in

Zahra Lari, première patineuse en hijab se prépare pour les JO de 2018

 L’émiratie Zahra Lari   première patineuse en hijab à évoluer  avec grâce sur les patinoires du monde entier, suscite la curiosité des médias et du public. Dans un entretien accordé à la presse de son pays, elle revient sur son parcours et le soutien de sa famille,  notamment de sa mère qui a influencé  son époux  guère enthousiaste à l'idée  de voir sa fille faire du patinage: "Pour être honnête, il  a été difficile de convaincre mon père. Ma mère qui m'accompagnait à l'entraînement a   joué un rôle important. Mais lorsque  mon père   a réalisé combien j'étais  passionnée  par  ce sport, il a fini par me soutenir à 100%. Je  mesure aujourd'hui  la chance  d'avoir le soutien de ma  famille qui est véritablement  fière de moi."
 
L'objectif sportif de celle qui est  surnommée "la princesses des glaces voilée"  est de participer aux prochains  Jeux olympiques d'hiver de 2018  qui se dérouleront à Pyeongchang en Corée du Sud:  "Je  suis déterminée à me  qualifier  pour les   Jeux olympiques de 2018,  car  je veux prouver que non seulement une femme musulmane voilée peut disputer une compétition de niveau internationale, mais aussi que  quelqu'un qui vient du désert peut également  participer à un sport  aux Jeux olympiques d'hiver. Ce serait extraordinaire d'assister  à  la première participation des Emirats Arabes Unis aux Jeux olympiques d'hiver. "
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Alain Juppé surclasserait Sarkozy lors du second tour de la primaire UMP, selon un sondage

Le tweet d’A. Pulvar qui affirme “ne pas combattre l’islam mais le voile” suscite des réactions indignées