in

Vers un état d’urgence permanent ?

Débat dans l'émission Là-bas si j'y suis.

 Deux mois après, le bilan de l’état d’urgence est à peu près nul. Non seulement les libertés sont menacées mais la sécurité n’est pas mieux assurée. Pourtant le gouvernement s’apprête à prolonger « le temps qu’il faudra ». Vers un état d’urgence permanent ? Des voix s’élèvent et s’organisent, un Conseil d’urgence citoyenne se constitue, des associations dénoncent l’islamophobie.

– Sophie WAHNICH, historienne, directrice de recherche au CNRS, initiatrice du Conseil d’urgence citoyenne

– Laurence BLISSON, juge d’application des peines, secrétaire générale du Syndicat de la Magistrature.

 -Anthony CAILLÉ, secrétaire général de la CGT-Police

-Sihem ZINE, membre de la Coordination contre le Racisme et l’Islamophobie (CRI)

– Gérard TCHOLAKIAN, avocat, membre du Syndicat des Avocats de France  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Combattre la radicalisation par l’humour: “La Reine est maintenant forcée par les musulmans à porter le Hijab “

L’adolescence arrêtée : le développement interrompu des mineurs palestiniens en prison