in

USA : McDonald’s renonce à faire du Halal après avoir été reconnu coupable de fraude

Pour dénicher les deux perles rares Halal de McDonald’s, il fallait se rendre au cœur de l’Amérique profonde, à Dearborn Heights, dans le Michigan, là où est concentrée l’une des plus importantes communautés arabo-musulmanes du pays, et par conséquent une clientèle au fort potentiel et d’une grande fidélité, qui a réservé, confiante, pendant 12 ans, le meilleur accueil aux deux seuls et uniques fast-foods conformes aux préceptes islamiques de la célèbre enseigne, ou plutôt qui assuraient l’être.

Ce temps semble révolu, après qu’un procès retentissant soit passé par là, condamnant en avril dernier le géant de la restauration rapide à verser 700 000 dollars de dommages et intérêts pour fraude caractérisée au halal, la répartition de la somme allouée – 275,000 $ à la Clinique Huda, un centre de santé musulman situé à Detroit; 150.000 dollars à l'Arab American National Museum de Dearborn, et 25.000 dollars à Ahmed Ahmed, le consommateur en colère qui fut le premier à porter plainte contre McDonald's – en ayant laissé pantois plus d’un, et notamment l’avocat Majed Moughni (photo ci-dessus) qui représentait les autres plaignants musulmans. Ce dernier a en effet vivement déploré que les dédommagements financiers ne soient pas allés aux plus nécessiteux parmi la communauté musulmane, plutôt qu’à une clinique située à plusieurs kilomètres de la ville et au musée local, qui n’ont rien à voir, ni de près ni de loin, avec la problématique liée au halal.

Du côté de la direction nationale de McDonald’s, cette sanction judiciaire a été vécue comme une terrible vexation, et les décisionnaires ont alors tranché dans le vif :  les deux sandwiches très prisés des consommateurs musulmans mais au coeur du scandale ont été purement et simplement retirés du menu. Finis donc les fameux sandwiches Halal Chicken McNuggets et Halal Mcchicken, au goût amer de l’escroquerie, qui sont restés sur l’estomac des musulmans et en travers de la gorge de Mc Donald’s pris la main dans le sac !

En supprimant ces deux menus phares, McDonald’s baisse le rideau du halal à Dearborn Heights et jette l’éponge à l’échelle nationale, une décision radicale et irrévocable qui est diversement accueillie localement : certains n’ont pas caché leur déception, espérant que McDonald’s fasse amende honorable pour mieux se ressaisir, tandis que d’autres estiment que c’était la meilleur chose à faire, la confiance, une fois trahie, étant difficile à restaurer, d'autant plus quand elle fut aussi rentable…

Kassem Dakhlallah, l'avocat de Ahmed Ahmed, fait partie de ceux qui regrettent l’attitude de McDonald’s, qualifiant le choix stratégique de la compagnie de "décevant", tout en nuançant son propos : "Si McDonald's ne peut vraiment pas garantir la qualité 100% halal de ses produits, alors cesser de les mettre en vente est probablement plus raisonnable." Une analyse que partage son confrère, Me Majed Moughni, ce dernier ayant commenté l’arbitrage de McDonald’s en ces termes : "Si vous ne pouvez pas faire les choses dans les règles, sans y déroger, alors vous rendez un mauvais service à la communauté. Il est préférable que McDonald’s renonce à faire du Halal, s’il doit y avoir tromperie sur la marchandise."

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Angleterre : Une bombe explose près de la mosquée de la ville de Walsall

La fin sans gloire de l’émir du Qatar