in

Trump menace de ruiner la Turquie en cas d’attaque contre les Kurdes

La Turquie a assuré lundi qu’elle continuerait de combattre une milice kurde syrienne soutenue par Washington, malgré les avertissements de Donald Trump menaçant de “dévaster” l’économie turque, en cas d’attaque d’Ankara sur les Kurdes après le retrait américain de Syrie.

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

13 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Trump en a rien à cirer des Kurdes puisque ce n’est pas un adepte des droits de l’homme et de la dignité humaine.
    C’est même l’occident qui a mis les Kurdes dans une situation intenable ! La tenaille ! Hein !
    C’est sûr, ils en avaient pas besoin…
    On a tous compris ce qui en réalité se jouait sur place, le grand bluff du Kurdistan… Evidemment ce bluff ne prend plus -que soutient ardemment et hypocritement feu BHL de la pensée…
    En réalité, ce qui dérange vraiment Trump c’est la proximité de la Turquie avec la Russie et le fait que l’occident est pour longtemps (et bien malheureusement pour assez longtemps, honni de cette région suite au faits de mensonges de guerres… que nous avons financées avec nos impôts… Discrédité, isolé l’occident contraint d’abattre ses biens vilaines cartes. Pendant ce temps, La Chine et la Russie raflent les marchés… Donc un grand zéro pour l’économie occidental, les gens qui aiment le tourisme… qui doivent faire une croix sur près de 2 milliards d’individus et des territoires à couper le souffle…).
    Désormais nous devons faire face au revers de cette vilaine stratégie géopolitique dénuée de bon sens dont nous sommes malencontreusement tous comptables d’une manière ou d’une autre… Il nous reste à œuvrer de tout cœur que cette région s’apaise…

  2. @>Lise

    Il a de curieuses fréquentations, votre dieu. Mais je trouve votre remarque très paulinienne, en référence à la partie du Nouveau Testament rédigée par le démon.
    A ce propos, c’est vrai qu’il a des faux airs d’Antéchrist, votre idole, inclus le look Joker.
    Mais du moment qu’il n’est ni juif, ni pédé, ni franc maçon, il ne peut être qu’honnête et même aimable (…).
    Sans vouloir critiquer, je me faisais jusqu’ici une autre idée de l’amabilité. Mais bon…
    Quant à la démence évidente du personnage, ça n’est pas moi qui en fais état, mais ses proches collaborateurs. Il faut dire qu’on été gâtés, jusqu’ici, avec les élus républicains, entre Reagan, et Bush fils. C’est d’aileurs quand Bush fil a été réélu que j’ai commencé à me poser des questions sur la santé mentale des américains en général. 38% de créationnistes durs, tout de même. En général, c’est un bon indicateur de débilité. En France, c’est du 18%. (le score moyen de MLP). Si vous ne savez pas ce que signifie “créationnisme dur”, il s’agit des gens qui pensent que la Terre a été créée par Dieu il y a 10 000 ans. Bref, on comprend mieux pourquoi ces personnes estiment Trump intelligent (et aimable).
    Dernier point: Qu’est-ce qu’une “rapace”? Une hibou ou agoniste? Un chouette? Une aigle royale? (Plus difficile à trouver en Normandie).
    Bref. Je me permets quand même de vous citer avant de partir: ” Il ne prenait pas la part de personne, ventant l’un et l’autre, moi je trouve va du génie.” Respect. Vous faites un concours? Genre: “Poésie déconstruite”? J’adore. D’ailleurs, je pratique aussi l’humour orthographique.
    Eh! Ses mont drois.

  3. Trump a bien des défauts, et risque même de déclencher l’apocalypse économique, mais, une fois n’est pas coutume, il vient de dire un truc sensé.
    Il faut dire qu’il en allait de sa crédibilité au sein du parti Républicain. Le lâchage des alliés kurdes ne passait pas. C’est aussi la crédibilité du gouvernement américain qui est en jeu. Personne ne signe d’accords avec un pays qui renie sa signature.
    Accessoirement, Trump est actuellement en fâcheuse posture, avec un blocage institutionnel, et la menace d’une destitution pour haute trahison. Et la chute de la bourse ne va pas arranger ses affaires, malgré des résultats très gratifiants en 2018. Forte croissance, chômage au plus bas, etc.
    A ce propos, on lui reproche une politique d’endettement, autrement dit, anti-austérité. “On”, ce sont nos économistes officiels, ceux qu’on invite dans la émissions télé, et qui accumulent les analyses inexactes. Il serait peut être temps que ces experts autoproclamés comprennent que l’austérité appauvrit tout le monde, y compris l’état. Sans aucune contrepartie. Mais c’est trop évident pour être admis.
    S’agissant des EU, le comble est que ce pays s’endette en Dollars, alors qu’il les fabrique. Trump est sans doute très con, mais au moins il a compris ça.
    A part ça, le souk qu’il met avec la Chine me semble quelque peu tardif. Car les économies américaines et chinoises sont tellement imbriquées, désormais, qu’une faillite de la Chine déclencherait celle des USA. C’est ce qui est en train de s’amorcer.
    Confucius disait d’ailleurs: “Ne nourris pas ton ennemi. Il te remerciera en volant ta pitance”. Encore que l’idéogramme “pitance” prête à confusion. Il représente le foyer, produisant la cuisson des céréales, et, via une croche d’assemblage, la formation des nuages, dont on devine sans peine qu’ils vont produire la pluie, et favoriser la croissance de nouvelles céréales, dont je ne connais pas la marque. Peut-être Auchan, ou Carrefour.
    Evitez quand même de citer mes citations de Confucius. Mais c’est vous qui voyez. D’autant que je ne sais pas trop qui c’est, ni ce qu’il a dit.

    • Le renoncement de l’accord de Paris sur le climat et de l’accord sur le nucléaire Iranien sont bien plus grave de conséquence que ce renoncement. Je paris que qu’il y aura toujours des personnes pour signer avec ce “pays qui renie sa signature.”

      • @Delak

        On n’a pas trop le choix…
        Trump nous tient aux couilles, et l’Europe est trop désunie pour résister.
        Exemple: Le projet de taxation des Gafam, qui a capoté à cause de Merckel, empétrée dans l’affaire Volkswagen.
        L’arrestation par les canadiens de la patronne de Huawei, et celle de Ghosn par les japonais, s’inscrit dans cette logique de terreur pilotée par Trump.
        Le problème du lâchage des kurdes est différent. Ce sont les membres du Parti Républicain qui protestent, et la majorité de Trump est trop faible pour qu’il prenne le risque.
        A part ça, la dénonciation de l’accord iranien est exhaustivement stupide, tout comme le fameux mur. Trump est plus fou qu’intelligent. Jusqu’ici, ça lui a réussi, mais ça ne durera pas.

  4. Trump est dur; il est brutal mais il obtient des résultats. Sa cote de popularité est actuellement autour des 43%. Celle de Macron n’est actuellement que de 22%.

    • Steve, oui quand Trump a quelque chose dans la tête il le veut et ne lâche pas, c’est-ça tenir ses promesses d’élection. Il est loin d’être fou, au-moins lui, est honnête pas comme les présidents avant lui, des hypocrites et Trump est en train de tous les foutre en prison. Ça si c’est d’être fou, qui est intelligent ? tous des meurtriers avant lui, il a du ménage à faire et le fait.
      C’est un homme gentil, tout le monde qui le rencontre le savent. Son gendre est un petit génie qui ne parle pas, mais toujours derrière Trump pour le guider, c’est lui qui lui écrit souvent ses textes. Ils ne sont pas millionnaires pour rien et ils ne sont pas des franc-maçons à faire leur argent sur le dos des pauvres gens.
      Renseignez-vous avant de dire n’importe quoi sur ce grand homme et c’est Dieu qui l’a mit à ce poste, et c’est pas Poutine qui s’en est occupé, mais c’est l’armée des U.S. qui a demandé à Trump de se présenter aux élections avec toute cette rapace, l’armée n’en pouvait plus.
      C’est comme ça qu’il gagne ses élections, intelligent car depuis longtemps je crois qu’il le savait qu’il serait Président. Il ne prenait pas la part de personne, ventant l’un et l’autre, moi je trouve va du génie.

  5. Trump a raison! “Si quelqu’un combat une minorité parce qu’il est plus qu’elle, il aura à faire avec celui qui est plus fort que lui.”
    c’est le cas de Saddam Houssein et Georges Bush en 1990-91 sur le Koweït.
    certaine minorités sont toujours avec les grandes puissances. La Turquie n’a qu’à cesser; nous ne voulons plus la guerre qui va impacter sur le prix du pétrole sinon ce sont les pays du tiers monde qui vont souffrir encore comme était le cas après la guerre d’arrestation de Saddam Houssein en 2003.

    • Trump a raison! “Si quelqu’un combat une minorité parce qu’il est plus qu’elle, il aura à faire avec celui qui est plus fort que lui.”

      Ah bon ?

      Alors quand est ce que Trump va menacer la Birmanie dont l’armée massacre les rohyngias ?

      Quand est ce qu’il attaque Israel qui affame et massacre un peuple sans armée et désarmé après lui avoir volé ses terres ?

  6. Il n y a qu à regarder comme la mosquée bleu est une belle mosquée avec la mer à coté.. pour etre abat aiwa. signification d’ aiwa: abat l’islam en turquie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Written by Saïd Branine

Publicité

Miss Algérie répond à la polémique : “Il n’y a pas de racisme”

Pakistan : la “mosquée qui s’enlise” tient toujours debout depuis 400 ans !