in

USA: des Latinos quittent leur ancrage chrétien pour épouser l’islam

Des Latinos qui quittent leur ancrage chrétien pour épouser l’islam, le phénomène reste encore marginal mais commence à faire parler de lui au pays de l’Oncle Sam.

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

14 commentaires

Laissez un commentaire
  1. @Sylvie

    Il est vrai que jadis, les femmes chrétiennes se voilaient…. A une époque où elle étaient considérées comme des mineures. Le terme “chef de famille”, pour désigner le mari, ou le paterfamilias, est assez éloquent à cet égard.
    En France, le voile a disparu après la guerre, en même temps que la foi et le patriarcat. Car ce vêtement est porteur des deux symboles: Appartenance à une religion, et appartenance aux hommes. Ceci dit, les femmes musulmanes qui arborent le hidjab manifestent surtout leur communautarisme. Le message est clair: Pas question d’envisager un mariage avec un chrétien, un juif, ou un athée.
    En Iran, ou dans les pays wahhabites, le voile est une obligation religieuse et légale, puisque la Charia régit la loi civile. Les iraniennes, par exemple, portent le voile au motif que, si elles se découvrent, elles vont en prison. Idem si elles parlent à un garçon ou fument une cigarette. Seule la jeunesse dorée échappe à la répression, sous la réserve expresse d’aller s’exprimer dans des endroits dédiés, réservés aux nantis.
    Mais, bien sûr, de telles lois n’existent pas en France. Je note quand même le fait que le voile contribue à alimenter le racisme ambiant, vu qu’il est à juste titre perçu comme une déclaration de guerre par les non musulmans. C’est au final assez logique, vu que ce ne sont pas les musulmans qui ont commencé. J’ai connu la triste époque des ratonnades, ou des corps mutilés qui flottaient sur les eaux du Canal St Martin, puis celle de la grande trahison socialiste des années 80. Le communautarisme a été longuement alimenté par le racisme d’état, encore aggravé par celui des populations, PC inclus (cf les discours de Georges Marchais).
    Il n’en reste pas moins que le communautarisme, même s’il est intelligible, demeure une mauvaise chose. Et le voile est son étendard.
    L’avenir serein d’un pays passe par le brassage des populations. Si votre beauf est black, vous cesserez immédiatement de rejeter les noirs. Et, très vite, tous les enfants seront métis. Hélas, la religion entretient les clivages. Toutes les religions. Seuls les athées rejettent le racisme. Pas de chance, ils supportent mal les musulmans. Ou les chrétiens, mais là, c’est pas grave. Il n’y en a plus, au point qu’on envisage d’en réimplanter dans les Pyrénées, au grand dam des bergers musulmans.
    Il faut toujours soigner la chute.

    • @ patrice
      – “Je note quand même le fait que le voile contribue à alimenter le racisme ambiant, vu qu’il est à juste titre perçu comme une déclaration de guerre par les non musulmans.”
      C’est du délire, il va falloir vous faire soigner mon pauvre. C’est un accès de rage ou une embardée passagère? Vous avez du oublier de prendre vos Tranxènes mon vieux.
      Le racisme ne serait pas de la responsabilité du raciste mais de celle de la victime. On est dans une inversion complète des valeurs.
      Visiblement vous avez du mal à vivre avec vos sentiments infects, vous chercher à vous justifier à tout prix. Votre démarche à quelque chose de maladif. Vous venez sur un site musulman nous déclarer votre aversion et tenter de la justifier dans le même temps en incriminant les victimes de vos agissements.

      – “L’avenir serein d’un pays passe par le brassage des populations. Si votre beauf est black, vous cesserez immédiatement de rejeter les noirs.”
      Vous êtes un grand naïf et visiblement vous n’avez pas l’expérience de ce que vous avancez. Généralement c’est la femme qui a osé braver l’interdit social de se marier avec un black ou un arabe qui subit à son tour la discrimination au titre de son mari et de ses enfants. Elle est de plus accusée d’avoir “trahi” ses origines. Je ne rapporterai pas les insultes qu’elles peuvent essuyer. Quand aux enfants issus de ces foyers, ils ne sont pas reconnus comme français par les autochtones mais comme appartenant à l’ethnie paternelle et donc victimes de racisme. Heureusement pour eux ils sont généralement acceptés par cette dernière. Vous pouvez voir que nous sommes loin du monde de bisounours que vous nous présentez.

      – “la religion entretient les clivages. Toutes les religions. Seuls les athées rejettent le racisme. Pas de chance, ils supportent mal les musulmans.”
      Bel aveu de racisme de la part d’un athée vis à vis de toutes les religions, et encore une fois en justifiant sa propre incurie par l’incurie supposée des autres.

      Je vous proposerai bien d’aller vous faire foutre, mais ma religion m’en empêche et m’incline à vous souhaiter une guérison prochaine.

  2. Vous êtes aveuglée par votre haine.
    Vous vous attardez au foulard qui n’est qu’un symbole, alors que le principal est ailleurs.
    Ce n’est pas le frère, ni le mari ni aucune autre personne qui oblige les femmes à porter le foulard, mais Dieu en personne qui a demandé aux femmes à se couvrir la tête.
    Et ceci se fait aussi chez les chrétiens. et même chez les juifs.

    Et les personnes qui s’attardent sur ce foulard sont généralement celles qui ne connaissent rien à ces trois religions.

  3. Mon cher , ZIG je suis d’accord avec toi mon frère , pour t’on commentaire sur l’islam des caves , j’ais connue cette époque étant enfant , lorsque j’allais à l’école primaire , Dieu Mercie nous les musulmans nous avons évolué aujourd’hui nous avons dès mosquées , donc de vrai lieux de prière l’hamdoulillah ! à plus mon frère fihdin sans runcune pour Napoléon.

  4. J’ajoute que le foulard ne me gene pas du tout et je ne vois pas pourquoi il peut gener ;ce n’est pas une bourqua ;et j’adore la mode ;le foulard peut se porter de mille manieres comme la mode occidentale ;on peut etre austere ou branchée avec un foulard comme avec des habits occidentaux;certains mal informés voient peut etre dans les porteuses de foulard un rejet de notre societe mais ce n’est pas forcement le cas

  5. Merci Zig pour votre reponse mais ce n’est pas vous que je visais quand je parlais du racisme de certains ;vous etes au contraire tres ouvert comme beaucoup d’internautes de ce site ; je vous repondais sur le nombre de chretiens ; dans les annees 80 les croyants etaient moins respectés que maintenant; l’anti clericalisme est un peu passé de mode heureusement;je rappelle que dans les annees 80 l ‘islam etait tout autant décrié que le christianisme; j’evolue dans le milieu enseignant et on ne se moque plus de la religion ;quand je vais à la messe je croise regulierement des collegues ;et beaucoup donnent une education religieuse à leurs enfants ce qui etait inconcevable il y a 20ans dans ce milieu ; de toutes façons les chretiens que je croisent ont de bonnes relations avec les musulmans il y a de la place pour tous en france y compris pour les athees (tres nombreux il est vrai)

    • Chère Anne je rejoins vos conclusions. Il est vrai qu’il n’est plus “honteux”de pratiquer sa religion et en particulier la religion chrétienne. Autres temps autres moeurs. Je crains malheureusement que ce ne soit pour une mauvaise raison: le repli identitaire. La présence visible de l’Islam et le discours souvent haineux des élites a provoqué ce dis repli. En tout état de cause, et à notre corps défendant, on ne peut que se réjouir si notre présence a servi accessoirement à revivifier la foi chrétienne dans ce pays impie.
      Il est vrai que l’Islam était décrié dans les années 80, mais bien moins que le christianisme et sans commune mesure avec le niveau atteint à l’époque actuelle. L’Islam était alors, encore une religion exotique pratiquée dans des caves par des immigrés célibataires appelés à retourner dans leurs pays d’origine. Actuellement elle est la religion d’une partie non négligeable de la population française qui a fait souche (nous en sommes à la troisième sinon la quatrième génération). De plus des autochtones se convertissent, se marient avec des musulmans. Cette religion se pratique généralement ouvertement sans complexe contrairement à la pratique locale. Cela crée des tensions involontaires. D’autant que les élites se sont emparées de cet élément pour stigmatiser la population musulmane à des fins de contrôle social. Il ne faut pas être dupe de ces manipulations et prêcher la paix contre vents et marées.
      Je pense comme vous qu’il y a de la place dans la France moderne pour toutes les croyances et que le nier serait nier la base légale sur laquelle elle s’est fondée (La Déclaration des Droits de l’Homme)

  6. zig il y a peu de chretiens pratiquants en France mais pour nous la pratique n’est pas une obligation et il y a beaucoup de chretiens qui ne vont pas a la messe mais qui ont une education religieuse( bapteme communion etc) ; etre chretien c’est surtout suivre le message de Jesus ;je n’ai jamais entendu de vrai chretien critiquer l’islam et les musulmans ; les racistes ne sont pas chretiens et n’approuvent leur comportement qu’ils jugent trop tolerants par rapport aus autres cultures :mais je ne comprends pas votre enthousiasme devant les conversions ; cela veut dire que vous jugez le christianisme comme negatif et que vous etes intolerants vis a vis de tout ce qui n’est pas votre culture ;vous etes comme les racistes que vous dénoncez ; moi je ne reve pas d’un monde rempli uniquemen de chretiens mais vous semblez rever d’un monde uniquement composé de musulmans….et la je ne reponds pas à Zig mais aux internautes qui se rejouissent des conversions ;mes amis musulmans ne cherchent pas a me convertir et montrent beaucoup de respect envers ma religion ;et moi je ne souhaite en aucun cas les convertir non plus ;se convertir c’est renier ses parents et ses ancetres et je ne trouve pas qu’il y ait de quoi se rejouir!

    • @sylvie anne
      Vous m’avez mal lu ma chère Anne. J’opposai un argument quantitatif à l’affirmation de Cicila quant au racisme des chrétiens. Expliquant que même si son postulat était vrai nous serions dans une sté apaisée vu le faible nombre de pratiquants.
      Vous affirmez que pour le christianisme la pratique n’est pas obligatoire et qu’un baptême que l’on recoit en général à la naissance ainsi que la (les) communion(s) qui est (sont) un sacrement suffisent à la pratique (passive pour le coup) de la religion. Je doute qu’être nait dans une religion permette de se déclarer dévot. Je doute en outre que le message de Jésus soit si succint que quelques années de cathéchisme souvent forcé suffisent à le transmettre.
      Je pense au deumeurant qu’il y peu de chrétiens véritables en France. Nous vivons dans un pays athé , pratiquant l’intimidation vis à vis des religions. Pour avoir toujours vécu en France et suivi mes études dans ce beau pays, je peux vous affirmer qu’à mon époque (années 60 –>80) les croyants généralement chrétiens étaient sujets aux quolibets (de la part des profs et des élèves) et que peu osaient avouer l’être ou à s’engager dans la voie de la religion.
      Vous déclarez que je suis enthousiaste devant les conversions, encore une fois relisez mon texte, vous y avez lu ce que vous avez voulu y lire. Je vous mets au défi de me citer une phrase exprimant une quelconque ferveur quant à ce sujet. Encore qu’il n’y aurait aucune honte à en éprouver. Le fait d’approuver les conversions n’implique en rien une approche négative du christianisme. Le fait de vouloir ce que vous considérez comme le meilleur pour les autres marque au contraire de l’intérêt, de l’empathie pour les autres. Cela ne déconsidère en rien nos autres conctoyens ni leur croyance.
      Vous devriez arrêter de penser pour les autres et leur faire dire ce que vous craignez ou espérez. Cela s’appelle accessoirement des préjugés, ferment, pour le coup d’un véritable racisme.
      Vous éviteriez par la même occasion de faire des procès en intolérance.

  7. Magnifique mais si les femmes pouvaient enlever leur foulard se serait parfait elle sortirait du joug masculin , ferait disparaître la stigmatisation des chrétiens sur les musulmans, la peur des musulmans et pourraient ainsi attirer encore plus de personnes dans cette belle religion de paix ,

    • Votre naïveté quand à l’analyse est déconcertante. Le foulard serait donc la source de tous nos maux plus encore un frein à la conversion des non-musulmans. Otez ce foulard que je ne saurait voir! Comme cela est si simple. On se demande comment on y a pas penser plus tôt.
      Si le foulard était la clé de la libération féminine cela se saurait et si la stigmatisation relevait des chrétiens (7% de pratiquant en France) nous vivrions dans une société apaisée.
      Vous devriez éviter de propager les délires et fantasmes d’une société malade.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Written by Saïd Branine

Publicité

Arabie saoudite : 2019 sous le signe de la musique et du divertissement. Des Saoudiens s’y opposent…

“Sexe et amour au Maghreb” : un reportage plonge dans l’intimité de la jeunesse tunisienne et marocaine sur M6