in

Rassemblement à Paris contre un 5e mandat de Bouteflika

Répondant à un appel sur les réseaux sociaux, plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées ce 17 février sur la place de la République, à Paris, pour exprimer leur opposition à la candidature du président algérien à un cinquième mandat.

«Y’en a marre, y’en a marre de ce pouvoir» : pendant plus d’une heure, des centaines de manifestants ont investi la place de la République, afin de protester contre la nouvelle candidature d’Abdelaziz Bouteflika à la magistrature suprême. En dépit de son état de santé, le président algérien a officialisé le 10 février son intention de briguer un cinquième mandat, à travers un message à la nation diffusé par l’agence de presse officielle APS.

RT FRANCE

Publicité

Rassemblement contre le 5eme mandat de Bouteflika, place de la République, à Paris : La communauté algérienne en France dit non à la mascarade…

Publiée par Interlignes Algérie sur Dimanche 17 février 2019

Publicité
Publicité

15 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Ne vous trompez pas d’ennemi, la diaspora algérienne est une victime du système, comme tous les Algériens. De tout temps le Algériens en France et ailleurs, ont soutenu, conforté et participé à la révolution contre l’occupation, dénoncé de l’étranger ceux que leurs compatriotes résidant en Algérie ne peuvent faire…ici ou la bas, on est une seule voix contre LE POUVOIR.

  2. @soure et bas , dite moi tout qu’es vous savez sur l’Algérie , vous n’êtes pas du pays … Et j’ai remarquer que vous n’aimait pas les Algériens que vous ont’ils fait pour mérité toutes cette sournoiserie .

    • je n’aime pas ce que font certains de cette origine en France, surtout qu’ils contribuent à salir l’Islam. j’ai aussi la volonté de démontrer qu’il y a eu pas mal de faux relativement à la guerre d’Algérie : les mains, nez, sexes coupés, c’est une spécialité de là-bas à propos de laquelle on ne parle pas comme de la torture de Le Pen (car il y a des salauds partout). l’impôt “révolutionnaire”, le FLN et le MNA, on n’en parle pas. or le musulman se doit, TOUJOURS, de chercher le Vrai. c’est mon oeuvre. peut-être vous déplaît-elle ? peut-être est-elle le signe d’une algérophobie ? ou peut-être fais-je bien de le faire et que vous savez que l’histoire que j’exhume est à votre préjudice ?

      mais ainsi que je l’ai dit (et on ne veut me croire car il est tellement plus pratique de me prendre tel un raciste), je n’ai aucun problème avec les Algériens en tant qu’Algériens. pas question d’aimer ou de haïr : je veux juste dévoiler le Vrai.

  3. Ces Algériens (Allah Ghaleb comme on dit) ne peuvent pas manifester en Algérie, car l’expression élémentaire de démocratie n’existe pas. Si jamais ils font ça, ils vont se faire dézinguer. Le régime est tyrannique et ne veut pas céder le pouvoir.

  4. pourquoi ne manifestent-ils pas en Algérie, qui est leur pays ? 😛

    mieux vaut profiter du climat en France, j’imagine…
    et quand je parle de climat, je ne parle pas des températures, qu’on se comprenne…

    • Pourquoi ils ne manifestent pas en Algérie qui est leur pays ? Ben parce qu’ils vivent en France, tout comme vous d’ailleurs qui appréciez mieux le climat tempéré de la doulce France à votre brasier sahélien natal.

      A question stupide réponse stupide.

      • aie.
        ça fait mal qu’on démontre l’hypocrisie de certains de vos congénères, hein ?

        si vous voulez faire une comparaison avec moi, c’est inutile car je ne sais rien de la politique du pays d’origine de mes parents. et même si il y avait un Bouteflika, ce n’est pas assez pour que je me comporte à votre façon puisque je ne suis pas citoyen de ce pays.

        mais vous, vous manifestez ici.
        intéressant.

        un peu comme si des Algériens en Algérie manifestaient contre le fait que Valls ait brigué la présidentielle : y’a un côté purement ridicule et malhonnête que vous refusez de voir. pas facile de soutenir l’Algérie en tout et pour tout, je le vois 😉

        • Ce sont des Algériens, ils en ont le passeport et la carte d’électeur, ils s’intéressent au président de leur pays et ils ont leur pays au cœur malgré l’exil ; ce ne sont pas des étrangers à l’Algérie.
          Qu’ils manifestent en territoire français est tout à fait normal . Après plus d’un siècle d’émigration algérienne en France et 132 ans de présence coloniale française en Algérie ancien département français, il y a là une familiarité, une aisance à occuper le terrain de la doulce France autorisée par l’Histoire commune et qui est en effet unique. Du point de vue électoral, c’est même une 49 ème wilaya qui a droit à ses députés à l’Assemblée Nationale algérienne.
          Si les Algériens réussissent à virer les dinosaures pour une nouvelle équipe gouvernementale intègre et compétente, la diaspora reviendra pour développer le pays où il y a beaucoup à faire et à gagner, les jeunes arrêteront la harraga, et que demande le peuple ?

          • c’est pour cela que l’indépendance de l’Algérie a été une idiotie et une catastrophe, notamment pour là-bas.
            votre lutte d’indépendance nationale n’a fait que vous livrer à une classe capitaliste qui ne différait de la française que par son ancrage au pays ; et parce que la française disposait déjà des capitaux, vous en profitiez puisque l’Algérie de 1830 n’avait rien quand l’Algérie de 1962 disposait de ports, aéroports, routes ; mais en combattant le colon (qui pourtant allait vous naturaliser), vous vous livrâtes à une classe capitaliste indigène qui n’a pas réalisé cette accumulation primitive, de sorte que la situation de l’Algérie ne peut être autre que celle présente ; par suite, que vous soyez là à la place de Bouteflika, et malgré les délires de certains qui veulent nous faire croire qu’il pourrait en être autrement, l’Algérie ne changerait pas fondamentalement puisqu’il lui faut déjà réaliser l’accumulation primitive que la France et d’autres pays capitalistes avancés ont réalisé voilà plus de deux siècles. c’est tout le malheur de l’Algérien : s’être battu pour se faire encore et encore écraser. d’où le bordel que certains d’entre eux font en France (et qu’on ne retrouve pas chez les Tunisiens, Marocains, Maliens, etc.).

            manifestez donc : c’est la seule issue qui vous est donnée.

            si ce ne sont que des expatriés algériens, je n’ai rien à dire ; mais je doute fort qu’il n’y ait que ceux-là (et mon propos s’adressait à eux, surtout)

          • @ Souaréba DIABY GASSAMA
            20 février 2019 à 17 h 24 min

            Vous dites absolument n’importe quoi: ce n’est pas contre le capitalisme indigène auquel elle serait ” livrée ” que la population manifeste, bien au contraire elle réclame des industriels qui donnent du boulot, et Rebrab est un héros national qui souffre de bien des blocages.

            Depuis vingt ans post décennie noire nos industriels ont fait du bon boulot côté accumulation primitive du capital et personne n’est contre, mais ça pourrait être encore mieux car il y a des entraves à caractère tribal régionaliste alors que les bonnes volontés ne manquent pas y compris du côté de la diaspora. Nous n’avons pas besoin d’étrangers pour construire des PMI, seulement pour des méga projets qui réclament du transfert technologique et qui ceux là sont surtout faits en partenariat avec le secteur public, souveraineté oblige.

            La population manifeste parce qu’elle veut une nouvelle équipe intègre, patriote et compétente pour un meilleur développement du pays, sans pourtant renier ses constantes historiques. La population ne veut rien changer à la politique sociale héritée du socialisme en interne et anti impérialisme en externe, ce qu’elle veut c’est une équipe plus efficiente et un président valide. Pour le reste, pas question de changer la politique extérieure habituelle et de s’allier avec le diable ni de virer libéral à l’américaine.

            Les Coréens n’ont pas attendu deux siècles pour rattraper leur retard industriel, ils ont fait ça en dix-vingt ans, pas plus. L’Algérie, vu ses immenses potentialités pourrait le réaliser elle aussi à condition de virer les barons de l’import-import qui ont freiné l’industrialisation du pays; ça ne tient qu’à ça: l’argent, les cadres, les infrastructures ne manquent pas. Tout n’est pas à jeter dans la gestion du gouvernement Bouteflika, beaucoup de choses ont été faites. C’est pour cela que les gens ont accepté les quatre mandats précédents sans rechigner, mais maintenant ça va trop loin avec un président à l’article de la mort.

            Si l’Algérie était restée française, en tant que département français et terre d’asile patrie des droits de l’Homme, qu’on se le dise, elle serait aujourd’hui envahie par des millions d’étrangers accourus du monde entier plus encore que la métropole vu la proximité avec le reste de l’Afrique, et les Algériens se seraient retrouvés minoritaires dans leur propre pays, peut être parqués dans des ” réserves” dans la montagne et dans le désert pendant que les Pieds Noirs aux commandes donneraient tout le boulot aux immigrés.

            Concernant votre parti pris de la France qui n’est pas votre pays d’origine, je vous conseille de lire ” Peau noire, masque blanc ” de Frantz Fanon et ” Portrait du colonisé” d’Albert Memmi.

          • Toute population est livrée à un capital… il peut être national ou non : on s’en balance puisque le résultat est le même, à savoir que nous sommes des esclaves d’un ordre établi au bénéfice de certains… Par suite, votez pour A ou B, le résultat est identique… Mais continuez, et vous verrez…

            Relativement à la Corée, que vous ne connaissez pas, vous vous méprenez. Elle a été longtemps prise dans l’embellie économique japonaise : par suite, elle ne partait pas du tout de rien. Il faut ajouter les capitaux américains qui ont supplanté les japonais suite à la Seconde Guerre Mondiale, car ils voulaient en plus de s’assurer un contrepoids fort au Japon, perpétuer leur présence là-bas… Il y a eu développement massif, de la même façon qu’il y aurait pu avoir développement massif de l’Algérie si elle était demeurée française.

            Si l’Algérie était demeurée française, peut-être le reste n’aurait pas obtenu l’indépendance et n’aurait donc pas été « envahie ». On n’était pas obligés d’imaginer une Algérie française et le reste indépendant, sauf si l’on veut écrire des âneries.

            Pour finir, j’aime beaucoup votre dernier paragraphe. Il est commun à de nombreux algériens qui ne savent argumenter et qui ont la nécessité de démontrer leur nature par l’ATTAQUE PERSONNELLE. En effet, si je n’avais dévoilé mon identité réelle (contrairement au lâche que vous êtes) ou si je m’étais prénommé Jean-Paul du Limbert, m’auriez-vous conseillé ces lectures ?
            Par suite, nous sommes bien dans l’ATTAQUE PERSONNELLE, montre que vous n’avez pas d’autre moyen d’agir. Mais aussi, vous m’écrivez qu’ « il y a des entraves à caractère tribal régionaliste » qui font que l’Algérie n’avance pas assez tout en m’attaquant sur mes origines. Eh, gros : difficile de sortir du cadre tribal que vous ont inculqué vos parents, n’est-il pas ? 😉 Le plus incroyable est que vous ne soyez parvenu à voir la contradiction que porte votre propos. Mais j’ai remarqué que c’était ce qui survenait chez de nombreux tenants du Faux.
            Mais comme je l’ai dit, avec de nombreux algériens, c’est toujours pareil. Heureusement, il en reste plus intelligents avec qui l’on peut débattre sans qu’ils ne recourent à cette bassesse… 😉

    • Malhonnêté intellectuelle (=mensonge) !
      Ceux-ci manifestent en France parce qu’ils y résident.
      Ceux qui résident en Algérie, manifestent en Algérie, voir l’article sur la photo de Bouteflika arrachée.
      Vous devez l’avoir en travers de la gorge par rapport au second article (photo de Bouteflika), ça va à l’encontre de votre propagande.

      Qu’Allah vous pardonne !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

L’Iran exhibe son nouveau sous-marin

Maroc : manifestation contre Enrico Macias