in

Une Américaine musulmane prône une “Amérique de l’acceptation” lors de l’investiture d’Hillary Clinton à Philadelphie

Sur la vaste scène de la politique spectacle à l’américaine qui sans surprise a consacré Hillary Clinton, hier, à Philadelphie, championne des Démocrates dans la course effrénée à la Maison Blanche, l’intervention de Debbie Almontaser, une « américaine musulmane et fière de l’être », a ponctué ce grand show d’une ode à la diversité, à la tolérance, mais aussi de consignes de vote adressées à la communauté musulmane.

Professeur de son état, cette militante du parti Démocrate a entamé son allocution par un « Salam Aleikoum » sonore, sous les applaudissements nourris de la salle, avant de prôner une « Amérique de l’acceptation » qui ne doit pas s’enfoncer dans l’ignorance, ni dans la peur, rappelant que, juste après le 11 septembre, elle n’a eu de cesse de « construire des ponts parmi ses étudiants à New York ».

Cliquez sur l'image ci-dessous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Syrie: des armes pour les terroristes et des bombes pour les civils

Consternation à Bethune : une tête de porcelet accrochée sur la future mosquée locale