in

Un trafic d’armes à destination de la Syrie démantelé au Liban

La sûreté libanaise a démantelé, l’été 2011, deux réseaux de trafiquants d’armes à destination de la Syrie, en proie à la guerre intestine.

Le premier groupe qui transportait des roquettes anti-chars, des projectiles Energa, à fort capacité incendiaire, ainsi que des fusils mitrailleurs, a été intercepté, en septembre, dans Beyrouth ouest, zone à majorité sunnite. Trois hommes, deux hommes d’affaires syriens et un sympathisant libanais du parti « Al Moustaqbal », le parti de l’ancien premier ministre Saad Hariri, ont été interpellés. Les armes devaient être acheminées en trois convois à destination des villes de Homs et de Hama, fief des Frères Musulmans syriens.

Le deuxième groupe a été intercepté, en Aout, à Beyrouth, à proximité d’un port de plaisance relevant du groupe Solidère, le complexe immobilier appartenant au Clan Hariri. La cargaison devait être acheminée à bord d’une embarcation motorisée à destination du littoral méditerranéen de la Syrie.

Saad Hariri, en pleine tourmente arabe, n’a pas commenté ces deux arrestations. L’ancien premier ministre libanais est absent du pays depuis près de six mois, se livrant à des vacances balnéaires sur la cote d’Azur française, en juin-juillet, vaquant ensuite à ses affaires, dont il s’emploie à en assainir les finances auprès de l’Arabie saoudite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rached Ghanouchi je te découvre !

Des robes jugées « trop islamiques » par le Lycée Jean Jaurès