in

Quand la malveillance d’une journaliste de Fox News profite au musée des cultures musulmanes du Mississippi

Cela pourrait être la fable jubilatoire de l'arroseur arrosé, ou comment la malveillance partisane d'une journaliste de Fox News s'est retournée contre elle pour rejaillir favorablement sur un musée des cultures musulmanes, livré publiquement à la vindicte…

Prenant pour argent comptant une vraie fausse rumeur sur la prodigalité de Barack Obama envers le musée international des cultures musulmanes basé au Mississipipi,  Anna Kooiman, une présentatrice de la chaîne ultra-conservatrice Fox News, a sauté sur l’occasion pour diaboliser le président de la bannière étoilée au pic d’une crise budgétaire, et le faire passer pour plus musulman qu’il n’est, en s’asseyant sur le b.a-ba de la déontologie journalistique : la vérification des sources. 

Le fameux scoop que l'animatrice de « Fox and Friends » s’est empressée de colporter pour complaire à son public réactionnaire lui est revenu en pleine face comme un boomerang, et c’est à l’antenne que cette dernière a présenté piteusement ses excuses, révélant sa faute rédhibitoire à la mesure d’un aveuglement islamophobe qui fait feu de tout bois.

"La semaine dernière, nous avons mentionné une histoire à propos du président selon laquelle il finançait un musée des cultures musulmanes, alors que le musée des anciens combattants était fermé à Washington pour des raisons financières. Nous avons fait une grave erreur en rapportant une histoire basée sur une mauvaise recherche qui n'était pas vraie. Nous nous excusons de ne pas avoir vérifié les faits", a-t-elle déclaré, samedi dernier.

Prise à son propre piège, Anna Kooiman était certainement loin d’imaginer que son grave manquement professionnel profiterait au musée des cultures musulmanes, qui, comble de l’ironie, la remercierait presque de l’avoir jeté en pâture à des milliers d'Américains. En effet, la direction de l’établissement culturel a croulé sous les appels, certains hostiles, mais la plupart manifestant une curiosité bien-intentionnée, depuis la propagation du ragot selon lequel Barack Obama aurait joué les généreux mécènes, mettant la main à la poche pour financer un musée « coup de cœur »…

"Le musée n'est pas financé par le gouvernement fédéral, mais tire ses ressources d’adhésions, de subventions et d’autres dons de particuliers, d'entreprises, de la ville, du comté, des États, ainsi que des fondations locales et nationales", a expliqué Okolo Rashid, co-fondateur du musée et directeur exécutif, qui n’a pas dissimulé sa satisfaction devant l’impact au final très positif des flèches empoisonnées décochées par une propagandiste de Fox News, la chaîne qui n'a de "juste et équilibré" que son vertueux slogan.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Christine Tassin ou la normalisation de la haine de l’islam

Les candidats à la mairie de New York veulent inscrire les deux grandes fêtes de l’islam au calendrier scolaire