in

Une première à New York : les écoles publiques font relâche pour l’Aïd al-Adha

C’était une promesse de campagne qu’il s’est fait un devoir d’honorer pour la rentrée 2015, soit moins de deux ans après son accession aux commandes de Big Apple, le maire démocrate de New York, Bill de Blasio, soucieux de traiter équitablement tous ses administrés, a ajouté un jour férié à l’agenda scolaire des écoles publiques à l’occasion de l’Aïd al-Adha.

Demain, jeudi 24 septembre, les 1.1 million d’écoliers, collégiens et lycéens inscrits dans les quelque 1 800 établissements scolaires new yorkais pourront pour la première fois célébrer dignement l’une des grandes fêtes de l’islam, tandis que les portes des écoles resteront fermées.

C’est une grande victoire de voir ce jour arriver“, s’est enthousiasmée auprès de l’AFP Linda Sarsour, membre de la “Coalition for Muslim School Holidays” et mère de trois enfants, soulagée, comme nombre d’autres mères de famille musulmanes, de ne plus être tiraillée par le difficile dilemme annuel : garder les enfants et leur faire manquer la classe, ou les envoyer à l’école et ne pas célébrer l’Aîd.

Il a laissé éclater sa joie à l’annonce de la bonne nouvelle, l’imam Shamsi Ali, directeur du Jamaica Muslim Center dans le quartier du Queens, a confié : “En tant qu’imam et parent, je suis très heureux. Je pense que ce genre de politique va contribuer à donner aux musulmans un sentiment d’appartenance“, a-t-il précisé, avec une confiance accrue envers Bill de Blasio, son candidat favori qui se montre à la hauteur des espoirs placés en lui.

Celui-ci s’était également engagé pour l’octroi d’un deuxième jour férié pour l’autre grande fête qu’est l’Aïd el-Fitr, et ce n’était pas là non plus des paroles en l’air. D’ici à l’été 2016, les élèves musulmans du secteur public de New York bénéficieront d’un jour de congé supplémentaire grâce au volontarisme politique d’un maire qui a placé son mandat sous le signe du respect de la diversité, au sein d’une mégapole multiculturelle et cultuelle par excellence.

Nous nous étions engagés vis-à-vis des familles à changer notre calendrier scolaire, pour refléter la force et la diversité de notre ville. Des centaines de milliers de familles musulmanes n’auront plus à choisir entre respecter les jours les plus sacrés de leur calendrier ou aller à l’école“, rappelait en mars Bill de Blasio, l’édile qui, une fois au pouvoir, a tenu parole.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le vent de la protestation a soufflé sur le conseil municipal de Béziers présidé par Ménard

Moscou : l’inauguration de la plus grande mosquée d’Europe sous l’égide du président Poutine