in

Von der Leyen privée de chaise par Erdogan : à Bruxelles, on dénonce un affront

L’offense faite à la présidente de la Commission, première femme à occuper ce poste dans l’Union européenne, a suscité la colère de plusieurs élus européens à Bruxelles.

La scène, qui a été filmée, a déclenché une controverse à Bruxelles. «La présidente von der Leyen a été surprise. Elle a décidé de passer outre et de donner la priorité à la substance. Mais cela n’implique pas qu’elle n’accorde pas d’importance à l’incident», a expliqué mercredi son porte-parole Eric Mamer.

«Ehm», murmure l’ancienne ministre allemande de la Défense, apparemment désemparée dans une vidéo largement diffusée sur les réseaux sociaux. Elle semble ne pas savoir où s’installer alors que le président du Conseil européen Charles Michel et le président turc se calent dans les deux fauteuils préparés pour la réunion. Ursula von der Leyen prend ensuite place sur un canapé, en retrait des deux hommes, face au ministre turc des affaires étrangères, dont la fonction lui est inférieure dans la hiérarchie protocolaire.

Le Figaro

Publicité
Publicité
Publicité

9 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Salam Oumma, bonjour Oumma, hier je n’ai pas relevé que le titre de votre article, rien que le titre est au minimum discutable. « Privée de chaise par Erdogan », fin de citation, qu’est-ce qui vous autorise Oumma de suggérer dans votre titre que c’est Erdogan qui a privé la présidente de chaise? Rien de factuel, vous n’en savez rien! Si c’est techniquement possible, changez le titre de cet article, le titre est d’emblée partisan et vous expose, s’il s’avère factuellement faux, à plus de méfiance de votre public de lecteurs. Oumma, l’information, ça se vérifie, c’est pas de l’émotion.

    Rien sur la tentative d’incendie de la mosquée de Nantes, vous êtes muets?

    Croissant de lune.

  2. En fait, il semble que ce soit l’équipe du président Charles Michel qui a prévu la rencontre et l’a organisée dans le protocole avec les responsables Turcs.

    Donc, enfin je vous déposes plus bas un article d’information puisé au site sérieux Middle East eye. Mais avant ça, y eut-il un piège ou non? S’il y eut un piège, qui a piégé qui? Si les informations de l’article que je vais déposer sont vraies et il y a vraissemblablement que c’est vrai, alors l’affaire n’est-elle que tristement et médiatiquement Franco-Française? Quelqu’un sait-il si dans d’autres pays Européens on eut droit à autant d’indignations démonstratives? Un indice de la véracité de l’article que je vais déposer, c’est qu’il ne fut en rien démenti, des autorités Européennes, même pas du gouvernement Français. Mieux que ça, autre indice allant dans le sens de la toxicité anti-Turque de certains grands médias Français, c’est que les indignations hier n’ont duré environ que jusqu’à midi, on peut supposer qu’elles ont déserté les ondes parvce que de l’information plus détaillée les anéantissait. La mysoginie Erdoganienne, c’était un clichet tentant pour la Macronie hostile, mais les faits sont là qui ruinent les propagandes mensongères. C’était trop gros, trop épais, mais pas de blème, il fallut qu’Oumma relaye complaisamment, alors Oumma faites attention désormais, vous fatiguez votre public qui n’est pas trop crédule, vérifiez vos infos à l’avenir avant de les publier comme vous lisez et relisez nos commentaires hyper-modérés avant de nous publier.

    https://www.middleeasteye.net/fr/actu-et-enquetes/diplomatie-turquie-ue-ursula-von-der-leyen-charles-michel-erdogan-siege

    Croissant de lune.

  3. Quoi qu’il en soit, on ne s’assied jamais avant que ses invités se sont assis. Et un homme bien élevé ne s’assied
    pas avant qu’une femme soit assis.
    Charles Michel et Erdogan sont tous les deux des beaux mufles. Charles Michel avant tout et ses excuses
    sont choquants. Cela ne lui aura couté pas grand chose de rester debout jusqu’au moment que Erdogan aurait
    eu la politesse de faire venir une troisième chaise.

  4. Ah comme ça me plaît ce trait d’iconoclastie et d’humour! Voilà toute l’Europe féministo-gendériste bafouée, heurtée, je trouve pas ça mal moi qu’on fasse affront à l’Union Européenne qui n’est pas un état ni une nation mais rien du tout, dans dirait-on ses valeurs affichées, plutôt que ses principes, puisqu’elle n’a plus que des valeurs au lieu de principes. Ou pire, non plus même des valeurs mais des valeurs affichées, des gadgets, des icônes.

    Non le vizir des affaires étrangères qui lui faisait face ne lui est pas inférieur dans les protocoles, l’Union Européenne n’est pas une nation, le raïs glorieux ne reçoit que de vrais gouvernants, ce que les représentants de l’UE ne sont pas. Enfin si, il y a deux gouvernants de l’Union Européenne, les états-unis d’Amérique et le gouverneur de la BCE, c’est lui qui absorbe pratiquement la totalité du peu de pouvoir politique de l’Union Européenne. Mais il importe peu de bafouer les représentants de l’Union factice, tout le monde s’essuie les pieds sur eux, sans importance, les Russes l’ont bien fait, ce fut pire d’ailleurs, donc les représentants de l’Union factuce servent de défouloir aux mauvaises humeurs des vrais gouvernants. Il est où le problème, lol? Faut que les Européens arrêtent d’urgence leurs leçons de morale hypocrites que le monde ne supporte vraiment plus, ça fait mal au cœur mais parfois il faut se déjuger, faire son auto-critique.

    Croissant de lune.

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Réflexions provisoires sur le “renouveau“ de la poésie arabe

Le Sénat interdit le port du voile pour les compétitions sportives nationales