in ,

Royaume-Uni: des extrémistes de droite accusent les musulmans de propager le virus. L’imam de Leeds dénonce une campagne de haine abjecte !

Il y a quelques semaines encore, les craintes émises par Qari Asim, le très estimé imam de Leeds qui préside aux destinées du Conseil national des Mosquées, paraissaient un peu trop alarmistes à beaucoup. Rares étaient ceux qui pensaient que le fléau du Coronavirus allait faire ressurgir des profondeurs l’hydre hideuse du néo-fascisme et du racisme anti-musulmans. Et pourtant…
Bien qu’écouté religieusement par les fidèles du comté du Yorkshire et jouissant d’une aura qui s’étend bien au-delà de ses collines verdoyantes, cette figure de l’islam Outre-Manche, qui a l’oreille du gouvernement britannique, s’est escrimée en vain à tirer la sonnette d’alarme au sujet des sombres desseins fomentés par des groupuscules d’extrême-droite. De redoutables semeurs de chaos que le Covid-19 a remis en ordre de bataille.
A l’heure où le royaume britannique serrait les rangs face aux assauts meurtriers d’un virus implacable, comment imaginer, en effet, que les ultras du nationalisme revanchard allaient, eux, s’engouffrer dans cette brèche pour exacerber l’islamophobie ? Alors que le Coronavirus laissait dans son sillage funeste un long cortège de victimes de toutes confessions (le plus long d’Europe avec plus de 34 000 décès), comment concevoir l’impensable au royaume de Sa Gracieuse Majesté ?
A la lueur des derniers événements, force est de constater que les craintes de Qari Asim étaient malheureusement fondées. Se faisant passer pour des journalistes rôdant dangereusement autour des mosquées fermées du Yorkshire, les nervis de l’extrême-droite anglaise, qui ne reculent devant aucune ignominie, ont été pris en flagrant délit d’usurpation d’identité et de propagation de fausses rumeurs ravageuses.

La Mosquée de Leeds

Ils ont ainsi craché leur venin pendant plusieurs jours sur les réseaux sociaux, sûrs de leur effet hautement délétère, assénant que les « musulmans ne respectent aucune consigne sanitaire, continuent de se réunir et de prier ensemble, bafouent les règles instaurées pendant les obsèques ». De là à les accuser de répandre sciemment le virus, il n’y avait qu’un pas qu’ils ont hargneusement franchi !
« Il est intolérable que, même en ces temps d’urgence nationale sans précédent, des ultras aient continué à attiser la haine des musulmans en toute impunité, en proférant des allégations fallacieuses, aux conséquences désastreuses », s’est insurgé Qari Asim. « Certains groupes d’extrême droite tentent d’utiliser la pandémie pour créer des divisions. Ils ciblent donc les musulmans, d’une manière qui est déplorable ! Nous appelons les gens à rester unis, à se désolidariser d’eux, et à dénoncer vigoureusement cette campagne de calomnie abjecte », a-t-il exhorté, en appelant plus que jamais à l’unité face à la haine.
Il faut espérer que ce cri du cœur poussé par l’imam de Leeds n’aura pas la résonance d’un prêche dans le désert, et que l’extrême-droite anglaise aura échoué à inoculer l’un des plus pernicieux virus qui soient : celui des thèses complotistes et racistes infâmes.

Publicité
Publicité
Publicité

Commentaires

Laissez un commentaire
  1. C’est trop affreux d’avoir dit cela.
    Mais cela ne m’étonne pas de l’Xtrême droite anglaise.
    La même chose est arrivé quand Abou Mazen (président de l’A.P.) a déclaré que les Israeliens propageaient le virus du Coranovirus en Cisjordanie.
    Pareil pour les Amérindens du Mexique et pareil pour les Haitiens.
    A-t-on entendu des voix s’élever contre cela ?

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Drame en Algérie: une médecin enceinte de 8 mois meurt du Covid. Le directeur de l’hôpital lui avait refusé un congé exceptionnel

Covid-19 : le Conseil d’État ordonne de lever l’interdiction de réunion dans les lieux de culte