in

Turquie : Ankara dénonce les critiques inacceptables d’Emmanuel Macron sur son influence en Afrique

Le président français avait accusé la Turquie, la Russie et la Chine d’avoir un « agenda d’influence, néo-colonial et impérialiste »

En visite en Algérie, Emmanuel Macron a appelé vendredi les jeunes Algériens et Africains à « ne pas se laisser embarquer » par « l’immense manipulation » de « réseaux » téléguidés « en sous-main » par des puissances étrangères qui présentent la France comme « l’ennemie ». Il a nommé la Turquie, la Russie et la Chine, leur attribuant un « agenda d’influence, néo-colonial et impérialiste ». Des paroles qui n’ont pas échappé à Ankara.

Publicité
Publicité
Publicité

Le porte-parole du ministère turc des Affaires étrangères Tanju Bilgic a dénoncé des commentaires « extrêmement malvenus », dans un communiqué. « Il est inacceptable que le président français Macron, qui a des difficultés à faire face à son passé colonial en Afrique, particulièrement en Algérie, tente de s’affranchir de ce passé colonial en accusant d’autres pays, dont notre pays », a-t-il ajouté.

Publicité
Publicité
Publicité

20 minutes 

2 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Macron sait que ce n’est pas une histoire turque, bien que le Turque en profite.

    C’est une réalité, la France officielle et le pouvoir d’Alger sont ennemis de la société nord Africaine.

    Privilégier ce qui est Français est le moindre mal, jamais un bien, c’est mon expérience.

    Remplacer les Français par le Turque, le Russe le Chinois est un plus grand mal, un suicide.

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Madrid, ville islamique occultée hier et récupérée aujourd’hui

L’Algérie salue la mémoire de Dounia Bouhalassa, la jeune héroïne d’un été incendiaire