in

“Salam TV”, la première chaîne de télévision islamique voit le jour en Ouganda

C’est un rêve caressé depuis longtemps et considéré presque comme inaccessible qui est devenu enfin réalité pour les musulmans d’Ouganda : la première chaîne de télévision dédiée à l’Islam vient de voir le jour, palliant un déficit de communication dans les médias traditionnels qui a réduit au silence, des décennies durant, les voix musulmanes du savoir et privé les foyers de programmes religieux favorisant la revivification des enseignements coraniques.

Avec la naissance de « Salam TV », un événement à marquer d'une pierre blanche sur une terre majoritairement chrétienne, l’ère de la disparité criante de traitement réservé à l’islam semble révolue, ainsi que veut le croire l’ardent défenseur du projet que ni l’usure du temps, ni les décourageantes fins de non recevoir n’ont fait renoncer : Al-Hajji Karim Kalisa, le directeur à la volonté inébranlable d’une petite chaîne qui a tout d’une grande, dont l’heure de la victoire a coïncidé avec la célébration du Ramadan. Tout un symbole !

Alors que la communauté musulmane désespérait de voir émerger aux côtés des stations de radios islamiques une chaîne thématique à vocation pédagogique et informative, Al-Hajji Karim Kalisa approcha en 2014 les propriétaires de télévision favorables à la connaissance du véritable islam sur la petite lucarne cathodique. Ses démarches incessantes ont fini par aboutir en juin dernier, pour sa plus grande joie et l’immense satisfaction de fidèles qui n’y croyaient plus.

"Notre principal ordre du jour est de développer la communauté musulmane et de s’assurer que les fidèles ont suffisamment de connaissances et d’informations pour leur permettre de vivre une vie plus  harmonieuse et sereine", a déclaré le patron de « Salam TV », heureux de répandre la bonne nouvelle en insistant sur les bienfaits d’’émissions conçues pour toute la famille et à regarder en famille. "Les commentaires qui me sont remontés jusqu’à présent sont très positifs, les téléspectateurs nous remerciant de nos programmes de qualité qui peuvent se regarder sans honte avec les parents, les beaux-parents et les enfants", s’est réjoui ce dernier.

Conforté par son succès télévisuel conquis de haute lutte, Al-Hajji Karim Kalisa, loin de se reposer sur ses lauriers, a mobilisé toute son énergie pour mener campagne en faveur de la restauration de la plus ancienne école coranique du pays, plus connue sous l’appellation de Lukalu, fondée dans le district de Butambala, au centre de l’Ouganda.

"Le Prophète Muhammad (PSL) a été le premier à recevoir l’injonction coranique liée au savoir et à l’éducation, aussi est-il crucial à nos yeux de suivre son exemple en faisant de l’éducation une priorité absolue", a-t-il souligné, en annonçant, non sans fierté, les premiers gains substantiels de la collecte de fonds lancée pour redonner vie à cet établissement scolaire délabré.

Que ce soit sur le petit écran d’une chaîne qui n'est plus une chimère ou sur les bancs d’une école bientôt entièrement rénovée, Al-Hajji Karim Kalisa se veut être l’artisan de la revalorisation de l’image de l’islam et de l’accès à sa connaissance pour tous.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Laurent Fabius victime d’un bref malaise à Prague

Confirmation du caractère criminel de l’incendie de la Mosquée d’Auch