in

Trois universités allemandes ferment brutalement leur salle de prière

Dans un synchronisme parfait, trois grandes universités allemandes – Dortmund, Duisbourg et Essen – semblent s’être donné le mot pour ne plus laisser de place à Dieu, et surtout à Allah, au sein de leur établissement respectif, refermant brutalement et définitivement les portes de leur salle de prière, après plus de vingt ans d’existence.

Si leur décision, tombée comme un couperet, pénalise essentiellement les étudiants de confession musulmane, les raisons invoquées, qui ont en commun de raviver les sempiternels préjugés contre l’islam, oscillent entre la « ségrégation entre les sexes » – un grief émanant principalement de l’Université de Dortmund dont il est à noter que la salle de prière était ouverte à tous les cultes –  et les « craintes sécuritaires » partagées par les trois. Toutes agitent en effet le chiffon rouge devant la « menace de radicalisation » en leur sein, maquillée en « question d’espace pour les étudiants » par l’une d’entre elles, un argument qui n’a abusé personne…

Mis devant le fait accompli, les étudiants musulmans ont tenté d’instaurer un dialogue pour faire revenir les directions des trois Universités à de meilleurs sentiments, mais leurs portes, tout comme celles de leur salle de prière, sont restées hermétiquement closes à toute médiation.

Face à ce mur infranchissable d’incommunicabilité, les musulmans poursuivant leur cursus universitaire à Dortmund ont lancé une pétition pour dénoncer cette mesure jugée, elle, radicale et prise sans la moindre concertation, ne supportant plus le poids de la suspicion généralisée qui pèse continuellement sur eux.

Loin d’emboîter le pas aux trois Universités qui ont purement et simplement envoyé leurs étudiants musulmans prier ailleurs (à défaut de les contraindre à aller voir si l’herbe est plus verte ailleurs…), la plupart des établissements supérieurs allemands les accusent de discrimination religieuse, à l’instar de l’Université de Cologne qui s’apprête à ouvrir une deuxième salle de prière d’ici à l’été prochain. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Selon un rapport, Israël détourne 78 % de l’aide humanitaire destinée au Palestiniens

Une célèbre escrimeuse américaine voilée s’est vu refuser l’accès à un festival en raison de son hijab