in

Alger, la Mecque des révolutionnaires (1962-1974) – ARTE

De 1962, année de son indépendance, et jusqu’en 1974, “Alger la rouge” offrait asile et assistance aux opposants et exilés du monde entier. Un pan méconnu de la politique internationale algérienne, revisité en archives.

3 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Magnifique documentaire. S’il y a bien une période après l’indépendance dont l’Algerie est entré sans l’Histoire c’est bien la décennie des années 60. Alger bastion de toutes les causes justes, anti impérialiste et anti colonial. En France malheureusement les médias mainstream et grandes chaînes ont souvent mis en avant la décennie noir et guerre civile en Algérie.
    Chapeau bas à Arte et à l’équipe qui a réalisé ce documentaire.

  2. Et dire qu’après cette gigantesque démonstration de ce pouvait faire un tout petit pays,au lendemain même de son indépendant , est apparue quelques années plus tard ,la décennie noire , provoquée par un duo parmi les nains de la politique ,incultes,charlatans,voyous,bandits ,tout ce beau monde aidé ,encouragé et même financé par une europe cupide pensant en retour s’emparer aisément des richesses du pays ,ignorant volontairement ,avec assurance tout effet de boomerang ,de retour de manivelle Aujourd’hui les conséquences sans là .L’Algérie a passé une décennie noire ,d’autres passeront malheureusement surement plus ….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le courage des prisonniers politiques palestiniens

L’obésité et le diabète font des ravages dans le monde arabe