Zemmour, le Cassandre de service et sa promo du pire !

Intarissable dès qu’il s’agit de faire l’apologie de la politique assimilationniste, la « nostalgie f

lundi 8 mars 2010

Intarissable dès qu’il s’agit de faire l’apologie de la politique assimilationniste, la « nostalgie française » martelée par un Eric Zemmour survolté et les nerfs à vif, ne semble guère réussir à celui qui l’érige en un parangon de vertu !

Ecumant tous les plateaux de télévision pour promouvoir sa grande idée de la France, qui frise l’obsession exaltée, Zemmour est apparu samedi dernier dans l’émission d’Ardisson « Salut les Terriens » en prosélyte d’une identité franchouillarde, figée dans un moule ultranationaliste bannissant la diversité, en se doublant d’un Cassandre du droit à la différence. Somme toute, rien que de très naturel émanant du trublion du PAF !

Seulement voilà, cette mission commandée dont il s’acquitte avec une ardeur incontestable, remettant sans relâche l’ouvrage sur le métier, lui fait aussi perdre pied, à l’image de sa pathétique tirade de samedi soir, qui a fait exploser sa vraie noirceur teintée d’autoritarisme, d’inflexibilité, et par conséquent d’une profonde hostilité au dialogue.

Ne pourrait-on pas conseiller à Eric Zemmour de suspendre sa tournée évangéliste, et de prendre un peu de recul pour recouvrer de sa sérénité, car à force de prêcher l’assimilation à la manière d’une chasse aux hérétiques, il verse dans une tyrannie démonstrative peu télégénique, qui va finir par faire fuir l’audimat… ?

Publicité

commentaires