in

Quel avenir pour les femmes candidates au jihad ?

Contrairement aux hommes, rares sont les femmes jihadistes à pouvoir quitter la Syrie ou l'Irak. En février dernier, "trois adolescentes britanniques quittaient librement le Royaume-Uni pour venir grossir les rangs de" l''Etat islamique." Une journaliste française, utilisant le pseudonyme 'Ana Erellle' s'est fait passer pour une candidate au jihad : “On a entamé un dialogue où moi, je me suis fait passer pour une fille que j’improvisais au jour le jour d’une vingtaine d’années, pas bête, mas vraiment sans repères. Je suis allée jusqu‘à Amsterdam pour suivre les consignes qu’il m’avait donné et là tout a dérapé parce qu’il n’a pas respecté certaines de ses promesses, entre guillemets. Bilel s’est mis à me menacer et très vite, c’est son entourage” raconte-t-elle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Congrès de la FIFA: des manifestants demandent l’exclusion d’Israël (vidéo)

A.Juppé souhaite qu’on arrête de se “focaliser sur le foulard islamique”