,

Zemmour et Sarkozy, même combat… à vomir !

La France a souvent eu dans son histoire des amnésies sélectives. Aujourd’hui, M. Zemmour nous apprend que le Djihad armé fait partie intégrante des préceptes que doit suivre tout bon musulman, qu’on le veuille ou non, les soldats du djihad étant, selon ses divagations dangereuses, considérés par tous les musulmans, qu’ils le disent ouvertement ou pas, comme de bon musulmans.

En d’autres termes, le polémiste du parisianisme insinue avec la malhonnêteté intellectuelle et la malveillance qui le caractérisent que les soldats de Daech sont reconnus comme des musulmans dignes de ce nom par la communauté musulmane française. Je laisserai les nombreuses familles musulmanes éprouvées et endeuillées par les attaques de Charlie Hebdo, du Bataclan et de Nice apprécier de tels propos abjects.

Si je devais suivre le raisonnement nauséeux de Zemmour, je devrais, pour être un bon Français assimilé, m’appeler Eric plutôt que Kamel. De la part d’un sombre énergumène qui porte un nom de famille d’origine arabo-berbère, cette sommation très ciblée prêterait à sourire si elle n’était aussi insupportable.

Changez vous-même de patronyme, M. Zemmour, avant de donner des leçons de francité aux autres et apprenez, si vous l’ignorez, que des Mohamed et des Mamadou se sont sacrifiés pour la France, dans les rangs de l’armée française, lors des deux grandes guerres mondiales !  Comment osez-vous maintenant insulter leurs enfants avec un tel cynisme !

On a vu clair depuis longtemps dans le jeu de Zemmour, mais aussi dans celui de Sarkozy et de son come-back avec ses gros sabots de populiste. Le comble du comble, c’est qu’il se prend à présent pour un Gaulois et impose à tout le monde, pour faire plus français que français, de se réclamer exclusivement de Vercingétorix, et pourquoi pas d’Astérix et d’Idéfix !!

Si on retrace l’histoire des origines hongroises de ce « petit français au sang mêlé », selon sa propre description, on apprend qu’en 1860 l’armée française avec les tirailleurs algériens ont viré les Austro-Hongrois d’Italie, qu’en 1914 et 1940, les ancêtres de M. Sarkozy s’étaient ralliés aux Allemands, pendant que les non Gaulois ( les tirailleurs Algériens, Marocains, Tunisiens, Sénégalais, Maliens, Indochinois…), combattaient, au péril de leur vie, pour défendre la France…, pardon, la Gaule !!

Sarkozy aurait mieux fait de se plonger dans les manuels d’histoire pour en savoir plus sur sa propre histoire avant, lui aussi, de faire la leçon… aux arabo-musulmans.

Il se dit aussi que le père de Sarkozy, pour obtenir la nationalité Française, s’était engagé dans la légion étrangère, mais au moment de partir en Indochine avec ses collègues Gaulois, Mohamed et Jacques, il sera miraculeusement réformé par un médecin d’origine hongroise…

Sarkozy, l’opportuniste sans foi ni loi, est égal à lui-même et braconne toujours autant sur les terres du FN. Alors, j’appelle les milliers de non Gaulois à aller voter massivement, en novembre, pour la primaire à droite, ouverte à tous les électeurs, quelles que soient leurs sensibilités, afin de faire perdre ce démagogue de la pire espèce au profit d’Alain Juppé, un homme politique d’expérience, à la stature d’homme d’Etat !

Kamel Mouellef 

  

Kamel Mouellef a signé en avril 2015 une nouvelle BD « Les Résistants Oubliés » qui s'inscrit dans la continuité de « Turcos », son premier album en hommage au sacrifice de son arrière-grand-père. Inlassable chercheur de stèles dédiées aux soldats issus des anciennes colonies françaises, mais aussi de photos et d’archives, il s’emploie avec ardeur à raviver la flamme vacillante de la mémoire dans l’intérêt général. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *