Lettre aux députés

Madame Monsieur, Vous venez de vous associer à la démarche de Madame Françoise Hostallier députée du Nord

lundi 20 octobre 2008

Madame Monsieur, Vous venez de vous associer à la démarche de Madame Françoise Hostallier députée du Nord , dont les opinions envers l’Islam et les musulmans ne sont plus un secret, afin de déposer un projet de loi visant à interdire (allons droit au but) le port du foulard pour les femmes musulmanes lors des sorties scolaires.

Nous vous informons , au cas où vous ne le sauriez pas, que la HALDE s’est prononcée sur ce sujet et a considéré qu’il était discriminatoire d’exclure ces mères de famille lors des sorties scolaires.

C’est pourquoi nous sommes choqués et scandalisés par votre soutien à cette démarche qui vise à remettre en cause des décisions et avis donnés par une instance mise en place par l’Etat Français, en vue de protéger une catégorie de citoyens des attaques et campagnes islamophobes qui deviennent monnaie courante ces dernières années et qui sont alimentées par des personnes dangereuse pour la paix civile et sociale, le vivre-ensemble et l’avenir de notre pays.

Le Président de la République a dit "l’islamophobie c’est comme le racisme et l’anti-sémitisme ça ne s’explique pas ça se combat" or, d’une part le gouvernement actuel ne fait rien pour combattre cette islamophobie et les politiques tels que vous , par cette proposition de loi, allez l’encourager avec tous les risques que celà comporte tant dans l’hexagone qu’à l’étranger pour l’image et les intérêts de la France.

C’est pourquoi nous vous invitons, dans l’intérêt collectif et national, à revenir sur votre décision de soutenir une telle démarche qui va diaboliser encore un peu plus les citoyens français de confession musulmane en les transformant en bouc-émissaires. Nous souhaitons vivement que de telles initiatives soient dénoncées et étouffées par nos élus et non pas promues et soutenues comme vous le faites.

Nous espérons ne pas être amenés à faire des campagnes d’information et de dénonciation, pendant et hors des échéances électorales, en vue d’informer vos électeurs et potentiels électeurs sur cet acharnement orchestré contre une partie de la population française.

Ne doutant pas que votre sens des responsabilités vous amènera à mesurer les conséquences d’une telle posture politique si elle venait à aboutir, recevez Madame Monsieur mes salutations distinguées.

Pour le Collectif des Musulmans de France

Publicité

commentaires