4ème édition du Grand Salon du Mariage Oriental

Le Grand Salon du Mariage Oriental, s’inscrit avant tout dans les principes de l’Islam et répond pleinement aux traditions qui font les fondements de la société musulmane. Nous concevons que l’ancrage des traditions est important, et que nos visiteurs recherchent avant tout les réponses à leurs besoins pour préparer un mariage en conformité à leurs attentes.

4ème édition du Grand Salon du Mariage Oriental

Entretien avec Zoubida Chergui, organisatrice de la 4ème édition du Grand Salon du Mariage Oriental

Vous organisez la 4ème édition du Grand Salon du Mariage Oriental. Quel est le but exact de ce salon ?

L’idée est de faciliter les préparatifs du mariage et d’identifier les artisans de qualité capables de répondre aux besoins de la communauté. Aujourd’hui pour organiser un mariage il faut compter 1 an, donc il est important de trouver des professionnels de qualité avec une diversité de choix pour satisfaire les attentes des maghrébins.

Le Mariage Oriental tel que vous le proposez s’inscrit-il dans la tradition musulmane du mariage ?

Le Grand Salon du Mariage Oriental, s’inscrit avant tout dans les principes de l’Islam et répond pleinement aux traditions qui font les fondements de la société musulmane. Nous concevons que l’ancrage des traditions est important, et que nos visiteurs recherchent avant tout les réponses à leurs besoins pour préparer un mariage en conformité à leurs attentes. Dans la tradition musulmane, le mariage joue un rôle majeur, car il est le fondement social de la structure familiale, ce qui implique une mobilisation des familles dès le plus jeune âge, et de contribuer ainsi au fil des années aux préparatifs de cet événement tant attendu.

Qu’est-ce qui différencie le Grand Salon du Mariage Oriental avec l’organisation d’autres salons qui visent le même public ?

Nous sommes à la 4ème édition du Grand Salon du Mariage Oriental, nous tenons à valorise nos richesses et nos coutumes afin de satisfaire les besoins de la communauté.

Nous partageons depuis 4 ans une passion commune, l’envie de mettre en avant le savoir faire d’artisans exceptionnels, et c’est notre raison d’être. Nous constatons depuis 4 ans que de nouveaux professionnels venus de tous horizons s’intéressent au mariage oriental, et cette diversité apporte un enrichissement culturel unique, et nous ne cesserons d’encourager ces différentes initiatives.

Nous ne le dirons jamais assez, Le mariage est une affaire de cœur et de passion, et c’est cette raison essentielle, qui nous permet d’encourager tous les projets et toutes les idées, qui vont dans le sens et de l’intérêt général de la communauté.

Aujourd’hui notre concurrent organisateur du Salon Jour J, Salon du Mariage pour la communauté Juive, s’intéresse à ce marché pour capter essentiellement et détourner à son profit l’intérêt de la communauté.

On constate qu’en France, on se marie de plus en plus tard. Les musulmans sont-il également touchés par ce phénomène ?

Effectivement nos modes de vie, impliquent des décisions et des choix qui font que le budget du mariage est très important et qu’il faut par ailleurs ne pas se tromper sur le choix de la personne, ce qui repousse un peu plus l’âge du mariage. On constate que plus le niveau social est élevé plus l’âge du mariage va être important, car on souhaite se consacrer à sa carrière avant tout.

Un mot de conclusion

Si le mariage est l’union du partage par excellence, nous avons décidé cette année d’attacher une grande importance à une marraine de choix, femme de cœur et de passion, Fanny Aït-Kacy, consacre depuis 20 ans son temps aux autres, un monde plus solidaire, un monde plus juste.Présidente d’Honneur de la Chorba pour tous, elle vient de créer l’association le Cœur en Partage. Contribuons en chœur à soutenir ce bel élan de générosité.

Propos recueillis par Djamila Méfiden

commentaires