in

Terrorisme Nouvelle-Zélande: le CCIF porte contre Catherine Blein, Guillaume Tabard, et Marine Le Pen

Depuis les attentats de Christchurch qui ont frappé la communauté musulmane de Nouvelle-Zélande et fait 50 morts, le discours islamophobe se propage à toutes les sphères de la société.

Les récentes déclarations de politiques, journalistes et élus de la République en sont l’illustration. L’islamophobie est devenue un véritable tremplin de carrière pour les personnes et médias en perte de vitesse dans les sondages/audiences. Alors que les morts de Nouvelle-Zélande n’avaient pas encore été enterrés, Catherine Blein, élue sur la liste du Front national en 2015 et conseillère régionale de la Région Bretagne faisait l’apologie du terrorisme avec ce tweet :

De ce fait, le CCIF porte plainte

Publicité

Seulement quelques heures plus tard, à partir de 18h10 sur LCI, le journaliste David Pujadas invitait Robert Ménard maire de Béziers et grand spécialiste de l’islamophobie comme nous avons pu le constater récemment.

Guillaume Tabard, rédacteur en chef du Figaro, faisait également partie des invités notamment pour débattre au sujet de l’attentat terroriste de Nouvelle-Zélande. Sans une once de gêne, le rédacteur en chef évoque les attentats avec ces propos :

De ce fait, le CCIF porte plainte 

Publicité

Enfin, last but not least, c’est Marine Le Pen qui, ne pouvant passer à côté de l’opportunité en or qui s’offrait à elle de pouvoir minimiser le sérieux travail du CCIF décide de diffamer notre organisation. Les élections européennes approchant, le candidate du Front National a nié l’existence même de l’islamophobie en France et a diffamé le CCIF, nous qualifiant de “collectif de fondamentalistes islamistes”.

→ De ce fait, le CCIF porte plainte

Les procédures de ce type sont onéreuses et le CCIF est une association qui repose sur les dons et adhésions de ses sympathisants. Vous souhaitez participer à ces actions concrètes de lutte contre l’islamophobie ? Vous souhaitez dénoncer ces propos qui stigmatisent, criminalisent, humilient et discriminent tout un pan de la population ? Alors agissons ensemble afin de participer au financement des actions du CCIF devant la justice.

Publicité

L’équipe du CCIF

Publicité

12 commentaires

Laissez un commentaire
  1. @Cemwé
    “A des années-lumière de la pratique islamique la plus courante” ?

    Mais les 132 morts du 13 novembre 2016 à Paris sont dûs à un commando en relation avec Daech, organisation se revendiquant de l’islam. Les assassins n’étaient pas des fous. Ils appliquaient de façon littérale certains des versets guerriers du Coran. Cherchez donc lesquels dans ce livre…

  2. Même si j’ai ma petite idée, j’ignore toujours selon quelle “logique” les musulmans continuent d’être rendus comptables des crimes d’un criminel quel qu’il soit, mais l’attentat de Nice … Gonflé le Rex d’Oumma… l’Asinus Rex qui d’autre
    Des premiers éléments de l’enquête, il ressort que l’auteur de l’ignoble tuerie de Nice se moquait de la religion comme d’une guigne, ne faisait pas la prière, ne respectait pas le jeûne du ramadan, collectionnait les conquêtes masculines et féminines, menait une vie dissolue, affectionnait les sites internet violents et avait une fâcheuse tendance à régler ses différends au pistolet automatique. Il est temps, me semble-t-il, de tirer quelques enseignements d’un tel portrait, qui est désormais de l’ordre des faits, et d’analyser les dommages collatéraux qu’il ne peut manquer d’exercer quant à leur interprétation.
    A des années-lumière de la pratique islamique la plus courante, ce portrait de l’auteur de la tuerie du 14 juillet en jouisseur compulsif, irascible et sans tabou, en effet, n’est pas sans intérêt. Il couvre de ridicule, c’est le moins qu’on puisse dire, la meute des télé-experts prompts à dénicher la quête du frisson apocalyptique chez n’importe quelle petite frappe du djihad global. Pour ceux qui ne veulent voir dans le terrorisme que le stade suprême du fanatisme religieux, le démenti est catégorique et sans appel. Difficile, désormais, de soutenir la thèse de la responsabilité immémoriale de l’islam, quand on sait que le meurtrier était musulman comme les Borgia étaient catholiques et que 10 des 84 victimes du massacre de Nice, en revanche, étaient bien de confession musulmane.
    Cet examen impitoyable des faits renvoie aussi dans les cordes ces politiciens avides qui se jettent sur l’islam comme sur une proie facile au moindre événement susceptible de jeter de l’huile sur le feu. Rêvant sans doute de dépasser le FN sur sa droite en se livrant à une manœuvre audacieuse, ils ne voient pas qu’ils se couvrent de honte tout en creusant leur tombe, politiquement s’entend. Lorsque l’un d’eux réclame à cor et à cri l’interdiction du voile islamique, en France, pour lutter contre le terrorisme, on ne sait d’ailleurs s’il faut en rire ou en pleurer, tant le propos est grotesque et la tentative de manipulation si patente.
    https://www.algeriepatriotique.com/2016/07/19/une-contribution-de-bruno-guigue-nice-ni-islam-ni-folie-la-terreur-est-politique/

  3. Tu comprends ce que veut M.Pujadas?! il parle de quelle comptabilité, et pourquoi il associé ce qui est passé en France a celui de la nouvelle zélande??!!! comment il peut justifier le meurtre des innocents par cet agent secret blanc?! je ne sais pas quelle éducation a eu de son enfance M.pujadas mais ses expressions laisse entendre est un Monsieur plein de haine et de chatiment…

  4. @ Leroy
    Au hasard l’attentat de Nice, une victime sur trois était musulmane:
    http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2016/07/19/01016-20160719ARTFIG00171-attentat-de-nice-une-victime-sur-trois-etait-musulmane.php
    33%, est ce la proportion des musulmans dans la population française sinistre merde? Puisqu’il faut entrer dans les calculs macabres, notre communauté au sein de la population française a été la plus touchée. Pauvre débile, ton petit cerveau n’arrive pas à appréhender que ces terroristes se foutent de l’origine des cibles, qu’ils tirent sur tout ce qui bouge. Ton unique neurone ne te permet que l’équation
    arabe=terroriste. Pauvre bouse si tu ne sais pas qui sont ceux qui sont derrières ces crimes, simplement des nuls comme toi qui vont au bout de leurs délires.

  5. Le CCIF a quelques projets pour la France. Son ancien porte-parole, Marwan Muhammad ne déclarait-il pas au début des années 2010 à la mosquée d’Orly :

    « Qui a le droit de dire que la France dans trente ou quarante ans ne sera pas un pays musulman ? Qui a le droit ? Personne dans ce pays n’a le droit de nous enlever ça. Personne n’a le droit de nous nier cet espoir-là. De nous nier le droit d’espérer dans une société globale fidèle à l’islam. Personne n’a le droit dans ce pays de définir pour nous ce qu’est l’identité française. »

    https://www.jforum.fr/france-marwan-muhammad-directeur-executif-au-collectif-contre-lislamophobie.html

    A mon avis, le CCIF est un chouia fondamentaliste… Mais chut !

  6. @Ismaine
    Au hasard, 13 novembre 2015 : 132 morts à Paris. 14 juillet 2016 : 86 morts à Nice.

    Mais qui sont donc les personnes derrière ces crimes ?

  7. Il faut absolument aider financièrement nos frères et sœurs du CCIF pour attaquer en justice ces islamophobes en puissance. Si les musulmans ne le font pas, personne ne le fera à leur place. Ne comptez pas sur l’état, les politiques ou les médias pour avoir de l’empathie pour vous musulmans.

    • Oui, un peu de décence!!!, si il y a un sens à ce terme dans votre petite cervelle.
      Ce ne sont pas les Musulmans qui sont responsables des dizaines de millions de morts à travers l’histoire monsieur le non intelligent à la mémoire injustement et volontairement sélective.
      Voir les statistiques de l’enquête d’interpole et vous saurez exactement les personnes qui sont derrières ces crimes et aussi pour éclairer votre lenteur qui s’assombri et que vous ne portez plus sur vous, car comme dit le dicton:” la lanterne n’éclaire que celui qui la porte”.

    • Vous voulez dire la guerre continue et ce sont toujours les mêmes qui commencent les hostilités!
      Peut être ca serai sage de vous adresser plutôt à ceux là, qu’aux Musulmans qui n’appliquent que la loi juste du Talion:” Œil pour œil et dent pour dent” et le transgresseur est celui qui commence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

L’islamophobie au service du terrorisme assumé et revendiqué. Les musulmans pris pour cible

Un haka en hommage aux victimes de Christchurch