in

Résistance en Résidence : Le Caravanserail Café

Un café, quelle drôle d'idée pour une association qui promeut l'éthique de l'éducation dans son acception la plus large ? Essayons de traverser le miroir et d'aller au delà des apparences. Après tout, la source de toute connaissance provient d'une idée, d'une pensée puis l'expérience confirme l'idée. Caravansérail Café est un café intergénérationnel, interculturel, solidaire et bio. Je suis sûre que la simple lecture de ces épithètes déclenche chez vous des horizons d'attente divers et variés. Pour nous, à Education en Héritage (EEH), ces mots nous renvoient inéluctablement à l'éducation car l'éducation est un processus de vie et non une préparation à la vie.

Dépassons donc l'horizon pour plonger aux sources du projet. Caravansérail Café est un lieu des possibles et de l'ouverture, un lieu qui permet de s'entreconnaître pour mieux se connaître et se reconnaître, bref un lieu de vie. C'est pour EEH l'occasion de répondre à l'injonction socratique « Connais-toi toi même ». Et comment se connaître sans lieu pour s'apprendre ? En cheminant pour me connaître, j'entre en contact avec l'Autre.

L’Autre, ce semblable, ce frère, celui qui me contraint et celui qui me contient, comment le trouver ? Quelle place lui faire ? Tout simplement en le rencontrant. Dieu nous dit dans le Coran (S49 V18) « Ô hommes! Nous vous avons créés d'un mâle et d'une femelle, et Nous avons fait de vous des nations et des tribus, pour que vous vous entre-connaissiez. Le plus noble d'entre vous, auprès d'Allah, est le plus pieux. Allah est certes Omniscient et Grand-Connaisseur » 

Caravansérail Café c'est justement cela : offrir un lieu dans lequel chacun puisse rencontrer l'Autre, sans pression, sans justification, sans enjeux de pouvoir ou de domination. La diversité est un bienfait, c'est un cadeau du Très-Haut Nous devons donc nous emparer de ce cadeau, le faire vivre. En permettant, la rencontre des uns et des autres, à travers la restauration des liens intergénérationnels mais aussi à travers la mise en valeur des cultures, Caravansérail Café fait oeuvre d'éducation. Nous sommes donc toujours dans le coeur de projet d'EEH. L'éducation comme source vivifiante qui alimente un entrelacs de rhizomes, des rhizomes qui permettent à chacun de trouver une place dans l'aventure humaine que nous expérimentons tous : la vie.

Caravansérail Café c'est aussi un lieu de formation, un lieu de réflexion. En effet, des cafédébats, projections-réflexion, groupes d'accompagnement à la parentalité, ateliers, séminaires, une bibliothèque seront proposés au public. Tous ces outils, qui respectent la vision portée par EEH, concentrés en un lieu, mis à disposition du plus grand nombre, sont  autant de passerelles pour aller vers la connaissance, autant de chemins pour trouver la voie de l'émancipation. Éduquer, c'est libérer. C'est offrir la perspective qu'un autre monde est possible et qu'il commence aujourd'hui. « Sois le changement que tu veux voir en ce monde » nous dit Gandhi avec raison, car « Dieu ne changera pas l’état d'un peuple dans que celui-ci ne change pas ce qu’il ; y a en lui-même» (S13 V11)

Nous ne pouvons dire comment Il libère car cette libération est le fruit d'un cheminement personnel. Chacun partageant comme un secret avec son Seigneur le signe qu'Il lui a offert pour sa libération. Nous pouvons œuvrer, par contre, à rendre le monde meilleur, pour construire les conditions du rappel et être utile à la communauté des hommes. En agissant de la plus noble des manières, le croyant offre la possibilité du rappel à ceux qu'il fréquente. Sa vie, ses actes, son engagement sont les témoins de sa voie et de sa foi et permettent, à qui Allah veut bien guider, la possibilité d'une libération. Le chemin de cette libération sera sans nul doute différent du nôtre et c'est tant mieux. Voilà pourquoi en multipliant les angles d'observation, les angles d'actions, nous contribuons à ouvrir l'horizon des possibles.

Caravansérail Café, c'est aussi une réponse à la fragmentation de la société. C'est pour EEH l'occasion de refuser les cases dans lesquels le système-monde en général et les politiques en particulier, voudraient nous enfermer. Non, ce n'est pas parce que nous sommes musulmanes que seuls les musulmans nous intéressent. Non, ce n'est pas parce que nous sommes des femmes que nous nous intéressons à l'éducation. Il n' y a pas d’incompatibilité pour vivre les uns avec les autres à moins de considérer la société comme figée et donc déjà morte. Le monde tremble et nous voulons participer au tremblement du monde. Nous voulons faire vivre l'éthique en action. A quoi sert d'attendre qu'une société malade, qui se défend de l'être, ne corrige les inégalités qu'elles créent ? Agissons, corrigeons, participons en un mot, œuvrons, pour que ce monde retrouve un équilibre. Agir pour le bien commun c'est répondre aux injonctions coraniques : « Et dis : OEuvrez, car Dieu va voir votre œuvre, de même que Son messager et les croyants, et vous serez ramenés vers Celui qui connaît bien l'invisible et le visible. Alors Il vous informera de ce que vous faisiez'. » (S 9, v 105)

Abou Sa’id Al Khoudri rapporte qu’il a entendu le Messager de Dieu dire : « Que celui d’entre vous qui voit une chose répréhensible la corrige de sa main! S’il ne le peut pas de sa main, qu’il la corrige avec sa langue! S’il ne le peut avec sa langue que ce soit avec son coeur et c’est là le degré le plus faible de la foi ». [Muslim] Caravansérail Café, c'est la réponse par la main d'EEH pour corriger ce que nous voyons de répréhensible dans notre société. La première de ces choses est le délitement du lien qui brise la confiance et les relations entre individus (parents/enfants, enfants/enseignants, aînés/jeunes générations…). Ceci est répréhensible car elle isole l'individu, elle le prive du sentiment d'appartenance qui est un besoin chez l'Homme.

Deuxièmement, Caravansérail Café permet de sortir les rapports humains de leur logique marchande. Il permet de dégager l'éducation de cette logique utilitariste dans laquelle on tend à l'enfermer. Cet utilitarisme touche même parfois le rapport à la foi de nos soeurs et frères. Lutter contre cette logique c'est résister à la tentation que tout doit être rentable. Le Caravansérail Café, comme touts les autres activités d'EEH, n'est pas à but lucratif. Il coûte aujourd'hui plus qu'il ne rapporte et c'est précisément pour cela, qu'il est illusoire d'attendre d'une société marchande la création de ce type d'espace. Pour nous, là n'est pas l'important car nous savons que la finalité n'est pas là et que la récompense ne se convertit pas en euros. Le Coran nous enseigne, dans la sourate Ar Rahman, la perle du Coran : « Y a-t-il d'autre récompense pour le bien, que le bien? » (S55 V60)

Enfin, Caravansérail Café réhabilite le vivre-ensemble car le chacun pour soi n'est pas le sens que nous donnons aux hommes et aux femmes qui ont choisi de faire société. Vivre les uns avec les autres et non les uns contre les autres. Favoriser l'intelligence collective et concourir à l'empowerment de chacun.

Dans un contexte global et complexe, et du fait que l’éducation revêt un caractère multifactoriel profond, intemporel et en perpétuel mouvement, nous pensons qu’elle est un outil d’émancipation pour amorcer une réforme profonde de la société. L’éducation est le seul levier de changement car elle est la base du corps social, elle en est son essence et sa finalité. Pour amorcer une réforme, c'est-à-dire, littéralement un changement de forme sociétale, il convient de s'attaquer à la racine de la crise.

Pour nous, le noeud de cette crise se situe dans le traitement de la question éducative. C'est de cette conviction qu'est née Education en Héritage. C’est cette même conviction qui nous conduit à ouvrir le Caravansérail Café.

Cette structure doit nous permettre de promouvoir une autre idée du monde et accompagner ceux qui veulent aussi ce changement. Education en héritage répond à un besoin patent de quête de sens. Nous voulons offrir un espace de réflexion et d'action, capable d'offrir des clefs de compréhension du monde. Des clefs qui ouvrent les portes des représentations de chacun, une ouverture qui nous invite à découvrir l'Autre et à transformer notre réalité.

Nous ne faisons que suivre en cela les commandements du Tout -Miséricordieux qui a accordé à l'Homme la gérance de la Terre en lui recommandant la justice et l'équité comme l'alpha et l’oméga d'une bonne gestion. Bien sûr le Caravansérail Café, c'est encore bien d'autres choses. Nous avons besoin de vous pour continuer à le faire vivre, nous avons besoin de vos accords et de vos désaccords, de vos idées et de vos interrogations. Mahraba ! N'oubliez pas qu'un autre monde existe, il est dans celui-ci, et de ce monde-ci dépend votre Au-delà.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L’association des footballeurs professionnels exhorte le Qatar à respecter sa main d’œuvre étrangère

Le festival Halal de Londres bat son plein