in ,

« I, Too, Am America », un ouvrage testimonial célèbre les contributions des Américains musulmans

« Moi aussi, Je suis l’Amérique ». C’est sous ce titre percutant et d’une loyauté indiscutable, revendiquant fièrement l’appartenance à la nation américaine, qu’un livre valorisant les contributions, précieuses et variées, apportées par les musulmans à la collectivité est paru ce mercredi 31 octobre de l’autre côté de l’Atlantique, créant l’événement en librairie.

Sous la plume du journaliste multi-primé Lekan Oguntoyinbo, 50 portraits de femmes et d’hommes de confession musulmane y sont brossés, mettant en lumière leurs trajectoires, réalisations et prises de position respectives en tout point uniques, qui ont marqué de leur empreinte savante, charismatique, éclairée, éthique ou encore courageuse la société qui les entoure.

Cinquante citoyens américains remarquables, qui ont en commun d’avoir pour bible le Noble Coran et de s’illustrer brillamment dans un large éventail d’activités, allant des sciences à la littérature, en passant par l’enseignement, les affaires, la politique, le sport, la santé, la fonction publique et les médias.

On reconnaît Ilhan Omar (à droite), la représentante d’origine somalienne de l’Etat du Minnesota et l’une des premières femmes musulmanes à siéger sous la coupole du Capitole.

Chacun d’entre eux est non seulement l’incarnation d’une réussite exemplaire et louable, mais démontre aussi de manière éclatante qu’il y aura toujours des signes pour ceux qui sont doués d’intelligence, malgré les tumultes de ce bas monde et les torrents de haine qui s’y déversent. N’en déplaise aux grands pourfendeurs de l’islam qui sont en recrudescence dans l’Amérique de Trump, leur parcours sans faute apporte également la preuve que la communauté musulmane américaine, dans la diversité de ses composantes, recèle en son sein un vivier de talents et de compétences.

Publicité

Ainsi, dans ce livre passionnant et riche en distinctions honorifiques, des lauréats du prix Nobel côtoient des acteurs oscarisés, des médaillés olympiques, ainsi que des personnalités à qui le prestigieux prix Pulitzer fut décerné, sans oublier des éminents chercheurs dont les travaux ont été récompensés par la très convoitée Médaille nationale de la science.

Intarissable d’éloges sur l’ouvrage testimonial «  I, Too, Am America », à qui il ne trouve que des vertus, Arun Manilal Gandhi, le petit-fils du mahatma Gandhi et président du MK Gandhi Institute for Nonviolence, basé à Rochester, dans l’Etat de New York, le considère comme « une ressource inestimable témoignant de la richesse des apports des musulmans américains ».

Une opinion que partage pleinement Amir Hussain, professeur d’études théologiques au sein de l’Université Loyola Marymount, à Los Angeles, et auteur de « Muslims and the Making of America », lequel a déclaré avec enthousiasme : ce livre « appartient à tous les foyers musulmans américains, ainsi qu’à tous ceux qui souhaitent en savoir plus sur leurs concitoyens de confession musulmane ».

Un livre à mettre entre toutes les mains, assurément !

Publicité

Publicité

Un commentaire

Laissez un commentaire
  1. Je ne viens pas minimiser leurs gestes mais à travers le monde les musulmans vivent des situations alarmantes (Syrie, Irak, Indonésie, Xinjiang, Yémen, Palestine…).
    Comme vous le voyez il y a des choses plus importantes, plus prioritaires mais là les levées de fond se fond beaucoup moins vite???

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Les cadavres de deux soeurs saoudiennes découverts à New York, attachés l’un à l’autre

Alger, la Mecque des révolutionnaires (1962-1974)