in

Un policier, suspendu deux ans de ses fonctions, pour ses propos islamophobes sur Facebook

Cela pourrait être la fable du policier qui se croyait au-dessus des lois, confortablement retranché derrière son écran d’ordinateur, dans une société où la liberté d’expression sacralisée confine à la liberté de calomnier l’islam en toute liberté…

Avançant masqué sur Facebook sans révéler son appartenance aux forces de l’ordre, ce policier lyonnais s’est autorisé à déverser sa détestation de la deuxième religion de France sans garde-fous, en faisant sauter toutes les digues entre la simple opinion et la diffamation outrageante, frisant l’incitation à la haine.

Rattrapé par sa prose fielleuse et ses photomontages ignominieux (des illustrations de terroristes légendées « Un Barbu-Une balle », ou encore « Cibles à abattre », sans oublier une Marianne bâillonnée accompagnée de la phrase tétanisante « Non à l’islamisation de la France »), de nature à faire grimper en flèche l’islamophobie sur la Toile, le policier lyonnais de 43 ans, qui se pensait indétectable, a été confondu au grand jour et suspendu deux ans par le conseil discipline de la police nationale.

A travers cette lourde sanction administrative rapportée dimanche par Le Progrès, ses pairs, qui n’ont trouvé aucune circonstance atténuante à des « écrits anti-islam tenus en septembre 2014 sur sa page Facebook, suite à la décapitation du Français Hervé Gourdel, enlevé puis assassiné par des jihadistes algériens », ont estimé qu’il avait franchi là la ligne jaune…

Galvaudant la liberté d’expression au mépris de la morale et de la loi, le policier, mué en dangereux semeur de troubles du Net à ses heures perdues, a eu beau faire profil bas et battre sa coulpe devant les représentants de son institution, il a échoué à gagner leur clémence.

Le 28 avril dernier, le tribunal correctionnel de Lyon l’avait condamné à 5 000 euros d’amende. Le parquet, qui avait alors requis 8 mois de prison donc cinq mois ferme, a fait appel de ce jugement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Un imam de Sydney enjoint les musulmans qui “rejettent les valeurs de l’Australie à quitter le pays”

Etats-Unis : une manifestante anti-mosquées accueillie à bras ouverts dans une mosquée du Michigan (vidéos)