in

Un jeune réfugié syrien, brutalisé à l’école, veut lutter contre le harcèlement scolaire

Un jeune réfugié syrien, brutalisé à l’école, crée une association contre le harcèlement scolaire

Un jeune réfugié syrien, brutalisé à l’école, crée une association contre le harcèlement scolaire

Publiée par Oumma.com sur Mardi 19 février 2019

Publicité

Insulté, brutalisé, Jamal, 15 ans, a subi un terrible calvaire à l’école. Ce jeune réfugié syrien avait fui l’horreur de la guerre en 2016, avec les siens. Malheureusement, il a connu un autre enfer au Royaume-Uni, à Huddersfield.

Devenu le souffre-douleur de sa classe, le bras plâtré après avoir été rudoyé, sa persécution islamophobe a atteint son paroxysme en octobre 2018 : il a été sauvagement agressé par Bailey Mc Laren, 16 ans, dans l’indifférence générale.

La scène fut filmée par ses bourreaux et diffusée sur les réseaux sociaux. Elle a scandalisé la communauté musulmane et de nombreux militants associatifs, qui l’ont relayée pour dénoncer son cauchemar vécu en Angleterre, sa terre d’asile.

Un appel aux dons fut lancé simultanément pour sa famille en grande difficulté. La coquette somme de 180 000 euros fut récoltée en ligne. Plein de gratitude, Jamal sourit de nouveau à la vie. Il veut utiliser une partie de l’argent pour créer une association, mais pas n’importe laquelle… « Je veux  créer une association pour les enfants victimes de harcèlement scolaire. On devrait se respecter les uns les autres et accepter nos différences”.

Publicité

Jamal et les siens pensaient avoir trouvé un havre de paix Outre-Manche. Ils veulent croire qu’ils ne se sont pas trompés.

 

 

 

Publicité

Publicité

5 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Il serait intéressant d avoir l intégralité de l information.De qui le jeune a t il été la victime? D un petit anglais roux en blazer d uniforme ? D une communauté antagoniste extra britannique ? On sait que les nouveaux venus ne sont pas les bienvenus pour des communautés implantées antérieurement ,ce qui démontre du reste les limites du multiculturalisme ….Il serait aussi juste de rappeler que les élèves juifs ont totalement quitté le 9-3 pour des cieux plus sûrs.

    • Pascal, prof dans un lycée de Saint-Denis depuis 26 ans, était devant France 2 samedi soir. La déclaration d’Alexandre Arcady l’a mis en colère : il a toujours eu des élèves de confession juive dans sa classe et il n’a constaté aucune désertion ces dernières années.
      « Ce genre de déclaration apocalyptique et anxiogène ne fait que mettre le feu aux poudres et ne repose sur rien. Aucun responsable académique ne dispose de chiffre, la loi n’autorise pas ce type de recensement. »
      Pascal raconte que le conflit israélo-palestinien s’est mis à exister (un peu) dans les couloirs des établissements, il y a vingt ans. D’un coup, il a vu des ados musulmans se mettre à porter le keffieh en l’honneur des « frères palestiniens ». Aujourd’hui, la guerre intéresse moins, mais par habitude, il arrive de temps en temps que des « sales feujs » et des « ta gueule l’Arabe » fusent dans la cour de récré. Cela ne va pas plus loin.
      https://www.nouvelobs.com/rue89/rue89-nos-vies-connectees/20140427.RUE3545/il-y-a-encore-quelques-eleves-juifs-dans-les-ecoles-du-93-monsieur-arcady.html
      ts ts tsss

      • Salam @Cemwé,
        J’ai une jeune connaissance d’origine arménienne qui vient du 9-3, ses amis qu’il m’a présenté sont musulmans, chrétiens et juifs (quasiment tous pratiquants). Son meilleur ami est musulman pratiquant. Lui aussi est un chrétien pratiquant. Nous en avons discuté et effectivement ce prof a raison. On avait déjeuné à Montmartre et pas un seul n’était pas diplômé du supérieur pourtant ils étaient tous des amis d’enfance du 9-3 et ont encore leurs parents là-bas. Quand on connaît le sujet, ce n’est absolument pas ce qu’en décrive les faussaires. C’est loin d’être parfait mais ce n’est pas non plus l’endroit que certains décrivent. D’ailleurs, on connait tous ici la petite propagande de Bellangevine.
        Bref, je ne sais ce que cela lui apporte mais cela ne doit pas trop sentir l’amour.

        • Karim,dans beaucoup de vos réactions,vous parlez de cœur,d amour….Quel est votre problème ? Je ne suis pas là pour vous aimer,mais pour débattre avec vous,sur des sujets sur lesquels nous ne sommes pas forcément d accord.Desoleé que certaines de mes réactions vous démangent un peu,quant à la propagande que je fais,j aimerais que vous éclairiez ma pauvre lanterne à ce sujet.Gros bisous affectueux de votre amie angevine.

    • Je suis désolée,bien sincèrement,de vous contredire Cemwe.Ma sœur,enseignante pendant dix ans en Seine St Denis dans le second degré,vous dira l’exact contraire de cet enseignant .Son quotidien s est apparenté pendant ces années aux situations décrites dans le livre les territoires perdus de la République ´de G.Bensoussan.Elle est maintenant à la retraite,et a vécu des situations extrêmement penibles,malgré tout son dévouement à ses élèves.Elle témoigne aussi de la fuite des meilleurs éléments dans le privé,et des élèves de confession juive vers d autres quartiers.Peut être que le professeur que vous citez n a pas vécu cela,et c est tant mieux pour lui naturellement.Ce n est peut être pas partout pareil suivant les localités,mais c est un fait indeniable hélas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Arabie saoudite : des infirmières saoudiennes saluées en héroïnes pour avoir sauvé la vie d’un automobiliste

L’acteur américain John Legend défend les droits des Palestiniens à laTV