in ,

Massacre Pittsburgh : des musulmans et des chrétiens vont former des “anneaux de paix” autour des synagogues à Toronto

Près d’une semaine après l’irruption meurtrière dans la synagogue de Pittsburgh du suprémaciste blanc Robert Bowers, la haine personnifiée, et alors que les effets traumatiques de son onde de choc se sont fait ressentir au Canada, plusieurs membres des communautés musulmane et chrétienne de Toronto s’apprêtent à marquer la célébration du Shabbat par un geste fort, hautement symbolique.

Horrifiés par ce drame qui a fait couler le sang d’innocents dans une enceinte sacrée, ils seront des dizaines à témoigner demain leur solidarité à la communauté juive en formant, unis main dans la main et sous la même bannière de la tolérance religieuse, des « anneaux de paix », protecteurs et bienfaisants, autour de différentes synagogues situées au cœur de la cité phare de l’Ontario.

« Nous sommes des gens de foi. Nous devons répondre devant notre Créateur de nos actions envers nos semblables. Nous avons peut-être des croyances différentes, mais nous sommes tous frères et soeurs », a déclaré Osman Khan, le secrétaire général du Centre islamique Imdadul et grand artisan de ce magnifique rempart érigé contre le mal absolu qu’est le racisme et sa barbarie à visage humain.

« Il y a des chrétiens et des athées qui se joindront à nous parce qu’ils croient, eux aussi, dans les vertus de la solidarité et sont pleins de compassion envers les victimes juives de Pittsburgh et leurs proches. Le massacre épouvantable et insensé qui a brisé des vies dans la synagogue Tree of Life nous a tous touchés. Il a touché tous les êtres humains », a-t-il souligné.

C’est avec une profonde émotion qu’il a tenu à rappeler que les premiers « anneaux de paix » pluriconfessionnels avaient d’abord entouré les mosquées en février 2017, dans le sillage funeste de la fusillade qui avait lourdement endeuillé la Grande Mosquée de Québec. Une fusillade perpétrée par Alexandre Bissonnette, 28 ans, un chrétien extrémiste, néo-fascisant et viscéralement islamophobe, au cours d’un dimanche soir glacial de la fin du mois de janvier 2017.

A Toronto, la création de passerelles interreligieuses est tout sauf un vœu pieux… Elles s’élèvent magistralement au-dessus de l’ignorance, des peurs irrationnelles et des torrents d’outrances, ne cessent de se consolider au fil des années, et jettent des ponts entre les hommes, mais aussi entre le Centre islamique Imdadul et la synagogue Holy Blossom, dont le rabbin a été le premier à saluer le formidable élan de solidarité impulsé par son frère en Dieu et ami proche, l’imam Osman Khan.

« Cela renforce ce que nous savons être vrai : la plupart des gens sont bons et gentils et la plupart des gens sont compatissants et prêts à donner de leur temps précieux pour exprimer ce qui est bon et juste », a insisté le rabbin Splansky.

« Certes, il suffit d’une personne haineuse pour faire beaucoup de dégâts. Mais ce Shabbat, je crois que nous allons mesurer combien nos semblables sont bons. Cette empathie et bonté humaines sont à la fois une source précieuse de réconfort, mais aussi la plus belle réponse que nous pouvons apporter au massacre effroyable de Pittsburgh », a-t-il renchéri, avec une confiance renouvelée en l’homme et dans l’avenir.

7 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Magnifique élan de solidarité. Nous sommes tous “frères d’humanité” même si nos religions sont différentes, de plus nous avons tous le même Dieu alors à quand, LA PAIX ???

  2. Merci à Ines Safi pour le partage et puisse ces mots nous réunir et nous réjouir dans les moments de bonheur comme celui de nous soutenir dans la souffrance et les peines.

    “Voici la réponse de l’Emir Abd El Kader à Monseigneur Pavy, qui le remerciait de son intervention en faveur des chrétiens de Damas en 1860:

    « Ce que nous avons fait de bien avec les Chrétiens, nous nous devions de le faire, par fidélité à la foi musulmane et pour respecter les droits de l’humanité [huqûq al-insâniyya]. Car toutes les créatures sont la famille de Dieu, et les plus aimés de Dieu sont ceux les plus utiles à sa famille. Toutes les religions apportées par les prophètes depuis Adam jusqu’à Muhammad reposent sur deux principes : l’exaltation du Dieu très haut et la compassion pour ses créatures. En dehors de ces deux principes, il n’y a que des ramifications sur lesquelles les divergences sont sans importance.

    Et la loi de Mohamed est parmi les doctrines, celle qui montre le plus d’attachement et donne le plus d’importance au respect de la compassion et de la miséricorde, et à tout ce qui assure la cohésion sociale et nous préserve de la dissension.

    Mais ceux qui appartiennent à la religion de Mohamed l’ont dévoyée. C’est pourquoi Dieu les a égarés. La sanction a été de même nature que la faute ».

    D’après: “L’Emir Abd El Kader: Témoin et Visionnaire”,
    p 37-38
    P. Lory, D. Rivet, H. Teissier et al, Ibis Presse- Paris (2004)

  3. Je suis de tout coeur avec les juifs , les chrétiens , les musulmans , et même les athées de bonne volonté . cheyenne 12 , après tu viendra encore dire que je suis un intolérant , anti _ juifs alors quant réalité , je suis pour la vérité et la justice , voilà ! à plus ma belle …

  4. Je me souviens avoir ressenti de la fierté -moi le musulman-, quand j’ai lu que l’abbé Pierre dans sa jeunesse du temps où il était résistant, avait sauvé des enfants juifs de l’horreur nazie.
    Je ressens la même fierté en voyant ce juif orthodoxe faire barrage et protéger de son corps un islamic centre tout un symbole et puis tous ces braves gens en faire de même autour d’une synagogue, musulmans, chrétiens et athées.
    Tant qu’il y aura des justes… Je continuerai à voir la main de Dieu sur tous les cœurs (désolé aux athées pour la conclusion, on ne se refait pas).

  5. Combien depuis tant d’années des êtres meurent dans des conditions semblables, sans distinctions confessionnelles, ou de rang social. (D’accord, je suis “Candide”, cher “Pangloss” !), le Coran rappelle’ que La Mort surgit par surprise, (“بغتتا”), il ne faut pas commettre l’erreur de ne commenter que l’instantané, des tragédies ont lieu chaque jour. L’auteur aurait crié “Les Juifs doivent mourir”… Tiens ! Aurions nous affaire à un immortel venu d’une autre planète ? Il sera peut-être condamné à mort, il faut l’espérer. Cependant, il faut objectiver le fait : Les êtres qu’il a tués avaient à mourir de toute façon, “C’était écrit”, mais écrit pour qui et pourquoi ? Il n’est aucune composante de l’humanité qui ne soit que innocente ou que coupable, toutes sont aimables ET haïssables, sauf en chacune les vrais Saints, des exceptions confirmatives de la règle. Celui qui a créé a créé avec Un Dessein, et ces tragédies depuis des siècles permettent d’assimiler sa créature humaine à un âne rebelle, qui n’avance dans le sens du Dessein divin qu’à coups d’aiguillon, un âne rebelle à la réflexion et à la sagesse, voire incapable de synthèse pour enfin s’engager dans la voie agréée par Celui qui a créé. Dites : La Promesse d’un âge d’or sur Terre est-elle possible ???

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La grammaire universelle des cœurs

Destin et Libre arbitre selon le Coran et en Islam