13 000 musulmans chinois s’envolent vers la Mecque

N’en déplaise à l’ignorance ou à la mauvaise foi de ses plus farouches pourfendeurs, l’islam est un a

mardi 26 octobre 2010

N’en déplaise à l’ignorance ou à la mauvaise foi de ses plus farouches pourfendeurs, l’islam est un arc-en-ciel de couleurs qui brille sous toutes les latitudes, illuminant des visages de toutes les origines, dont les particularités s’estompent, unis par une même dévotion.

Loin de l’équation erronée, qui fait pourtant toujours autorité, selon laquelle arabes et religion musulmane ne font qu’un, la présence massive de chinois à la Mecque fait voler en éclat un cliché de l’infiniment petit, pour laisser rayonner une réalité de l’infiniment grand…

La puissante et omniprésente Chine, empêcheuse de tourner en rond sur un échiquier mondial dont elle bouscule l’équilibre des forces, recense près de 23 millions de musulmans répartis dans plus de 20 provinces et régions autonomes, parmi lesquels plus de 13 000 d’entre eux effectueront cette année le pèlerinage à la Mecque, ainsi que l’a précisé Yang Shuli, président adjoint de l’Association islamique de Chine.

C’est en 1997 que le premier charter de musulmans chinois prenait son envol pour Djeddah, porte d’entrée vers la Mecque. Un succès de fréquentation qui ne s’est pas démenti depuis, à l’image des nouvelles liaisons aériennes qui ont été ouvertes, reliant Beijing, Lanzhou, Urumqui, Yinchuan et Kunming à Médine, deuxième ville sainte au nord de la Mecque.

On entend d’ici les sarcasmes des islamophobes de tout poil, jamais à bout d’arguments, craignant qu’il n’y ait péril en la demeure, sous l’effet d’un double péril "jaune" et vert...

Publicité

commentaires