in ,

“Tous aux urnes !”. Les musulmans canadiens incités à aller voter lors des prochaines élections fédérales

A quelques encablures d’élections fédérales qui modèleront le nouveau visage du Parlement canadien, une grande campagne de sensibilisation à l’importance d’exercer son droit de vote, qui est par ailleurs un devoir civique essentiel, vise un cœur de cible non négligeable : les quelque 767 000 électeurs musulmans du pays de l’érable.

Alors qu’il ne leur reste plus qu’une poignée de jours pour convaincre leurs coreligionnaires de ne laisser personne d’autre choisir à leur place les représentants de la nation, et de peser de tout leur poids sur l’issue d’un scrutin d’ampleur nationale, les militants de l’organisation The Canadian-Muslim Vote (TCMV) redoublent d’énergie et de persuasion.

Ces éveilleurs de conscience, parfois engourdie ou désenchantée, qui battent le rappel des troupes jusque dans les mosquées, ont été confortés dans le bien-fondé de leur démarche par un récent sondage d’opinion. A la lumière de ses résultats, il semble bien que la démocratie parlementaire du Canada devra compter avec une hausse sensible de la participation musulmane à sa prochaine échéance électorale cruciale, lundi 21 octobre. Ce qui est de bon augure pour Ali Manek, le fer de lance de l’opération « Tous aux urnes ! ».

Publicité

Vendredi dernier, lors de la célébration de la grande prière collective, un appel vibrant à ne pas bouder les isoloirs a retenti avec force dans plus de 100 mosquées, disséminées dans six provinces et territoires.

« Au cours de ce week-end consacré au Vote Musulman, nous avons exhorté les membres de notre communauté, jeunes et moins jeunes, femmes et hommes, à remplir leur devoir civique non seulement pour être véritablement acteurs de leur destin, promouvoir les valeurs qui leur sont chères, mais aussi pour contrecarrer la montée de l’islamophobie. Nous avons également veillé à ce qu’ils soient enregistrés sur les listes électorales et parfaitement informés du déroulement du vote et de l’emplacement des bureaux de vote », a déclaré Ali Manek, le directeur de l’organisation TCMV.

Les murs de la grande Mosquée de Toronto résonnent encore de l’exhortation solennelle à se rendre aux urnes prononcée par l’imam, le Dr Imel Wael Shebab, au moment de délivrer son traditionnel sermon du vendredi, la Khutba.

« On ne le répétera jamais assez, voter est un devoir civique et religieux. Les élections sont l’un des moyens les plus efficaces d’influer sur les changements sociétaux dans nos communautés », a-t-il insisté, renchérissant : « Le Coran et la Sunna ont clairement demandé aux musulmans de coopérer avec tous pour des causes communes, bénéfiques pour tous. Les musulmans devraient voter et s’impliquer davantage dans tous les pans de la société canadienne pour promouvoir la justice, l’équité, la sécurité et les libertés pour tous. »

Publicité

A Whiteworse et Halifax, les volontaires, admirables de patience et de dévouement, de l’initiative « La Campagne dans une boîte pour un Vote canado-musulman » ont reçu plus de 150 trousses complètes « Spécial Elections », contenant des affiches, des tracts, des badges, des autocollants, ainsi que des petits guides conçus comme de précieuses mines d’informations, afin de les distribuer largement autour d’eux.

« Cette opération est formidable ! », s’est exclamée Iman Berry, une étudiante de première année à l’université de Western, située au cœur de l’Ontario. « Grâce à cela, je peux m’appuyer sur des supports de communication parfaitement adaptés pour sillonner le terrain et faire prendre conscience de la nécessité de remplir son devoir civique dans une démocratie telle que le Canada », a-t-elle ajouté, visiblement très motivée.

A l’approche d’élections qui donneront ou non une nouvelle coloration à la Chambre des Communes, ils sont nombreux à souhaiter que le vert de l’islam puisse se refléter dans le futur paysage politique du pays de l’érable.

Publicité

« L’Islam appelle à l’universalisme et à l’inclusion. Aussi, est-il de notre intérêt, à nous, Musulmans, de défendre une vision du Canada inclusive. Nous devons voter pour mieux lutter contre le racisme et la haine sous toutes ses formes, contre les discriminations, les inégalités, la pauvreté, l’injustice », a martelé le Dr Imel Wael Shebab, l’imam de la grande Mosquée de Toronto, qui a depuis longtemps répondu à l’appel pressant… des urnes !

Publicité

3 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Montée de l’islamophobie dans un pays multiculturaliste ? Je n’y crois pas. Les hindous, les sikhs ou les bouddhistes se plaignent ils également ? Dans le cas contraire peut on encore dire que le Canada n’est pas « inclusif » ? C’est quoi être « inclusif » : demander à la culture majoritaire de s’adapter aux cultures minoritaires, plutôt que le contraire ? Tous à vos plumes pour tenter de répondre à ces questions passionnantes !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Le nouveau président tunisien”aurait aimé que le drapeau de la Palestine soit à côté du drapeau tunisien”

Sham Al-Ghamdi, la première femme saoudienne arbitre de football