in

Royaume-Uni : une mosquée réserve une belle surprise à ses concitoyens, en distribuant des colis de victuailles

Dimanche 15 novembre, les portes closes de la localité de Wycombe se sont prudemment entrouvertes, laissant passer dans leur entrebâillement les têtes curieuses et anxieuses de ses habitants. Intrigués par une agitation extérieure inhabituelle, tous craignaient qu’elle ne soit annonciatrice d’un mauvais présage…

Heureusement, leurs peurs s’envolèrent rapidement à l’air libre, lorsqu’ils réalisèrent que ce n’était pas le pernicieux virus qui s’était frayé un chemin jusque chez eux, mais que c’était de bons Samaritains venus de la mosquée voisine, allant d’une maison à l’autre, les bras chargés de victuailles.

Dans cette ville pleine de charme du Buckinghamshire, le repos dominical aura été troublé par un doux tambourinement aux portes des maisonnées : celui de l’imam Haseeb Jahangir qui, assisté de Sajid Ali, le vice-président de la mosquée de Wycombe, et de dévoués fidèles, prévenait ainsi ses concitoyens de leur passage, notamment les plus âgés et vulnérables d’entre eux.

Publicité
Publicité
Publicité

Déposés devant leur domicile, les colis alimentaires distribués avec prodigalité par ces figures de l’islam à l’échelle locale ont fait le bonheur de leurs nombreux bénéficiaires, particulièrement de ceux que la pandémie meurtrière a encore plus isolés, précarisés et fragilisés.

Publicité
Publicité
Publicité

« Il est très important que nous nous assurions que nos voisins aient de quoi se nourrir convenablement et régulièrement. A la mosquée Wycombe, nous faisons tout ce que nous pouvons pour aider ceux qui en ont besoin. C’est notre devoir de musulmans », a déclaré sobrement l’imam Haseeb Jahangir, en confiant à quel point les sourires qui illuminèrent les visages et la gratitude qui se lisait dans les regards l’ont touché en plein coeur.

« Ce furent des instants merveilleux, inoubliables. Les gens ont ouvert leurs portes non sans une certaine inquiétude, mais très vite, ce sentiment a laissé place à la joie de nous voir avec des colis alimentaires. Je prie pour qu’Allah nous permette de tous surmonter cette période difficile et guérisse ceux qui souffrent de ce terrible virus», a-t-il poursuivi devant les médias du comté, les yeux brillant d’émotion, tandis que Sajid Ali, l’autre cheville ouvrière de l’opération, répétait avec insistance : « Si quelqu’un a besoin d’aide, quelle qu’elle soit, contactez-nous à la mosquée Wycombe. Nous serions plus qu’heureux de vous aider ».

En ce dimanche de la mi-novembre, ce n’est pas le virus sans foi ni loi qui frappait aux portes de Wycombe, mais de bons Samaritains musulmans, porteurs d’une belle surprise et de nobles valeurs.

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Flou autour d’une visite secrète de Benyamin Nétanyahou en Arabie saoudite (www.lemonde.fr)

Une parodie amusante de “L’heure des pros” de Pascal Praud