in

Sagesses d’islam: l’idolâtrie cachée

: Sagesses d'islam: l’idolâtrie cachée

Sagesses d'islam: l’idolâtrie cachéeDans sa chronique "Sagesses d'islam", Slimane Rezki aborde le thème de l’idolâtrie cachée, en citant le grand mystique Abu al-Hassan Ali Al Kharaqāni (963-1033), lequel nous invite "à aimer Dieu et Dieu seul", sans confondre la fin et les moyens qui définit ce qu'est précisément la notion "d'idolâtrie cachée". On peut par exemple finir par aimer la prière en priant pour prier, et omettre le sens véritable de la prière qui n'est pas une fin en soi, mais seulement un moyen pour mettre en relation Dieu et celui qui prie.

Posted by Oumma.com on Friday, December 8, 2017

Dans sa chronique “Sagesses d’islam”, Slimane Rezki aborde le thème de l’idolâtrie cachée, en citant le grand mystique Abu al-Hassan Ali Al Kharaqāni (963-1033), lequel nous invite “à aimer Dieu et Dieu seul”, sans confondre la fin et les moyens qui définit ce qu’est précisément la notion “d’idolâtrie cachée”. On peut par exemple finir par aimer la prière en priant pour prier, et omettre le sens véritable de la prière qui n’est pas une fin en soi, mais seulement un moyen pour mettre en relation Dieu et celui qui prie.

Un commentaire

Laissez un commentaire
  1. Au lieu de citer le “grand mystique blah blah”, l’auteur ferait mieux d’inviter à suiver le modèle du Prophète (saw) qui ne manquait jamais l’occasion de rajouter des prières aux prières: c’est cela seul qui fait sens pour le vrai croyant. Si vous aimez -vraiment- Allah, vous suivez le guide qu’Il nous a envoyé. Assez des élucubrations New Age pour ceux qui veulent se réinventer une religion.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Un rassemblement contre la venue de Nétanyahou à Paris est organisé place de la République

Nike commercialise son premier hijab Spécial sport