه و سلم: ليكونن من أمتي أقوام يستحلون الحر والحرير والخمر والمعازف
    (رواه البخاري في صحيحه رقم ٥٥٩٠)

    D’après Nafi’, Ibn Omar (qu’Allah les agrée) a entendu un instrument de musique. Alors il a mis les doigts dans ses oreilles et s’est éloigné du chemin. Alors il m’a dit: Ô Nafi’! Est ce que tu entends quelque chose? J’ai dit: Non. Alors il a enlevé les doigts de ses oreilles et a dit: J’étais avec le Messager d’Allah (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) lorsqu’il a entendu une chose comme celle-ci et il a fait comme je viens de faire.
    (Rapporté par Abou Daoud dans ses Sounan n°4924 et authentifié par cheikh Albani dans sa correction de Sounan Abi Daoud)

    عن نافع : سمع ابن عمر رضي الله عنهما مزمارا فوضع أصبعيه على أذنيه ونأى عن الطريق وقال لي : يا نافع هل تسمع شيئا ؟
    فقلت : لا ! فرفع أصبعيه من أذنيه وقال : كنت مع النبي صلى الله عليه وسلم فسمع مثل هذا فصنع مثل هذا
    (رواه أبو داود في سننه رقم ٤٩٢٤ و صححه الشيخ الألباني في تحقيق سنن أبي داود)

    D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Il y a deux voix qui sont maudites dans l’ici-bas et dans l’au-delà: la voix de l’instrument de musique dans les moments de joie et la voix de la plainte dans les moments de malheur ».
    (Rapporté par Al Bazar et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Al Jami’ n°3801)

    عن أنس بن مالك ضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : صوتان ملعونان في الدنيا و الآخرة : مزمار عند نعمة ورنة عند مصيبة
    (رواه البازار و حسنه الشيخ الألباني في صحيح الجامع رقم ٣٨٠١)

    D’après Imran Ibn Husayn (qu’Allah les agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Il y aura dans cette communauté des gens qui seront ensevelis dans la terre, des gens qui seront défigurés et des gens qui recevront des pierres du ciel ».
    Un homme parmi les musulmans a dit: Ô Messager d’Allah ! Quand est-ce que cela aura lieu ?
    Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Lorsque les chanteuses et les instruments de musique seront apparents et que les vins seront bus ».
    (Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2212 et authentifié par Cheikh Albani dans sa correction de Sounan Tirmidhi)

    عن عمران بن حصين رضي الله عنهما قال النبي صلى الله عليه و سلم : في هذه الأمة خسف و مسخ و قذف
    فقال رجل من المسلمين : يا رسول الله ! و متى ذاك ؟
    قال النبي صلى الله عليه و سلم : إذا ظهرت القينات و المعازف و شربت الخمور
    (رواه الترمذي في سننه رقم ٢٢١٢ و حسنه الشيخ الألباني في تحقيق سنن الترمذي)

    D’après Abdallah Ibn ‘Amr (qu’Allah les agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Certes Allah a interdit à ma communauté le vin, les jeux de hasard, le mizr (*), le tambour et le ghabira (**) et il m’a rajouté une prière qui est le witr ».
    (Rapporté par Ahmed et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Al Jami’ n°1747)

    (*) C’est une boisson alcoolisée.
    (**) C’est un instrument de musique à 6 cordes.

    عن عبدالله بن عمرو رضي الله عنهما قال النبي صلى الله عليه و سلم : إن الله حرم على أمتي الخمر و الميسر و المزر و الكوبة و الغبيراء و زادني صلاة الوتر
    (رواه أحمد و صححه الشيخ الألباني في صحيح الجامع رقم ١٧٤٧)

    D’après Abou Malik Al Ach’ari (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Il y aura des gens de ma communauté qui vont boire du vin et l’appelleront par un autre nom, il y aura des instruments de musique et des chanteuses qui vont chanter pour eux. Allah va les ensevellir dans la terre et va faire d’eux des singes et des porcs ».
    (Rapporté par Ibn Maja dans ses Sounan n°4020 et authentifié par cheikh Albani dans sa correction de Sounan Ibn Maja)

    عن أبي مالك الأشعري رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه و سلم ليشربن ناس من أمتي الخمر يسمونها بغير اسمها يعزف على رءوسهم بالمعازف والمغنيات يخسف الله بهم الأرض ويجعل منهم القردة والخنازير
    (رواه ابن ماجه في سننه رقم ٤٠٢٠ و صححه الشيخ الألباني في تحقيق سنن ابن ماجه)

    Remarque: Il a également été rapporté certains récits des compagnons du Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) et des premiers musulmans sur le sujet.

    D’après Oum Alqama, Aicha (qu’Allah l’agrée) a vu dans la maison de son frère un chanteur qui chantait et bougeait sa tête alors elle a dit: « Ouf ! Un diable! Faites le sortir, faites le sortir ».
    (Rapporté par l’imam Boukhari dans Al Abab Al Moufrad n°1247 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Al Adab Al Moufrad n°945)

    عن أم علقمة أن عائشة رأت في بيت أخيها مغني يتغنى و يحرك رأسه طرباً فقالت : أفّ ! شيطان ! أخرجوه أخرجوه
    (رواه الإمام البخاري في الأدب المفرد رقم ١٢٤٧ و حسنه الشيخ الألباني في صحيح الأدب المفرد رقم ٩٤٥)

    D’après Ibrahim, Abdallah Ibn Mas’oud (qu’Allah l’agrée) a dit: « La musique fait pousser l’hypocrisie dans le coeur ».
    (Rapporté par Al Bayhaqi et authentifié par l’imam Ibn Qayim dans Ighathatoul Lahfan 1/247, par Cheikh Ibn Baz dans Majmou Al Fatawa 9/388 et par cheikh Albani dans Silsila Daifa vol 5 p 450)

    عن إبراهيم قال عبد الله بن مسعود رضي الله عنه : الغناء ينبت النفاق في القلب
    (رواه البيهقي و صححه ابن القيم في إغاثة اللهفان ١/٢٤٧ و الشيخ ابن باز في مجموع الفتاوى ٩/٣٨٨ و الشيخ الألباني في السلسلة الضعيفة ج ٥ ص ٤٥٠)

    D’après Nafi’, des gens en ihram (*) sont passés auprès de Abdallah Ibn Omar (qu’Allah les agrée) alors qu’il y avait parmi eux un homme qui chantait. Alors Abdallah Ibn Omar (qu’Allah les agrée) a dit: « Certes qu’Allah ne vous entende pas, certes qu’Allah ne vous entende pas (**) ».
    (Rapporté par Ibn Abi Dounia dans Dham Al Malahi n°44 et authentifié par le correcteur de cet ouvrage)

    (*) C’est à dire qu’ils avaient commencé les rites du hajj ou de la omra.

    (**) C’est à dire qu’il a invoqué contre eux afin qu’Allah n’exauce pas leurs invocations car ils étaient en train de faire une adoration pour Allah et malgré cela ils désobéissaient car il y avait un homme qui chantait et les autres qui l’écoutaient sans lui avoir interdit cela.

    عن نافع ، أن ابن عمر رضي الله عنهما مر عليه قوم محرمون و فيهم رجل يتغنى فقال : ألا لا سمع الله لكم ، ألا لا سمع الله لكم
    (رواه ابن أبي دنيا في ذم الملاهي رقم ٤٤ و صححه محقق هذا الكتاب)

    D’après Abdallah Ibn Dinar, je suis sortit avec Abdallah Ibn Omar (qu’Allah les agrée) vers le marché. Il est passé près d’une petite fille qui chantait alors il a dit: « Certes si Chaytan avait laissé ne serait-ce qu’une seule personne il aurait laissé celle-ci ».
    (Rapporté par Boukhari dans Al Adab Al Moufrad n°784 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Al Adab Al Moufrad n°602)

    عن عبد الله بن دينار قال خرجت مع عبد الله بن عمر رضي الله عنهما إلى السوق فمر على جارية صغيرة تغني فقال : إن الشيطان لو ترك أحداً لترك هذه
    (رواه الإمام البخاري في الأدب المفرد رقم ٧٨٤ و حسنه الشيخ الألباني في صحيح الأدب المفرد رقم ٦٠٢)

    D’après Al Awzai, Omar Ibn Abdel Aziz (mort en 101) a écrit un courrier à Omar Ibn Al Walid dans lequel il y avait: « Le fait que tu ais rendu apparents les tambours et les instruments de musique est une innovation dans l’islam ».
    (Rapporté par Nasai dans ses Sounan n°4135 et authentifié par Cheikh Albani dans sa correction de Sounan Nasai)

    عن الأوزاعي قال : كتب عمر ابن عبد العزيز إلى عمر ابن الوليد كتاباً و فيه : و إظهارك المعازف و المزمار بدعة في الإسلام
    (رواه النسائي في سننه رقم ٤١٣٥ و صححه الشيخ الألباني في تحقيق سنن النسائي)

  5. salam alikoum pourquoi vous vous enflammez, c’est de l’immaturité, moi aussi j’ai aimé des stars pour leurs qualités ou physiques adolescente, laissez la grandir et que dieu nous guide, on en a tous besoin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Floride : un magasin incendié par un Américain convaincu que ses propriétaires étaient musulmans

Syrie : la guerre sans fin