Le siège de Gaza est « un crime génocidaire » selon Richard Folk l’envoyé spécial l’ONU

Pas de cessez-le-feu tant que Gaza sera sous le siège Il n’y a pas de position plus juste, plus claire et

vendredi 2 janvier 2009

Pas de cessez-le-feu tant que Gaza sera sous le siège

Il n’y a pas de position plus juste, plus claire et plus simple que celle qui stipule que le cessez-le-feu et le siège qui est imposé à la bande de Gaza ne peuvent aller de pair, car le siège est en soi un état de guerre, l’un de ses aspects les plus inhumains.

Cela est admis par tous, militaires et acteurs politiques : le siège est un acte de guerre que subit la bande de Gaza depuis plus d’un an et demi.

Tous les points de passage étant fermés, Gaza n’est approvisionnée ni en produits alimentaires, ni en en carburants, ni en médicaments. S’ajoutent à cela l’interdiction de circuler et l’impossibilité qui est faite ainsi aux malades et aux blessés d’avoir accès aux soins, même pour les cas les plus graves.

De ce point de vue, l’envoyé spécial du Comite pour les droits de l’homme de l’ONU, Richard Folk, a estimé que le siège de Gaza est « un crime génocidaire », dans la mesure où il s’agit d’une punition collective qui paralyse complètement la vie des gens et affame des dizaines de milliers d’enfants qui souffrent en conséquence de graves problèmes de nutrition.

Source : www.ism-france.org

Publicité

commentaires