in

Une Britannique urine devant une famille musulmane en train de prier dans un jardin public

Cela dépasse l’entendement, comme seule la haine inextinguible de l’islam pousse à le faire au mépris de la loi, mais c’est pourtant du vécu qui laissera indéniablement des traces.

Après avoir longtemps nié la nature obscène de sa provocation et le harcèlement abusif d’une famille musulmane qui s’ensuivit, Claire Farrell, une Britannique vivant dans la localité de Plymouth, en plein cœur du comté de Devon, a fini par mesurer la portée de ses actes particulièrement choquants et répréhensibles, plaidant coupable pour une « miction sur la voie publique », en l’occurrence un parc municipal, et son comportement menaçant qui terrifia ses victimes toutes désignées.

Les faits remontent au 16 août dernier, la jeune femme de 36 ans, alors mise hors d’elle à la vue d’un couple musulman et de ses deux jeunes enfants, une petite fille de 8 ans et un garçon de 10 ans, en train d’accomplir la prière quotidienne à l’abri des regards, dans un coin isolé du jardin public de la ville, s’employa à troubler leur intimité en les insultant, avant de baisser brusquement son pantalon pour se soulager.

Sous les yeux d’abord médusés, puis effrayés de cette petite famille sans histoire qui avait veillé à ne gêner personne pour se recueillir, cette habitante, sortie de nulle part, a purement et simplement uriné devant les parents et leurs enfants, tout en les injuriant copieusement et en les menaçant de représailles.

Sa comparse, Natalie Richardson, 32 ans, une mère de trois enfants qui a pris une part active à cette agression islamophobe répugnante, passant après coup ses nerfs sur un passant en le brutalisant, a également plaidé coupable de son côté, les deux femmes ayant comparu séparément devant le tribunal du Plymouth Crown Court. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Emirates: le premier café au monde où vous êtes servis par des robots (vidéo)

Violence policière contre une lycéenne américaine : les 15 secondes qui scandalisent l’Amérique