in

À Mantes-la-Jolie, catholiques et musulmans au chevet des plus pauvres

Une grande collecte œcuménique est organisée ce samedi pour récolter des produits de première nécessité. Une opération rendue encore plus nécessaire en pleine crise sanitaire.

L’événement se répète depuis dix-sept ans désormais, et son intérêt n’est jamais démenti. Les membres de la communauté musulmane et chrétienne du Mantois se retrouvent ce samedi pour une grande collecte alimentaire à destination des plus pauvres.

Vous les croiserez aux sorties de plusieurs supermarchés de Mantes-la-Jolie et de sa région, près d’un chariot à remplir de pâtes, de sucre ou de produits de première nécessité*. Environ 120 bénévoles seront mobilisées pour cet événement.

Organisée par la paroisse de Mantes-la-Jolie et la grande mosquée de la ville, cette collecte œcuménique permet de venir en aide au public défavorisé de la région. Chaque année, entre deux et trois tonnes de nourriture est récoltée par les bénévoles mobilisés toute la journée. Un chiffre en constante augmentation et qui a atteint 3,7 tonnes l’an passé.

Publicité
Publicité
Publicité

Lire la suite sur Le Parisien

Publicité
Publicité
Publicité

2 commentaires

Laissez un commentaire
  1. C’est bien,
    Le prophète dit :  » Donner à manger aux pauvres et mettre sa main sur la tète d’un orphelin, adoucit le cœur « .

    Je tient à signaler que l’islam n’a pas de signe matériel,
    Le croissant a été introduit par les ottomans, ces ottomans ont mis des noms sur les tombes et un croissant sur la mosquée.

    Dans la plus part des cas, pas de signe matériel veut dire islam.

    Les ottomans ont introduit le croissant, et les arabes le croissant rouge signe de la pitié, alors qu’ils sont tous des dictateurs.

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Qu’est-ce que le qiyâs (déduction par analogie)?

Algérie: Lancement de la campagne de vaccination contre la Covid-19