in

Londres et Genève claquent la porte au nez d’Éric Zemmour

La politique a cela de passionnant qu’elle évolue très vite : en une dizaine de jours, Éric Zemmour est passé du candidat n°1, suivi et débattu partout au candidat dont on doute finalement de l’intérêt. Depuis 48h, le polémiste traverse le premier gros trou d’air de sa campagne. En plus de sondages défavorables, Éric Zemmour s’est vu poser un lapin par la Royal Institution de Londres qui devait accueillir sa conférence. Un coup dur pour le polémiste : Londres est un passage obligé pour un candidat en recherche de donateurs. Tout comme Genève, ville de nombreux et généreux donateurs, qui a elle aussi refusé de recevoir Éric Zemmour

Un commentaire

Laissez un commentaire
  1. C’est une claque coup droit puis revers pour ce trublion de la politique. Londres et Zurich ont bien compris que Zemmour n’est qu’un épiphénomène qui ne deviendra que l’ombre de lui-même.
    Après cette fessée en bonne et due forme, le Zemmour est reparti en PLS 🙂

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Présidentielle 2022 : après une percée, la précampagne d’Eric Zemmour s’essouffle

Yannick Jadot (EELV) : « Je ne vois pas de problème avec l’immigration en France »