in

Royaume-Uni : la ministre de l’Intérieur cite le Coran pour appeler les musulmans à s’indigner

Son allocution pleine d’emphase à Birmingham, lors de la grand-messe du Parti conservateur et face à des militants entièrement acquis à la cause de l’offensive aérienne en Irak contre les positions de l’EI, résonnera longtemps dans les esprits, Theresa Mary May, la ministre de l’Intérieur du Royaume-Uni, a fait forte impression pas tant pour ses accents alarmistes que ceux plus éclairés, se référant au Coran.

Alors qu’elle alertait son auditoire avec solennité sur le péril de l’ISIL, qualifié de «  premier véritable état terroriste du monde », en lui conférant un peu trop hâtivement un statut qui ne repose sur aucune légitimité quelle qu’elle soit, Theresa Mary May a nuancé ses sombres projections à travers des mots de l’apaisement, préservant l’islam de tout amalgame aussi dévastateur que le sont les abominations commises en son nom.

Citant le Coran, la ministre de l’Intérieur britannique a appelé ses concitoyens musulmans à s’unir dans la "bataille qui fait rage contre le coeur et l'âme de l'islam lui-même", en martelant "nous savons que l'islam est une religion de paix et qu’elle n’a rien à voir avec l'idéologie de nos ennemis", tout en exhortant plus largement : "Levons-nous côte à côte avec les musulmans britanniques qui se fédèrent sous la bannière 'Pas en mon nom' ». Une sommation de s’indigner, moins condescendante et martiale que d'ordinaire, tout en douceur, en somme…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

De retour dans sa maison, une palestinienne âgée découvre qu’est elle occupée par des colons israéliens (vidéo)

L’Autriche veut adopter un projet de loi pour imposer une traduction unifiée du Coran en allemand