La conversion au catholicisme de Mehmet Ali Aqca, l’homme qui tenta d’assassiner Jean-Paul II

Il y a des destins qui empruntent des chemins de traverse imprévisibles, c’est le cas de Mehmet Ali Aqca, r

mercredi 29 avril 2009

Il y a des destins qui empruntent des chemins de traverse imprévisibles, c’est le cas de Mehmet Ali Aqca, rendu célèbre par sa tentative d’assassinat sur le pape Jean-Paul II le 13 mai 1981, qui vient d’embrasser la religion catholique.

Originaire de Turquie où il fut extradé en 2000 après avoir bénéficié de la grâce présidentielle italienne, celui dont le geste provoqua l’effroi de la diaspora catholique mondiale et plus largement de la communauté de tous les croyants, a confirmé par écrit depuis sa cellule d’Istanbul où il purge une peine de 10 ans pour l’assassinat d’un journaliste turc, sa conversion le 13 mai 2007, une date symbolique, 26 ans après un homicide qui demeure auréolé d’un certain mystère…

Ce repenti au passé sulfureux, qui a commis l’irréparable, chercherait-il à expier ses fautes dans la religion de son éminente victime dont la vie fut dans sa ligne de mire ?

En quête de l’absolution de ses errements, mais également de l’âme sœur, Mehmet Ali Agca pousse son « chemin de croix » personnel jusqu’à chercher une jeune femme italienne, catholique cela va sans dire, pour établir une relation épistolaire, promettant de clamer un jour sa conversion au catholicisme à la face du monde entier sur la place Saint-Pierre à Rome.

Abjurer l’islam est sans nul doute la meilleure stratégie qui permettra à Mehmet Ali Aqca de s’assurer une porte de sortie médiatique des plus lucratives, dont on peut aisément dérouler tout le plan de communication…

Publicité

commentaires