in

Tunisie : une vidéo obscène, ciblant le ministre de l’Intérieur, suscite l’indignation générale

Mêlant intrigues sournoises et coups bas très bas, la dramaturgie de la vie politique utilise les mêmes ressorts  avec plus ou moins de bassesse, et le renouveau tunisien n’est pas épargné par ce spectacle affligeant.

Une vidéo obscène mettant en scène le nouveau ministre de l’Intérieur, Ali Larayedh,  dans des positions intimes avec un autre homme, a fait irruption sur le Net, provoquant l’indignation générale de la classe politique, mais aussi des internautes, tous condamnant avec véhémence ce "retour aux méthodes de Ben Ali".

La bonne vieille méthode du discrédit, à l’efficacité largement éprouvée, a soudainement refait surface en Tunisie, cherchant à humilier un homme qui fut le leader et porte-parole du mouvement politique Ennahdha avant d’être mis au cachot en 1990, où il croupit pendant quinze ans. Son épouse ayant également subi les sévices d’un régime de tortionnaires.

La promotion d’Ali Larayedh semble avoir ravivé  une haine inextinguible de la part de nostalgiques d’un temps révolu. Ce film immonde, qui a été retiré jeudi des sites de partage, serait en réalité un odieux trucage, comme l’a affirmé le porte-parole du gouvernement tunisien, Samir Dilou sur Shems FM : c’est "un montage réalisé il y a près d'une vingtaine d'années par des éléments de la police politique, sous les ordres de Ben Ali", dans la cellule du prisonnier politique.

Salir l’honneur d’un dissident à travers le montage de vidéos compromettantes était passé dans l’usage coutumier à l’apogée de la tyrannie, et sa résurgence suscite aujourd’hui la colère : "Ce qu'on a fait à Ali Larayedh est non seulement ignoble, sale et immoral, mais c'est aussi une déclaration de guerre", a estimé pour sa part l'éditorialiste du quotidien Le Temps, accusant les "anciens apparatchiks" du RCD, le parti dissous de Ben Ali, d’en être les instigateurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dévoilements

Juppé donne des conseils à Bouteflika